Il est frais notre poisson calendrier de l'avent ! Venez vous y inscrire !

Partagez | 

 911, what's your emergency ? (stevie)

MessageSujet : 911, what's your emergency ? (stevie)   Jeu 29 Nov - 19:44
avatar
Ten Waterford
posts : 31
points : 90
feat : josephine skriver
crédits : morrigan (a.)
logement : #604, The Homewrecker


911, what's your emergency ?29/11/2018 - 02h- @stevie mullins
Tout se sait, dans le quartier. Tout se sait, et Ten le sait. Un voisin qui prend son pied avec la femme de l'épicier ? L'immeuble le saura. Un gamin perdu qui vandalise les boîtes aux lettres ? Tout le monde s'en fout, mais tout le monde le sait. Alors, même si la fille de Vénus aime se voiler la face, se dire qu'elle est sur le droit chemin et qu'elle est aussi impénétrable que les voies du Seigneur, elle sait que les gens de l'immeuble doivent la connaître de nom ou simplement connaître ses activités... sportives. Enfin, ses anciennes activités puisqu'elle est étudiante, à présent. La seule anatomie qu'elle étudie, c'est celle qu'elle trouve dans les livres. Et ça non plus, ce n'est pas un secret. Elle a arrêté de compter le nombre de fois où ses livres ont dégringolé les escaliers parce qu'elle avait les bras trop chargés ou le nombre de fois où elle a râlé au sujet de "ce connard de prof à la con". Mais Ten a toujours considéré que tout le monde s'en foutait. C'est comme ça que ça se passe en général, non ? Tout le monde se fout de la vie des autres. Sauf quand il y a des choses croustillantes à savoir mais sa vie à elle ne doit pas faire partie des sujets préférés des mamies amatrices de ragots.

Alors, quand elle ouvre la porte ce soir-là, elle s'attend à tout sauf à ça. Elle s'attend à tout sauf à cette personne trempée, pas franchement en forme, dont les morceaux de peau qu'elle peut voir sont teintées de pourpre. Son propre sang ou celui d'un autre ? Ten n'en sait rien. Ten ne sait pas grand chose. La surprise demeure d'ailleurs sur son visage, alors qu'elle jauge l'inconnu-e de la tête aux pieds. Elle sera bientôt infirmière. Ça se sait. Est-ce cette information qui a conduit ce spectre devant sa porte ? Peut-être. « C'est quoi ce bordel ? » qu'elle lâche. Elle ne sait pas quoi faire. Il y a encore quelques minutes, elle avait le nez plongé dans ce bouquin, avec pour seuls vêtements un pull et une culotte malgré le temps pluvieux qui fait rage dehors et qui rafraîchit son appartement. Et maintenant... Maintenant, elle doit jouer les infirmières. Ailleurs que sur un mannequin en plastique. Ailleurs que sur une personne ne souffrant que d'une minuscule plaie à recoudre. Autant dire que la nuit risque de s'annoncer plus longue que prévue. 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t673-ten-waterford-josephine-sk
MessageSujet : Re: 911, what's your emergency ? (stevie)   Ven 30 Nov - 18:09
avatar
Stevie Mullins

posts : 116
points : 72
feat : Sky Ferreira
crédits : RennaCo/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I will not even bother to fight.

  • Stevie
  • & Ten
911, what's your emergency ?
Ce soir, je déteste ce quartier à la con. Ce soir, je me déteste, car je vois bien que j’ai rien d’une superhéroïne. À la limite si, peut-être Captain America avant son sérum, petit maigrichon juste bon à prendre les coups, à jamais baisser les bras. Avec le recul, ça valait le coup : j’ai pris cher pour qu’une autre s’en sorte indemne, une sorte de sacrifice héroïque de bas-étage, sans médaille, mais avec une arcade ouverte comme récompense. Deux bons gros crevards des bas-fonds, deux raclures de la pire espèce, prêts à courageusement s’attaquer à une femme mûre un peu enivrée pour lui piquer son sac. Elle revenait d’une agréable soirée passée en compagnie d’un homme qu’elle venait de rencontrer, je le savais parce que c’est ce qu’elle n’arrêtait pas de hurler aux deux malfrats.

Le destin parfois c’est fou : si ce soir je ne revenais pas d’une répète avec le groupe, j’aurais raté tout ça. Je n’aurais pas été blessée certes, mais j’aurais pas sauvé la petite femme. L’avais-je vraiment sauvée d’ailleurs ? Elle était gentille, elle voulait appeler une ambulance, j’avais refusé, j’avais mes raisons. J’avais aussi un plan de secours, une alternative pour me faire soigner, parce que oui, j’en avais besoin. Cette fille, je la connaissais pas, je la voyais souvent, elle était d’mon immeuble, c’est tout. Mais j’avais entendu des trucs, des trucs qui jusqu’à ce soir, me paraissaient être sans intérêt. Tout ça bien sûr sera valide si elle veut bien m’ouvrir sa porte, si elle veut bien me venir en aide.

« Oh c’est rien ça, tu verrais la gueule des deux autres… » avais-je répondu instinctivement. Je faisais peine à voir sur le palier : outre l’arcade sourcilière ouverte, j’avais le pif en sang. J’étais pas assez douée pour savoir si c’était grave ou pas, ça saignait pas mal, c’est tout ce que j’savais. Mais elle, elle saurait quoi dire ou quoi faire, tout du moins, je l’espérai sincèrement. Si vraiment il fallait aller à l’hôpital, tant pis, mais s’il y avait une petite chance pour qu’elle puisse me rafistoler chez elle, alors je ferais en sorte de ne pas passer à côté. « Euh… T’as un endroit où j’peux m’assoir ? » demandais-je un peu hagarde.


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: 911, what's your emergency ? (stevie)   Lun 10 Déc - 18:49
avatar
Ten Waterford
posts : 31
points : 90
feat : josephine skriver
crédits : morrigan (a.)
logement : #604, The Homewrecker


911, what's your emergency ?29/11/2018 - 02h- @stevie mullins
Son regard reste figé sur la jeune femme qui lui fait face alors que sa mémoire s'active, cherchant l'endroit où elle a pu rencontrer ce visage familier. Heureusement, les mots de la blonde la ramènent dans leur réalité nocturne, la pousse à réagir et à s'écarter. « Euh.. ouais. », elle balbutie. Merde, Ten, elle est où ta confiance ? Il est où ton ton assuré ? Et ce port de tête qui te donne l'air si sûr de toi que peu de personnes n'osent te contredire ? Elle se ressaisit en s'avançant dans l'appartement, tire un tabouret pour que l'autre fille puisse s'asseoir. « Assis-toi, j'arrive. », qu'elle ordonne avant de s'éclipser dans la pièce d'à côté, une salle de bains trop petite mais qui regorge d'une trousse de premiers secours sacrément fournie. Sacoche entre les mains, elle fait une légère pause, inspire et expire. La fille est amochée mais ça n'a pas l'air plus grave que toutes les blessures que Ten a déjà pu réparer sur Rio. Elle peut le faire. Elle doit le faire.

Attrapant deux serviettes, elle sort, rejoint la pièce principale que la fille n'a pas quitté. Elle pose la trousse sur la table, lui tend l'une des deux serviettes. « Tiens, mets ça contre ton nez pour stopper le sang en attendant. » Sur ces mots, elle s'éloigne vers l'évier, se lave les mains, enfile une paire de gants en latex et revient. « T'as parlé des "deux autres", tout à l'heure. Qu'est-ce qui s'est passé ? », demande-t-elle alors qu'elle entreprend de désinfecter la plaie sur l'arcade sourcilière. De près, ce n'est pas joli à voir mais elle a déjà vu plus grave, Ten. Alors, malgré l'heure tardive et le fait qu'elle soit en culotte devant une inconnue, elle soigne petit à petit la demoiselle, lui apportant les premiers soins nécessaires.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t673-ten-waterford-josephine-sk
MessageSujet : Re: 911, what's your emergency ? (stevie)   Mar 11 Déc - 17:19
avatar
Stevie Mullins

posts : 116
points : 72
feat : Sky Ferreira
crédits : RennaCo/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I will not even bother to fight.

  • Stevie
  • & Ten
911, what's your emergency ?
« Cool… » avais-je simplement répondu, parce que ouais, j’étais quand même encore un peu sonnée, et pas forcément que sur le plan physique. Bizarrement, c’était l’étrangeté de la situation qui me faisait atterrir : il était 2h du mat’ et j’allais me faire soigner  par une meuf en culotte que j’avais vu genre quatre fois en tout dans ma vie. Mais merde, j’aurais pu mourir dehors en fait, j’aurais pu me faire violer pourquoi pas, mais je m’en sortais avec des blessures légères et j’avais frappé à la bonne porte : un coup de chance, peut-être même que j’avais épuisé mon stock de chance pour cette année-ci.

Dans l’état où je suis, j’obéis comme un robot à ce qu’elle me dit. Je m’assois, je prends la serviette, elle me dirait de me déshabiller pour m’ausculter je le ferai. J’ai plu trop le tournis, c’est déjà ça : j’en profite pour faire un tour du propriétaire, enfin au moins ce que je peux voir de là où je suis : c’est sympa chez elle ; si j’dois revenir un jour, j’espère que ça sera dans d’autres conditions. Elle me demande ce qui s’est passé exactement et c’est normal, n’importe qui d’un peu curieux aurait voulu des explications. Elle est bien sympa de me laisser entrer et d'me soigner, j’n’ai donc aucun scrupule à lui raconter l’histoire. « Boah, deux pt’its gangsters du tiéquar qui voulaient piquer le sac d’une femme. Alors j’fais ce que mon instinct m’dit : j’interviens. Je leur mets des mandales, mais à deux, ils sont plus forts, alors ils répliquent… Aïe dis-je alors qu’elle a commencé à me charcuter. Dans un moment de lucidité, j’ai sorti mon flingue de mon sac : ils se sont barrés direct… Voilà, belle histoire de merde hein ? » dis-je en grinçant des dents.

J’avais l’impression de passer pour une vantarde, une fausse courageuse qui voulait se la péter avec une anecdote nocturne à la con, qui se finit même pas si bien que ça en vérité. Ouah, une jeune femme contre deux hommes, c’était très courageux ! Non, c’était de l’inconscience, c’est tout. « Merci au fait… dis-je presque à voix basse. J’avais vraiment pas envie d’aller… à l’hôpital… Tu m’sauves la vie ! Pas littéralement… Enfin j’crois pas… » Le temps qu'elle finisse de me soigner, je tourne la tête vers la fenêtre, celle où je peux voir la pluie s’abattre sur les carreaux : si dehors je n’avais pas succombé à mes blessures, j’aurais fini par crever d’une pneumonie.


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: 911, what's your emergency ? (stevie)   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LA VIE, LA VRAIE :: The Homewrecker :: Les Appartements-
Sauter vers: