Il est frais notre poisson calendrier de l'avent ! Venez vous y inscrire !

Partagez | 

 it makes me that much stronger ▸ gally.

MessageSujet : it makes me that much stronger ▸ gally.   Lun 3 Déc - 19:21
avatar
Hélios Ninos

Ἥλιος
« THE GOOD GUY »

posts : 26
points : 81
feat : rufus sewell
crédits : av: kataii; sign: kataii, tyler.
Âge : 43
logement : the old lady – #305.

it makes me that much stronger



hélios & gally


Ce soir, la température est violemment montée dans la salle, mais pas pour les meilleures raisons. La leçon a viré aux règlements de compte entre Kean et Dean, deux nouveaux particulièrement remontés. Quand Hélios s’est interposé entre eux, la situation a manqué de se retourner contre lui, et il a cru un instant se trouver en plein milieu d’une jungle et de ses bêtes sauvages. C’était la première fois que le contrôle lui échappait. La première fois qu’un coup se perdait sur sa face, que le danger lui sifflait aux oreilles. Rester calme – il lui fallait surtout rester calme. S’il perdait ses moyens – s’il cognait l’un des garçons – tout ce qu’il avait tenté de leur apprendre jusque-là aurait été vain.
En face, on le provoque, on le pousse à bout, on le teste. Seul face à la meute, Hélios montre les crocs. Le silence tombe. Son regard glacial soutient celui du jeune cabot qui le menace. Trente secondes. Quarante secondes. Quarante-cinq. Enfin, l'autre baisse les yeux et crache par terre.
« C’est fini pour aujourd’hui », décrète Hélios d’une voix de plomb, « rangez le matériel. » Une tension à couper au couteau encrasse l’air. Lentement, le dos raide, Hélios se tourne pour ouvrir la fenêtre. Il surveille du coin de l’œil Dean, qui tourne comme un lion en cage. Kean s’est prit quelques vilains coups dans le ventre, mais il n’en montre rien. La semaine prochaine, Hélios devra régler ce problème – pour l’heure, les choses doivent se calmer d’elles-mêmes.

Sous le regard protecteur d’Hélios, les jeunes s’activent. L’incident est oublié et tout rentre dans l’ordre. Par petits groupes, ils disent poliment au revoir, sortent et se dirigent vers les douches, laissant derrière eux la porte ouverte. Dean reste assis sur le bord du ring, le corps secoué par des mouvements nerveux. C'est une faille à exploiter.
Hélios, les mains dans les poches, s’approche doucement de lui. « J’éteins », dit-il calmement. Le petit tape des pieds, salive et souffle comme un dragon. Il n’arrive pas à cracher ce qu’il a sur le cœur. Dehors, les cris et les rires des autres sonnent comme un banquet de sabbat. « Je voulais pas vous donner de coup, ok ? », vomit il enfin, sans le regarder, « C’est vous qui étiez sur mon chemin là, juste sous mon poing. Et j’arrête pas mes poings, jamais. Si je les arrêtais, je serai mort. »
« Je ne suis pas fâché », répond Hélios. Les baskets cessent de marteler le sol, mais son regard est toujours vissé sur ses poings. « Moi, je voulais pas », répète-t-il. Puis, après un silence : « Je peux revenir la semaine prochaine ? » « Oui, mais range tes gants. » Les épaules de pierre du garçon se décrispent. Pour la première fois depuis son arrivée, Hélios le voit respirer. En croisant brièvement son regard, Dean s’exécute et quitte la salle de boxe en traînant. « Vas y, entre », dit-il soudain à quelqu'un, un peu férocement. Et il disparaît vers les douches.



Tiger, tiger, burning bright,


in the forests of the night,
what immortal hand or eye,
could frame thy fearful symmetry ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t747-helios-ninos-rufus-sewell#
MessageSujet : Re: it makes me that much stronger ▸ gally.   Mer 5 Déc - 14:19
avatar
Gally Leone

posts : 273
points : 404
feat : daisy ridley
crédits : tweek (ava)
Âge : 25
logement : the old lady #504



STRONGER



hélios & gally



Yeux au loin ; yeux sanguins. Regard miroir et vilaine vue du trottoir. T’as les cernes des mômes. T’as les cernes des nonnes. Prier jour et nuits. Prier à la vie. A la vie à la mort. Les sens qui tanguent ; l’essence qui flanche. Où aller. Où errer. Où crever. Quoi rêver. Qui envier. Qui pleurer ou qui aimer. T’as voulu courir. T’as voulu sortir. S’enfuir à l’heure où la Terre entière s’enferme dans un bureau ; à l’heure où la Terre entière s’enferme sous terre ou à l’hosto. A l’heure où certains boivent l’heure où certains clamsent ; l’heure où ils prennent le métro l’heure où elles traînent au resto. Vie de piété vie d’anxiété vie d’acmé vie de blâme. Plainte d’une vie que certains crient. Plainte d’une vie que certains disent. Plaintes que certains entendent que d’autres taisent que l’absence de vent crève les gangrènes.
Corps qui suinte cœur de sainte. Sainte en péril sainte amnésique. Souffle court bpm vautours. Souffle coupée bpm essoufflés. Tu te rappelles Gal, tu te rappelles avant. Tu te rappelles du temps ; des mauvais vents des bons moments. Tu te rappelles. Et les jambes accélèrent. Cours ; vole ; pars envol sans mauvais départ. Le sprint fait taire ton corps ses sacrifices ses douleurs ses candeurs ses maléfices. Le sprint fait taire ton âme ses blâmes ses clamses ses farces ses pannes.
Tu croises les gens ; tu croises des visages d’enfants ; de parents ; des parias des malfrats ; des sans noms des sans foi des sangs froids. Gelée c’est le tien. Gelée c’est ton teint. Tes pieds et tes mains. Et puis t’arrives enfin. T’arrêtes. Tes cheveux suintent. Tes cheveux collent. Survet Nike baskets Nike produits américains suant le Bronx. Napolitaine à la raison. Mèches à l’air libre plaquées ; dictature de beauté. Doigts fébriles entachés ; dictature de lâcheté. Tu penses à quoi Gal. Tu penses à quoi ? Tu penses à lui ? Tu penses à toi ? De vous deux qui tu décevras ? T’es tant trahie par la passion la fatigue. T’es tant avide de la passion sans fatigue. Mais lui. Et lui ? Il voudra d’une pétasse abusée. Il voudra d’une gosse enfiévrée. Il voudra il voudra pas. Il taira. Il taira pas. Tu te terreras. Tu te tairas pas.
La porte se pousse cœur qui déploie. Et tu t’engouffres muscles en trépas. Frapper Gally. Frapper comme avant. Pas la nuit dans les gymnases désaffectés. Les nuits devant ton public désaltéré. T’en croises un t’en croises un autre. Cents mômes déclins ; cents foutus apôtres. Couloirs porte carrelage porte. Couloirs carrelage porte porte deux autres portes. Et couloir.
Enfin.

« Scusa me, je cherche monsieur Minos. » accent pourri de mère Italie. Il te dit d’entrer sans accalmie. Alors t’entres nue démunie. Et tu vois l’homme sa gueule son âge mûr. Tu vois l’homme le robuste la main sure. « Monsieur Minos. » tu parles à peine t’es un peu frêle. Putain Gal lève la tête lève les épaules lève la voix enlève tes fautes péchés prêchés. Parler déglutir dans un bon anglais. « Pardonnez mon anglais, je ne suis pas d’ici. Pardonnez aussi de vous embêter. J’ai entendu parler de vous et je voulais vous voir. » Tu t’approches un peu tu tends la main comme tu le peux comme tu le veux comme le corps veut comme l’âme veut et tes aveux. « Je peux vous parlez un peu ? Ce sera pas long. » tu promets. « Ça concerne la boxe. ».


satan claus



Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire, quand tout est noir, quand tout est noir. Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire, j'fais que douter d'moi quand tout est


bleu noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t370-gally-leone-daisy-ridley
MessageSujet : Re: it makes me that much stronger ▸ gally.   Dim 9 Déc - 18:45
avatar
Hélios Ninos

Ἥλιος
« THE GOOD GUY »

posts : 26
points : 81
feat : rufus sewell
crédits : av: kataii; sign: kataii, tyler.
Âge : 43
logement : the old lady – #305.

C’est une étrange créature qui se présente aux yeux fatigués d’Hélios. Elle émerge de la pénombre du couloir comme une ombre recrachée par l’enfer, s’avance lentement, sûrement, durement, et se stoppe d’un pas militaire – ou du moins, c'est ainsi qu'Hélios la voit apparaître. Son regard est sombre.  A la voir, il se sent petit. C’est un être qui aurait dû être fragile, un corps né pour être frêle, et qui aujourd’hui transpire une puissance aigre. La force forcée, la force vomie sous les coups, la force de la résilience qui lui est rentrée dans les pores par des coups de bâtons.
Il se sent petit, bien qu’il se tienne, immense, fort et lumineux, face à l’étrange boule de malheur devant lui. Malgré le soleil, la jeune femme reste dans l’ombre. Hélios la regarde avec des yeux ronds ; il reste muet, poli. L’impression d’être un enfant en faute. Quel âge a-t-elle ? A peine plus de vingt ans. C’est trop peu pour avoir tant souffert. Lui, à la même période, jouissait d’une vie pleine de beauté et d’abondance. Les jours faciles, colorés par les plaisirs simples, scintillaient de l’espoir des optimistes. Le malheur est venu après, mais sa jeunesse avait échappé belle.
La jeune femme ouvre la bouche – finalement, elle est comme tout le monde. Elle n’a pas craché son âme avec ses mots. Un sourire apparaît sur le visage d’Hélios et amène avec lui l’aura bienveillante et rassurante qu’on lui connaît. « Minos était un roi légendaire de Crète. Moi, je ne suis qu’un homme – Ninos est mon nom. C’est bien moi que vous cherchiez ? » Une boutade comme il les aime, l’occasion de faire raisonner son rire. D’un geste, il ramène un tabouret et s’assoit dessus. Ainsi, il est à sa hauteur. « Vous ne me dérangez pas, j’ai le temps. * » dit-il dans un italien fragile. Bien sûr, il a reconnu l’accent et la mélodie. « En quoi puis-je vous aider, Mademoiselle ? »


* paroles prononcées en italien.


Tiger, tiger, burning bright,


in the forests of the night,
what immortal hand or eye,
could frame thy fearful symmetry ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t747-helios-ninos-rufus-sewell#
MessageSujet : Re: it makes me that much stronger ▸ gally.   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ice Parade
» Meg / Everything that drowns me makes me wanna fly
» Those who don't kill us make us stronger [Nagawika]
» (F/LIBRE) CAITLIN STASEY ~ Together, we are stronger.
» (M) ANDREW GARFIELD ◊ love is stronger than war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LA VIE, LA VRAIE :: Le Bronx-
Sauter vers: