Partagez | 

 Fire meet gasoline (Myana)

MessageSujet : Fire meet gasoline (Myana)   Dim 2 Déc - 22:34
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -

posts : 2057
points : 1936
feat : Joel Kinnaman
multis : Judy, Leo & Candice
crédits : moi même (ava+crack+sign)
Âge : 34
logement : Partagé entre le #502 Old Lady et le #602 Homewrecker.


Dans les plaisirs simples de la vie d’Hermès, il y a les sorties. Avant, avant tout ça, avant cette vie dans le Bronx, il n’avait pas le loisir de s’adonner à de multiples sorties chaque semaine. Son emploi du temps était bien plus intense qu’actuellement. Mais maintenant que la légèreté est de mise, Hermès aime beaucoup trop s’abandonner à des plaisirs simples tels que boire un verre avec des amis et connaissances, finir par draguer une fille, ou un mec, d’ailleurs, terminer la soirée dans un appartement n’étant pas le sien. Qu’importe. On le qualifie de débauché, on le traite d’inconscient, qui se tue à petit feu, mais lui n’entend rien, continu de faire le sourd. Il n’y a que lorsqu’il ne pense à rien, que tous ses déboires et échecs disparaissent. Qu’il arrête de ressasser un passé douloureux à admettre autant qu’à revivre.

Quittant la table où se tienne deux amis à lui, d’enfance. Des chiens du Bronx, qui ne l’ont jamais quitté, bien trop heureux de le retrouver, du haut de sa déchéance. Le genre de personne qui ne l’a pas jugé. Eux, ne se sont pas posés de questions quant à le revoir ici, l’ont accepté comme s’il n’était jamais parti, comme s’il est encore cet adolescent turbulent, exclu temporairement du lycée à de multiples reprises. À Manhattan, tous ses collègues étaient loin d’imaginer le genre de gamin qu’il avait pu être, avant sa blouse blanche et son statut de chirurgien.

Parvenant à hauteur du comptoir, Hermès attend sagement son tour, tapotant sur le bois sombre du bout des doigts, alors que la musique pulse dans ce bar à moitié boîte de nuit quelques soirs de semaine, bien qu’il soit assez éloigné de la piste de danse. Ses yeux balayent l’assemblée, à la recherche de quelque chose d’interessant avec qui flirter, à un moment ou à un autre. L’avantage de sa belle gueule, de sa haute stature et de ses chemises impeccables, sont que lorsqu’il s’approche pour user de ses charmes, on ne lui refuse jamais la place. Ou presque. Les refus qu’il a dû essuyer peuvent se compter sur les doigts d’une main. À une époque, il était fier de son tableau de chasse, mais aujourd’hui, les visages et les corps se succèdent, sans qu’il n’y accorde aucune espèce d’importance. Il ne retient même pas toujours les prénoms.

Il se penche légèrement sur le comptoir pour commander au barman trois whiskies-coca, parce qu’au delà d’être une boisson de fête adolescente, il préfère y aller tranquillement car la soirée est encore jeune, même si un rail de coke pulse encore dans ses veines. Accro. Récupérant les verres, avant de tendre au barman quelques billets, il s’apprête à retourner à sa place, sagement, lorsqu’une nana s’approche de lui, lui barrant allègrement la route. Froncement de sourcils. « C’est bon j’te laisse la place » Lance t-il, comme si ce n’est qu’une affaire de boisson et de commande au comptoir.


Family before everything. Even if all the values we share, are built on blood and anger. You're with them until your death, no matter what you're doing with your life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Lun 3 Déc - 16:36
Myana Gibson
Myana Gibson
posts : 112
points : 217
feat : Camille Rowe
crédits : HOODWINK. (av), Solosands (icon)
logement : Homewrecker


Si la santé de Myana était bancale, il en était de même de ses relations sociales, où l’éphémère était sa marche de conduite, salie par les intempéries qui rythmaient sa vie, cette pluie qui n'en finissait plus de croupir autour de son existence, cette latence qui ne trouvait aucun répit. Alors la blonde sulfureuse s'amusait, virevoltait au travers des âmes qui l'effleuraient, sans jamais prendre le risque de s'y perdre. Elle n'avait pas de temps à consacrer à l'affection et préférait s'adonner à la passion, dans laquelle elle aimait brûler ses ailes comme un goût prononcé pour la destruction. Myana ne s'arrêterait dans sa dévotion pour les échanges charnels que lorsque son coeur déciderait d'arrêter de battre pour de vrai, où son souffle s'évaporerait de son enveloppe corporelle.

Malade physiquement et sentimentalement, elle pensait qu'elle se fichait éperdument de toutes ces conneries liés aux sentiments, tout ça parce que la fierté parlait plus fort que son palpitant glacé. Ce soir, elle avait envie de profiter encore une fois, dans le désir d'exister au travers d'un regard intéressé mais surement pas empreint de pitié pour sa situation désespérée. Alors qu'elle buvait tranquillement sa boisson alcoolisée, lâchant sa tenue de travail pour mettre son esprit en pagaille, elle avait reconnu un visage qui lui était familier. Hermès, il s'appelait, si ses souvenirs étaient correctes, parce que l'alcool impliquait un certain flou artistique sur les visages de ses conquêtes. Elle avait quand même cette impression que c'était lui, ce mec avec qui elle s'était envoyée en l'air, persuadée de le connaître. Avec sa confiance à toute épreuve, Myana, sûre d'elle, se posta devant cet homme, un air satisfait sur ses traits. Elle fronça les sourcils à sa remarque, comprenant qu'il avait oublié son visage.

- Hermès, tu te souviens pas de moi ? Myana.


Elle souffla, interloquée, comme si on donnait un coup de poing à sa fierté.

- On s'est plutôt bien amusés, je pensais pas que tu m'oublierais aussi vite,
ajouta-t-elle, amère.



« je m'a(b)ime. »
Je brise les rêves et les cœurs mais j'ai un bon fond, promis. Je voulais plus d'air, plus de distance, jen ai juste un peu trop mis.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Lun 17 Déc - 19:03
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -

posts : 2057
points : 1936
feat : Joel Kinnaman
multis : Judy, Leo & Candice
crédits : moi même (ava+crack+sign)
Âge : 34
logement : Partagé entre le #502 Old Lady et le #602 Homewrecker.


Ah. Merde. Intérieurement, il se fout une claque, parce que maintenant qu’il entend son prénom et que son regard dévie jusqu’à la poitrine de la jeune femme, il l’a reconnait. Hermès est tellement empêtré dans ses propres déboires, qu’il n’est même pas étonnant qu’il l’oublie une fille, même l’espace d’un temps. Du moins, les choses lui reviennent soudainement en mémoire, à peu près. Il était sacrément fait, ce soir là. Bien trop de coke, bien trop d’alcool. Bien trop de beaucoup de choses et la fraicheur de la jeunesse de Myana, sur la piste de danse d’une boîte de nuit du coin. Il n’a jamais besoin de trop forcer, sa belle gueule et son charme italien font le reste, même lorsqu’il est complètement dans un état second. Jamais totalement au point d’en être amorphe. Maintenu en vie et en état de marche, par la poudre. « Bordel oué, Myana, j’me souviens » Lance t-il enfin, en tentant de se rattraper. Il n’est pas con, il sait qu’il a tout gâché en l’oubliant aussi bêtement. Elle et son corps bien plus jeune que le sien, désirable et prescrit.

« J’étais sacrément fait ce soir là, faut pas m’en vouloir » Renchérit-il avec un petit sourire en coin, tentant de détendre l’atmosphère. Il ne sait pas vraiment si cette piètre technique va fonctionner, mais tente quand même le coup. Mise à part qu’il était dans un sale état ce soir là, il ne se souvient pas de tout. Des blancs, ou des noirs justement, qui ponctuent la soirée. Pourtant, il a se souvenir de ses soupirs, de ses gémissements. Ça n’avait rien de glamour, pas plus que romantique, parce que Hermès ne trempe jamais là dedans. Il se découvre différent avec un seul mec, le reste, fait partie de ses habitudes, de son quotidien. Bête et évident, trop ancré dans ses excès. « J’te paye un verre pour me rattraper ? » Parce qu’il ne s’arrête pas à un échec Hermès, en matière de flirt et de charme. Séducteur dans l’âme, même alors qu’il est avec des amis. Pas de limites, ni de règles. Sa vie n’est faite que de son business illégal et de ses excès. Plus rien d’autre que ce panache de fêtard et son charisme insolent, évident. Peut être que cet échange sera vite avorté, ayant bien trop heurté la fierté de la belle, mais il tente de coup. À jamais culotté et plein d’assurance.


Family before everything. Even if all the values we share, are built on blood and anger. You're with them until your death, no matter what you're doing with your life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Mar 18 Déc - 15:31
Myana Gibson
Myana Gibson
posts : 112
points : 217
feat : Camille Rowe
crédits : HOODWINK. (av), Solosands (icon)
logement : Homewrecker


C'était comme si sa fierté se retrouvait dans le liquide ambré qu'elle tenait entre ses doigts acérés, piégée dans sa propre vanité, elle qui avait justement voulu oublier le temps d'une soirée, se voyait maintenant vexée de s'être vu effacée de ses pensées. Elle aurait voulu y rester, peut-être un peu, juste histoire de se sentir exister parce qu'elle savait qu'elle ne laisserait aucune trace quand la mort viendrait la chercher. C'était peut-être pour ça, qu'elle avait un peu mal au niveau du myocarde, parce qu'elle se rendait compte qu'elle n'était pas indispensable. Fade destinée dans laquelle elle ne faisait que pêcher, attendant que les démons ne viennent l'agiter.

Elle haussa les sourcils avec dédain, consciente qu'il ne se souvenait de rien, tentant de garder un air serein alors qu'elle revivait quelques images de ses coups de reins qui lui avait offert dans les draps qu'ils avaient défaits.

- J'étais pas si nette que ça non plus, et pourtant j'me souviens,
lâcha-t-elle un peu sèchement.

Elle se sentait comme un numéro perdu au milieu d'un tableau, et elle n'aimait pas ce sentiment qui la rendait complètement inexistante, invisible et stupide d'avoir pensé qu'il aurait pu au moins retenir quelques bribes de leur soirée. Elle secoua la tête à sa proposition, à deux doigts de l'explosion alors qu'un rire amer se chargea de venir jusqu'à ses oreilles.

- Te rattraper ? Pour que tu recommences à m'oublier ? Non sans façon. C'est quoi le principe de passer du bon temps pour l'effacer en suite ? Je comprends pas le concept, peut-être que tu peux me l'expliquer.

Elle soupira, agacée, en proie aux doutes qui s'insurgeaient dans ses pensées.

- Tu sais quoi ? T'étais pas un aussi bon coup que tu le crois, t'facon,
cracha-t-elle, la machoire serrée. Puis... J'suis pas du genre à enchainer deux fois le même mec, en plus, lança-t-elle, gardant son air fier.

Myana lançait les hostilités, s'aventurant sur le terrain comme une tempête qui détruirait tout sur son passage. L'engrenage était lancé.


« je m'a(b)ime. »
Je brise les rêves et les cœurs mais j'ai un bon fond, promis. Je voulais plus d'air, plus de distance, jen ai juste un peu trop mis.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Lun 31 Déc - 15:05
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -

posts : 2057
points : 1936
feat : Joel Kinnaman
multis : Judy, Leo & Candice
crédits : moi même (ava+crack+sign)
Âge : 34
logement : Partagé entre le #502 Old Lady et le #602 Homewrecker.


Argument de merde, d’avoir été dans le brouillard et d’excuser l’absence de son prénom par le vieil argument de l’alcool. Argument qui s’heurte d’ailleurs à un mur. D’ordinaire, Hermès fait en sorte de ne pas se retrouver dans ce genre de situation, mais vu de sa fréquence d’aventure, il était presque obligé de se retrouver, un jour ou l’autre, en position délicate. Elle a toutes les raisons de lui en vouloir, d’être sèche et de l’avoir amère. Il ne facilite en rien le fait d’alléger les chose et de crever l’abcès. Il n’était déjà pas bien considérant, lorsqu’il était encore chirurgien, ses gardes étant une belle excuse pour fausser compagnie rapidement à une conquête du soir, mais désormais, du haut de sa nonchalance et du fait qu’il vit au jour le jour, il offre encore moins de conséquences à ses incartades sexuelles.

Un regard à un de ses amis qui s’approche pour récupérer les trois verres qu’il tient, comprenant bien que l’italien en a pour un moment avant d’apaiser une tension palpable. Le rire de Myana ne fait que lui confirmer à quel point elle est en pétard. À quel point elle lui en veux. Un froncement de sourcil lui échappe cette fois, allié à un air un peu désabusé. Il s’approche un peu plus d’elle, la domine de toute sa haute stature. « Alors quoi ma belle hein ? C’est pas comme si on s’était promis fidélité, ou même qu’on devait s’revoir après ça » Lance t-il, un peu mielleux, bien qu’un brin condescendant. La vérité, c’est qu’il le pense réellement. Hermès ne fait pas de promesses, ne s’engage pas. « Le bon temps ne suffit pas ? Arrête de te mentir à toi même, j’étais un bon coup, sinon t’aurais pas gueulé comme ça » Renchérit-il, alors que ses mains glissent contre sa taille. Il s’en souvient bien, de cette étreinte volée, de ses gestes assurées et de ce domaine qu’il maîtrise plus que bien. Peut être autant qu’il pouvait maîtriser la chirurgie et la traumatologie. Macho au possible, comme tout bon italien, fidèle à certaines valeurs de sa famille, lorsqu’il est à l’opposé de d’autres.

« Maintenant c’est toi qui voit, soit t’accepte ma reddition et ce nouveau verre, soit tu te contentes de continuer de me détester, pas sur que dans le second cas, t’y gagne grand chose, mais j’te laisse choisir » Lâche t-il, d’une tranchante honnêteté. Hermès ne s’encombre pas en grand discours, préférant largement en venir aux faits.


Family before everything. Even if all the values we share, are built on blood and anger. You're with them until your death, no matter what you're doing with your life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Dim 6 Jan - 12:07
Myana Gibson
Myana Gibson
posts : 112
points : 217
feat : Camille Rowe
crédits : HOODWINK. (av), Solosands (icon)
logement : Homewrecker


La vérité était Myana crevait de panique à l'idée d'être oubliée, de se voir rangée derrière cette invisible destinée qui s'éteindrait dans la durée, comme une explosion de son identité. Elle aimait inscrire son visage dans les esprits, et c'était surement pour cette raison qu'elle faisait autant de tapage, laissant sa personnalité survoltée se faire remarquer au milieu de la foule, laissant la houle de ses émotions agitées divaguer. Elle lui reprochait ce qu'elle faisait, parce que si elle avait envie de faire une impression partout où elle posait ses talons, elle luttait contre l'attachement et les sentiments qui pouvaient virevolter dans son palpitant. C'était sans doute hypocrite, mais elle s'en fichait, elle n'avait jamais eu pour qualité le calme et la réflexion, elle, qui usait de la destruction comme seul mode de survie.

- On s'est peut-être rien promis, mais c'est pas non plus une raison pour traiter les gens comme des numéros. J'ai peut-être pas l'air comme ça, mais ouais, je suis pas un putain de robot qui sert qu'à assouvir les envies avant de se voir jeter, ajouta-t-elle, fermement.

Et pourtant, c'était comme ça qu'elle traitait les autres, quand elle effleurait les peaux sans lâcher les mots de trop, le genre à faire revenir les gens. Elle roula des yeux à sa réponse, sachant pertinemment qu'il avait raison, qu'elle avait apprécié ce moment de passion.

- Contrairement à toi, moi j'peux simuler. Ce qui n'est pas ton cas. Et vu comme toi, t'as kiffé, je m'attendais pas à ce que tu me snobes,
avoua-t-elle, vexée.

Elle sentit ses mains glisser contre sa taille, lui renvoyant quelques images de leur dernier ébat comme si elles explosaient à son visage. Myana prit ses doigts avant de les détacher de son corps, lui faisant comprendre qu'elle n'était pas acquise. Elle lâcha un rire sarcastique à ses dires. Il ne manquait pas d'air, voyant bien qu'il avait pleinement confiance en lui.

- "Pas sur que j'y gagne quelque chose" ? Parce que tu crois que le bar est pas assez bondé de beaux mecs ? Que si j'te choisis pas, j'aurais personne ? T'as un égo surdimensionné toi, on doit pas beaucoup te résister, j'imagine.

Elle planta son regard dans le sien, prenant soudainement une allure charmeuse avant de se hisser sur la pointe des pieds pour que ses lèvres atteignent son oreille :

- Tu m'auras pas ce soir. Je ferais partie des seules filles qui refuseront tes avances.


Elle le testait, s'amusant à provoquer son estime.

- Tu survivras j'espère. Faut une première fois à tout,
ajouta-t-elle malicieusement.


« je m'a(b)ime. »
Je brise les rêves et les cœurs mais j'ai un bon fond, promis. Je voulais plus d'air, plus de distance, jen ai juste un peu trop mis.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Lun 21 Jan - 12:03
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -

posts : 2057
points : 1936
feat : Joel Kinnaman
multis : Judy, Leo & Candice
crédits : moi même (ava+crack+sign)
Âge : 34
logement : Partagé entre le #502 Old Lady et le #602 Homewrecker.


Elle attaque. Corrosive. Tranchante. Tous crocs dehors. S’il y a bien une chose qu’il doit lui reconnaître, c’est qu’elle a du caractère et qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Là où beaucoup de ses conquêtes sont souvent insipides dés qu’il s’agit de conversation ou de joute verbale. Ici, il semble trouver une adversaire à sa hauteur. Partagé entre ego abimé, lorsqu’elle parle de simuler, lorsqu’elle le pousse dans ses retranchements et amusement, face à cette grande gueule qu’elle ouvre face à lui. Un sourire en coin se dessine sur ses lèvres. « C’est bon calme toi, je t’ai pas pris pour un simple trou, j’irais chez les putes si j’avais juste besoin de ça » C’est relativement faux, puisqu’Hermès n’aime guère aller assouvir ses envies avec des prostituées alors qu’il a pourtant ce qu’il souhaite, au Moine. Disons que la chose est assez rare. Mais cet argument lui sert à plaider sa cause. Lui faire comprendre qu’elle avait un petit quelque chose, alors qu’il aurait pu claquer des doigts et avoir n’importe quelle fille. Macho à outrance. Bien trop sur de lui. À raison ?

« J’ai du mal à croire que t’as simulé, chérie. Mais oué, j’vais pas mentir, ça m’a bien plus. Ça va, j’ai un peu bu, arrête de me faire une scène » Réplique t-il, sans grand tact. Trop grande gueule, trop enfoiré par moment. C’est certainement pour ça qu’il s’est toujours bien gardé d’une relation quelconque, trouvant toujours les méandres des sentiments bien trop compliqués. Elle retire ses mains de sa taille et Hermès la fixe, le visage abaissé vers elle, trop grand pour toute l’assemblée. Un léger rire lui échappe, lorsqu’elle renchérit. « On me résiste pas, c’est vrai » Vérité générale, Hermès n’a jamais du mal à repartir avec une fille, quelle qu’elle soit, lorsqu’il décide de finir une soirée en bonne compagnie. Trop charmeur, trop séducteur, peut être trop malsain, aussi, mais qu’importe, il n’a jamais eu à se plaindre. Il fait qu’il fait suffisant, qu’il fait possiblement connard, mais ce soir, c’est tout son côté macho qui s’impose. Trop d’assurance, trop de confiance en lui. Possiblement parce qu’elle titille ses envies de défis. Ce côté joueur qu’il arbore, parfois, dans les affres de la séduction plus ou moins appuyée. « J’dis pas que t’auras personne, je dis juste que t’auras certainement pas aussi bien, ou bon, comme tu préfères » Nouveau sourire en coin, alors qu’il s’approche un peu plus d’elle comme un prédateur, amenuisant davantage la distance entre eux.

Pourtant, elle renchérit, le rejette et le provoque. Il le sent bien, qu’elle se joue de lui. Mais tout homme, faible face à cette chair jeune et délectable, ne peut que rentrer dans son jeu. Il se saisit de son menton, entre ses doigts, alors qu’elle se recule un peu. « Tu me sous estime ma belle. Tu crois que je vais te laisser faire ta loi sans me défendre ? » Dans ses yeux, luit une lueur espiègle et provocante. « Je n’aime pas ce genre de première fois » Déclare t-il ensuite, son visage trop proche du sien.

Huhu:
 


Family before everything. Even if all the values we share, are built on blood and anger. You're with them until your death, no matter what you're doing with your life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   Mar 5 Fév - 10:29
Myana Gibson
Myana Gibson
posts : 112
points : 217
feat : Camille Rowe
crédits : HOODWINK. (av), Solosands (icon)
logement : Homewrecker


Myana l'agressive, l'âme putride, le coeur endormi, salie, elle s'armait de sa plus grande défense qui était l'attaque pour éloigner les épines de son être endolori, la fierté qui s’abîmait alors qu'il l'avait oublié, l'erreur implacable qu'il avait causé sans même le savoir. Le rire cynique qui s'échappait de ses lippes à sa remarque, comme si elle allait croire à ses histoires.

- Ah, je pensais que tu te respectais un peu mieux que ça, vu ta fierté.


Non pas qu'elle avait de l'irrespect pour les prostitués en sachant qu'elle était escort, mais fallait dire que les gars de ce calibre n'étaient généralement pas du genre à laisser échapper ce genre de vérité au travers de leurs paroles, parce qu'après tout, des mecs comme lui n'avaient pas besoin de payer pour se voir assouvir leur besoin.

- C'est la première fois qu'une femme simule avec toi j'imagine ? Au moins, tu t'en souviendras,
répondit-elle, provocatrice.

Sa provocation, son arrogance, c'était tout ce qui la tenait debout, c'était tout ce qui la protégeait pour ne pas qu'elle s'effondre par terre. S'infiltrer dans les esprits, dans les coeurs, c'était une manière de combler la noirceur qui siégeait dans la sienne, qui pourrissait sa vie, et le temps d'une nuit, elle aimait s'enfuir, frémir sous les doigts d'un inconnu qui la faisait oublier jusqu'à l'usure. Elle leva les yeux au ciel à sa réplique, certaine qu'il ne mentait pas, parce qu'elle non plus, elle s'était entichée de lui, de son charme volatile qui s'était immiscé dans son champ de vision jusqu'à partager avec lui plus qu'une simple conversation.

- T'as l'air sur de toi pour quelqu'un qui a tendance à être un peu trop bourré pour se souvenir de quoique ce soit. Comment tu sais que t'es si bon que ça ?


La réponse était presque dans la question, parce que Myana, si elle était là devant lui à s'énerver, c'était bien parce qu'elle avait apprécié leur ébat charnel et peut-être même qu'elle aurait encore une fois tenter l'expérience s'il n'agissait pas avec dédain et insolence. Le regard épris par le défi planté dans ses iris, elle s'était laissée tenter par cette proximité électrique.

- Tu peux toujours essayer de te défendre, j'suis plutôt forte à ce jeu moi aussi, lança-t-elle, avec un sourire en coin. Il te faudra bien plus que des mots pour me convaincre, ajouta-t-elle, d'une voix suave, ses lèvres qui frôlaient les siennes de manière provocatrice, séductrice.

Elle rompit la tension en sortant de son emprise avant de commander un nouveau verre au barman qu'elle descendit d'une traite.

- J'sais pas encore avec qui je rentrerai ce soir, peut-être que t'as encore une chance... Ou peut-être pas, haussa-t-elle les épaules.

Spoiler:
 


« je m'a(b)ime. »
Je brise les rêves et les cœurs mais j'ai un bon fond, promis. Je voulais plus d'air, plus de distance, jen ai juste un peu trop mis.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Fire meet gasoline (Myana)   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nerea ⚔ fire meet gasoline
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» EDO KOMON Automne 2007
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LA VIE, LA VRAIE :: Le Bronx-
Sauter vers: