Partagez

 everything happens for a reason. | Hermès

MessageSujet : everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyDim 25 Nov - 22:44
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Sam lui a envoyé un premier message, pas grand chose, seulement un petit coucou qui prévoyait de demander à Hermès de venir le récupérer au boulot. Sans réponse, il s'est hasardé à lui en envoyer un second. S'il ne s'est pas inquiété, c'est qu'il n'a finalement pas eu le temps de s'attarder plus que ça dans le silence de l'Italien. La tête -mais surtout une autre partie de son corps- plongée dans le travail, ce n'est qu'en sortant de la douche pour prendre son taxi que Maël a senti son coeur se contracter un peu nerveusement sous ses os. Le ciel gris d'une journée pluvieuse lui a fait comprendre que quelque chose n'allait peut-être pas de l'autre côté et qu'il s'était bercé d'illusions ces derniers jours. Dans son appartement, Maël peine à ne pas faire les cent pas, s'installe sur son canapé en posant son chat sur ses genoux afin de lui réclamer des caresses. Elle est la seule à pouvoir le calmer lorsqu'il atteint ce degrés d'anxiété. L'intérieur de sa joue en paie directement les frais lorsqu'il se les mord instinctivement tout en regardant son téléphone toujours sans la moindre nouvelle. Et si Hermès était tout simplement en train de le quitter lui aussi ? Enfin, quitter, c'est un grand mot. Mais lorsqu'il pense à cette nuit dans l'hôtel, il a la sensation que tout était faux mis à part lui pour une fois. Comme s'il était le seul à ne pas simuler ce soir là et cela le rend dingue. A la limite de la folie rageuse. A moins que ce ne soit tout simplement du désespoir. Il hésite un instant à se prendre une ligne mais réalise qu'il serait incapable de réagir correctement sous coke. Déjà que Sam n'est pas loin de la crise de nerfs, l'Irlandais n'a qu'une rue à traverser pour aller toquer chez Hermès et le déloger de son appartement. Là-bas, les voisins savent comme il peut être capable de beaucoup de choses après avoir subi les frasques de sa séparation avec Dante. Les murs sont encore gorgés de ses crises de nerfs mais aussi de larmes -surtout de larmes avouons-le.

En tentant de l'appeler pour finalement tomber sur le répondeur, Sam est persuadé qu'Hermès n'est pas en train de dormir ou de bosser mais bien de l'ignorer. C'est idiot mais c'est une certitude qu'il garde au fond de lui avec une évidence karmique. Une part de lui ne cesse de lui répéter que tout est de sa faute. Il n'y a qu'à voir les sms de l'Italien quelques jours plus tôt, laissés dans le vide et sans la moindre réponse.
Une voix ingrate lui répète que ce n'est pas ça le but du jeu. Qu'on ne peut pas demander aux gens d'être là uniquement lorsqu'on en ressent le besoin et les ignorer le reste du temps.

En déposant son chat sur un oreiller, Maël grimace et attrape sa petite brosse autocollante pour enlever les poils blancs de la bête sur ses vêtements. L'odeur du gel douche encore incrusté sur la peau, il rajoute tout de même une touche de parfum derrière ses oreilles et quitte son appartement bien décidé à ne pas se laisser écraser par un sale mafieux à la gueule bien trop belle pour être oubliée. Les épaules lourdes, Sam prend une longue inspiration pour défaire tous les noeuds de son corps et ne réalise pas qu'il va si vite  en grimpant les escaliers de l'immeuble d'en face. Trop bien fringué pour une fin de journée, peut-être que Sam avait envie de se prouver quelque chose. Lamentable de superficialité, l'air qu'il arbore est légèrement méprisant, tout cela pour cacher qu'au fond de lui, quelque chose est en train de prendre la flotte. En toquant chez Bartolotti, Samaël se doute bien qu'il prend un risque mais n'en a rien à secouer. Si une de ses nièces ouvre, il n'aura qu'à la bousculer pour aller s'enfermer dans la chambre d'Hermès s'il n'est pas là et attendre que ce dernier rentre pour accepter de l'ouvrir à nouveau. S'il s'agit de son frère, les choses seront plus difficiles, il s'en doute mais de ce que le quartier raconte, Ario est lui aussi du genre à mater ses voisins. Un petit sourire bien lubrique et le tour est joué du moment qu'il peut patienter là-dedans.

Et pourtant, lorsque la porte s'ouvre, la panique retombe d'un cran, ses films intérieurs se la ferment un peu et Sam fronce les sourcils. Je dérange ? Envahissant, l'Irlandais ne peut s'empêcher de le bousculer pour entrer dans l'appartement et inspecter du coin de l’œil s'il ne voit rien. Du genre, l'ombre d'une présence féminine ou quelque chose qui s'en approche. Les mains dans les poches de sa veste, Maël se tourne vers l'Italien. Il remarque assez aisément que quelque chose cloche mais ne le relève pas. Change-toi, ce soir j'ai prévu une soirée pour nous deux uniquement. J'ai remarqué ta fibre romantique, ne me mens pas. Accompagné d'un sourire complice et charmeur.
C'est qu'il a fière allure ce con.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyLun 26 Nov - 0:36
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
La nuit dans Manhattan a laissé des séquelles. Sur le coeur d’Hermès, dans ses pensées, plus que sur son corps. Pendant quelques jours, il se refuse de communiquer, d’envoyer un message, de rompre le silence. Il se doit d’être détaché, comme il l’est toujours, avec tout le monde. Avec n’importe laquelle de ses relations. Mais Sam n’est pas n’importe laquelle de ses relations. Du moins, il ne l’était pas, cette nuit là. Finalement, affalé dans le canapé, une après-midi où il ne fait rien de particulier, où rien ne l’attend, où personne ne pose d’obligation sur ses épaules, il se hasarde à envoyer un message à Maël. Un simple SMS presque banal, faire la conversation, savoir s’il veut boire un verre. Il attend sagement la réponse, qui ne viendra pas. Partant bosser, s’occupant, jusqu’au lendemain où il se lève, trop tard, après une énième nuit de « boulot » Aucune réponse. Du moins, pas celle qu’il attend, sagement, sans rien demander. Il ne peut s’empêcher de relancer, le soir même. Mais là encore, l’italien s’heurte à un mur d’indifférence. Il voit bien que le message est distribué, est arrivé jusqu’au blond qui apparemment, n’en a pas grand chose à faire de lui. De la connexion qu’il a ressenti, cette nuit là. A t-il été le seul à vivre la chose plus intensément qu’il aurait certainement dû ? Il se pose la question, la martèle dans son esprit. Il se dit qu’il est beaucoup trop con, stupide, d’espérer quoi que ce soit de l’électron libre Maël.

Alors, il s’enfonce de nouveau dans son quotidien, sans pour autant avoir l’envie de s’abandonner à une énième coucherie. Comme si soudain, ces dernières manquent de saveur. D’un petit quelque chose. Rester détacher, l’espace de quelques temps, de retrouver un peu de consistance, d’oublier ses envies stupides. Soudain, il se conforte dans l’idée qu’il a la bonne stratégie en restant toujours en retrait, barricadé derrière des murailles hautes et épaisses, de détachement, presque de désinvolture. Une protection qui a toujours été efficace, jusqu’à cette nuit là. Surtout lorsqu’une nuit, tard, trop tard, il se rend à une petite « réunion d’affaire » pour de la distribution de quelques uns de ses nouveaux médoc. Cette nuit où en passant dans une rue du Bronx, il aperçoit Sam, à une soirée, en train de rire et de fumer une clope avec quelques amis, la légèreté sur le visage. Caché derrière les vitres teintées de son imposant SUV, pour sur que le blond n’a pas pu l’apercevoir mais l’italien lui, l’a bien vu. Une vision qui l’a conforté un peu plus dans le fait qu’il s’est trompé sur toute la ligne. Que son ressenti, intense cette nuit là, n’était apparemment vrai que pour lui. Il se renferme Hermès, il se pare de cette froideur qu’il maîtrise plus que bien. Qui est devenu son rempart.

À la cuisine, vêtu d’un jean et d’une chemise ouverte sur un débardeur blanc, l'italien se prépare un café, alors qu’il lui reste une petite heure ou deux avant de gagner sa vie et ses occupations nocturne. Oiseau de nuit. Son téléphone posé sur le comptoir, il voit bien les messages de Maël, apparaitre sur l’écran s’animant soudainement. La sonnerie en annonçant un nouveau ne le fait pas broncher davantage. Il ne veut pas lui parler. Pas plus qu’il ne veut répondre à son appel, lorsque la sonnerie retenti. Il se contente de couper court, passant son téléphone sous silencieux. S’installant à table, avec son café, il commence à le siroter tranquillement en avisant les messages sur son téléphone pré-payé, lorsqu’il entend qu’on toque à la porte. Instinctivement, Hermès se lève et se dirige mollement vers l’entrée pour ouvrir, sans s’attendre réellement à qui que ce soit. Froncement de sourcils lorsque Sam se dessine de l’autre côté de la porte. Bien trop beau, bien élégant pour cette heure de fin de journée. Hermès le remarque, malgré son visage fermé et peu accueillant. Simplement parce qu’il est bien trop difficile d’ignorer le charisme et le charme irradiant de Samaël.

Ce dernier s’invite d’ailleurs chez lui, le bousculant presque pour pénétrer dans l’appartement, vide de toute présence excepté celle de l’italien, qui se pince les lèvres de n’avoir pu le repousser sur le pas de la porte. Refermant derrière lui, il se tourne ensuite vers l’irlandais, calant ses mains dans ses poches, dans une attitude détachée. « Qu’est ce que tu veux Sam ? J’suis pas un de tes fans qui attend sagement que son idole daigne lui accorder un peu d’attention » Lance t-il, assez froidement. « T’as qu’à passer la soirée avec tes potes de… Attend c’était jeudi soir, non ? Apparemment c’était bien plus sympa que d’répondre à mes messages »


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyMer 28 Nov - 21:00
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Il remarque bien vite qu'Hermès est en colère et ne se soucie plus du reste. Une tristesse étrange s'abat sur les épaules de Sam qui se contente de froncer les sourcils alors que l'Italien part de suite au front. Tu sais le genre de tristesse désarmante et qui te fait regretter en quelques minutes toute une semaine de vie. Il a déjà eu ce genre de sentiments par le passé, notamment avec son frère, lorsque Jephté était rentrait dans leur appartement commun et qu'il avait manqué de lui tirer dessus. Aujourd'hui, sa gorge se noue un peu mais Sam garde la face quant aux accusations d'Hermès qui a certainement ses raisons de le démonter si froidement. Fin non, même pas le démonter. Il est plutôt calme par rapport à ce qu'il a déjà vu de la part de l'Italien mais cela le blesse tout autant. Maël a la sensation d'avoir fait une connerie terrible alors qu'il n'a finalement pas dérapé comme avec ses ex. Il n'y a pas eu de cris, pas d'excès insupportables, pas de menaces, rien, seulement du silence.
Le genre de silence qu'il aurait du offrir à Dante.
Et qu'il donne à Hermès.
Mauvais partenaire. Erreur sentimentale.

Mais merde, qu'est-ce que tu racontes. Tu cherches quoi là ? La colère d'abord, un faux agacement qui le fait instantanément se sentir plus nul que la moyenne. A trop vouloir être irréprochable le voilà qui déconne une fois de plus. Ce qui le torture le plus dans cette histoire, c'est ce manque d'explications. Maël ne pourrait même pas justifier son acte car même lui ne se comprend pas. Il a parfois des élans de destruction qui lui viennent, comme ça, telle une flèche qu'on lui plante en plein coeur et qui le contamine entièrement. Aucune parcelle de son corps n'est intacte.

Son regard bleuté se tourne vers Hermès, il y a des larmes d'émotion qui l'humidifient. Il est loin de chialer mais tout cela le submerge. Tous ceux qui le connaissent un minimum savent que Sam est incapable de dealer avec ses sentiments et la colère mais de ne pas pouvoir s'empêcher de recommencer sans cesse. A croire qu'il aime ça, au fond, tu sais, se retrouver plus bas que terre, être à deux doigts de se faire jeter pour de bon et supplier l'autre. Ses mains sortent enfin de ses poches, elles tremblent et son manque de maturité émotionnelle est flagrante. Quoi Jeudi ? Nier malgré tout alors que oui, il était bien ailleurs, en train de se saouler, de se défoncer et de combler le vide avec des bras qui ne lui ont rien apporté. Son coeur se crispe alors qu'un élan de courage le traverse.

Maël est une véritable allumette, la moindre étincelle et le voilà qui part en fumée. Une véritable flamme le consume tandis qu'il s'avance dans le salon, contourne le canapé pour s'en servir inconsciemment de bouclier. Comment veux-tu que je sache ce que je peux faire ou non ? Comment veux-tu que je devine comment me comporter avec toi alors que rien n'a été prononcé ? Démuni, il l'est, bien évidemment. Surtout en pensant à ses appels auxquels Hermès n'a jamais essayé de répondre. Si Sam s'est détruit avec une telle ampleur ces derniers, c'est avant tout pour oublier son entrevue avec Dante qui lui laisse toujours des séquelles. Si je n'étais pas venu ici pour mettre les choses au clair ce soir, qu'aurais-tu fait ? Certainement serait-il resté dans l'ignorance totale, quitte à l'écorcher un peu plus. Maël se serait retrouvé une fois de plus sur le banc de touche avec une blessure incapable de le remettre sur pied.

Regarde-moi quand je te pose une question. Sa voix est plus colérique cette fois, plus froide, comme si sa vie en dépendait, que tout se jouait dans la réponse d'Hermès. Sam se sent capable de partir maintenant s'il sent l'Italien capable de le laisser tomber alors que lui ne cherche que cela : le dévouement total, l'amour inconditionnel qui ne te rend pas heureux mais la fusion est une chose qu'il cherche. L'unique chose qu'il veut. Son regard est plus noir, ses pupilles dilatées par la peur de ce qui est en train de se passer. Il pose sur la table tout ce qu'ils pourraient laisser tomber dés maintenant. Qu'avais-tu l'intention de faire ? Maël n'en a rien à faire d'être en territoire Bartolotti, s'il a envie de casser quelque chose, de taper dans les murs, il le fera. Hors de question de laisser les choses dans le flou. Il ne quittera pas cet appartement sans être certain que tout soit noir ou blanc. Les sentiments ne laissent pas de place à l'entre deux. Pas chez lui. Hermès finira par le comprendre s'il trouve le courage de rester. Si Sam ne l'épuise pas comme les autres, surtout.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptySam 1 Déc - 22:47
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Hermès sait pertinemment qu’il y va fort. Qu’il attaque avec véhémence et rentre directement dans le vif du sujet, sans une once de douceur, sans même préparer Sam à ses accusations. Mais trop de ressentiment en lui, un gout amer dans la bouche, alors que l’irlandais se pointe chez lui comme une fleur, comme si rien ne c’était passé. Il s’attend à ce que le blond réagisse lui aussi au quart de tour. Sans pour autant prévoir quoi que ce soit. Agression ou simples regrets larmoyants. Lui même ne sait pas à quoi s’attendre, parce que Sam est plein de surprise et qu’il ne l’a jamais côtoyé autrement que dans le cadre d’une amitié platonique. Sans once d’ambiguïté. Sauf que désormais, les choses ne peuvent plus être aussi simples entre eux. Simplement parce qu’au delà du pur acte charnel, Hermès s’est senti transporté bien plus qu’il ne l’aurait dû. Lui qui se monte toujours d’immense barrière, a laissé la porte s’ouvrir, le pont levis s’abaisser, pour Samaël et aujourd’hui déjà, il en fait les frais, se maudissant au passage pour cet instant de faiblesse. Pour cette stupidité sourde et pleine d'espoir, au milieu d'une vie de déceptions.

Il le suit du regard, l’écoute s’exprimer, poser des questions, retourner la chose contre lui. Hermès qui n’a pas assez communiqué, ni même défini les choses. Cette appellation lui arrache un sourire en coin, un sourire amer, alors qu’il croise les bras contre son torse. Son regard s’échappe un instant, se pose sur le canapé, alors qu’il écoute, relevant les yeux vers lui lorsque Maël le lui ordonne, presque. « Tu m’as laissé comme un con, Sam » Là encore, il est calme, pèse le poids de ses mots. Mais Hermès est d’une grande franchise. Bien qu’il se cache derrière une froideur évidente, allant avec sa personnalité, la plupart du temps, avec la plupart des gens, il est bel et bien capable de ressentir les choses bien plus fort qu’il ne le souhaite. « Tu m’as donné l’impression que t’en a absolument rien à foutre de moi, que j’suis qu’une conquête de plus dans ta longue liste » Relance t-il en le fixant. Comme si l'intensité de leur ébat, cette nuit là, n'était qu'une du vent, de la pure comédie. « Jeudi soir, j’suis passé en bagnole dans la rue où tu fumais une clope devant une baraque, avec des potes à toi, une fête à ce que j’ai pu voir, alors que t’ignorais mes messages depuis des jours » Explique t-il, sur le pourquoi parle t-il de jeudi soir, insiste t-il sur ses potes et le fait qu’il serait mieux avec.

« Mais qu’est c’que tu veux que je définisse hein ? C’est pas toujours noir et blanc, Sam, faudrait que tu captes un peu ça. J’sais bien que t’as ta liberté, que tu kiffes ça, j’te demande pas de me répondre dans la seconde, juste de pas me laisser dans l’indifférence avec la sensation que t’en a rien à battre de ma gueule » Avoue t-il. C’est surtout ça, qui l’a blessé, finalement, qui l’a énervé. La sensation de n’être rien. Cette sensation là qu’il ne connait que trop bien, depuis qu’il a perdu son boulot, depuis que tout le monde l’a regardé de façon dédaigneuse, comme s’il n’est plus rien, désormais. Qu'on lui fait comprendre qu'il n'est qu'un con, qu'un criminel, qu'un moins que rien. Alors oui, le fait que Sam puisse lui faire vivre ça, alors que lui, a ressenti quelque chose contre le blond, dans cette chambre d’hôtel, l’a juste mis hors de lui. Il écarte les bras après sa tirade, pour insister sur ses paroles, alors qu’il fait quelques pas, dont un pour s’approcher un peu plus de Maël, tout en restant en distance, comprenant bien que ce dernier s’est mis en position défensive.

Il sait à quel point l’irlandais a pu avoir des déboires avec ses exs, parce qu'ils en parlaient, autour d'un verre et d'un rail de coke. Souvent, d’ailleurs, c'était à cause d’un manque de communication, que les histoires de Sam foiraient. La sensation que beaucoup n’osaient pas ouvrir leur gueule, jusqu’à ce que tout explose, que la relation vacille pour s’écraser au sol, brisée, définitivement. Mais Hermès n’est pas de cette trempe là. Hermès communique, s’exprime, crache à la gueule de l’autre ce qu’il ressent vraiment. Du moins, la plupart du temps, puisque ses ressentis profonds sont souvent tabous, imaginant bien trop aisément qu’il se rend vulnérable, s’il parle de ce qui peut faire battre son coeur. « Après, si tu veux juste pas t’emmerder avec moi, bah t’as qu’à me le dire, j’te foutrais la paix et au moins ça sera clair » Ça très clairement, il n’en a pas envie, refermant ses bras contre son torse pour se protéger de la réponse de Maël. Oui car si ce dernier préfère sa liberté, sans entrave, à celle de devoir faire une place à Hermès dans sa vie, l’italien se retirera, prendra sur lui et s’enfoncera de nouveau dans son quotidien. Il refermera la brèche faite par Maël, dans ses épaisses murailles de froideur et de détachement. Comme l’impression qu’il n’est plus à un rejet prêt, après de multiples déceptions qui ne le pousse qu’à s’enfoncer un peu plus.
Il renifle,
le fixe.


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyLun 3 Déc - 7:32
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Hermès le met en face des faits et Sam déteste cela car il ressent bien qu'il a n'a pas les armes nécessaires pour se défendre. Cette fois, les mensonges ne suffiront pas mais au delà de toute manipulation, l'Italien ne comprend pas que cette dernière nuit était différente, qu'il était plus là que les autres fois. Il pourrait le claquer rien qu'à l'idée de l'entendre douter de lui mais se doute bien que cela mettrait fin à leur relation sur le champs, encore plus alors qu'ils traînent dans l'appartement familial et que n'importe qui pourrait leur tomber dessus, faire face  à cet affront. Sam baisse le nez, reprend un peu sa respiration pour ne pas exploser tout de suite et termine par lâcher un rire odieux lorsque Hermès lui laisse entendre qu'il se fout royalement de sa gueule et qu'il accepte de rester ici comme un pauvre malheureux dans une vie fade entre son frère et ses nièces si l'Irlandais n'est pas capable de plus. Maël, toujours plus excessif que jamais hausse un sourcil tandis que quelque chose se brise en lui. Il sent bien que des cases s'effondrent pour lui rendre sa liberté mais aussi toute la folie dont il peut être capable. Si Dante avait su l'apprivoiser -ou plutôt accepter- ses élans d'énergie, il ne sait pas comment Hermès compte dompter les siens mais refuse de se mettre des chaînes.

Ah ouais ? Tu penses vraiment que j'en ai rien à foutre de toi ? Son ton est presque blessé tandis qu'il sort ses mains de ses poches avant de traverser le couloir allant jusqu'à la chambre d'Hermès dans ses vêtements de luxe. Ses chaussures lustrées, les cheveux parfaitement coiffés, Sam ne dit pas ce qu'il va trafiquer et entre dans la chambre de l'Italien avec une énergie nouvelle. Il fouille dans les armoires, attrape un sac de sport vide et des affaires au hasard. Il n'en a rien à foutre que l'armoire de Bartolotti soit parfaitement rangée et bourre le sac d'affaires. Il ne trie pas, sauf peut-être ce pull qui lui va terriblement bien et qu'il voudrait voir porter une nouvelle fois. Ses mains tremblent un peu, colérique, alors qu'il se saisit du second sac où se trouve ses affaires de soins. Maël se dépêche, se fiche bien de s'en prendre une. Il a au moins ça, l'audace de ne rien craindre, pas même un mafieux qui pourrait l'égorger et se débarrasser de son corps.

Brutalement, Sam balance les sacs aux pieds d'Hermès présents dans le couloir. Son regard se perd dans ses pupilles. On en a rien à foutre de jeudi soir, rentre-toi ça dans le crâne. Hermès merde, c'est une tradition chez les Bartolotti d'être aussi con ? Il est agressif parce qu'il est comme ça, toujours plus vif que jamais, réceptif à la moindre poussière, au changement d'humidité dans l'air ou même de température. Ça, ce sont les affaires que tu vas ramener chez moi et mettre dans mon dressing. Tu discutes pas parce que je te jure que ça va mal terminer. Ses doigts s'enfoncent dans sa poche où il attrape son trousseau pour en sortir le double de son appart et lui balancer. C'est bon, c'est assez clair ? T'as pas à vivre comme un putain de vieux garçon ici alors que j't'attends dans l'immeuble d'en face. Il enjambe les sacs, pose sa main sur sa joue, caresse sa mâchoire alors que son regard dévoué s'attache à celui de l'Italien. Maël dégage une énergie si chaleureuse et érotique qu'il se sent vibrer un instant, prêt à tout pour offrir une vie incroyable à Hermès afin de compenser tous ses échecs passés. Cette fois, Sam veut réussir, se donner les moyens de ne pas échouer en sachant très bien que ses veines sont un volcan qui finiront par le dépasser. Son autre main glisse dans le dos de l'Italien, se glisse dans son pantalon pour se saisir de sa fesse et ramener contre bassin contre le sien. Je te veux dans ma vie Hermès. Il le regarde droit dans les yeux en prononçant ses mots, lentement, chaudement. Ses lèvres embrassent son cou en même temps qu'il tente de le convaincre de venir vivre à mi-temps chez lui, si ce n'est tout le temps. L'Italien a tous les droits sur sa vie à cet instant, il se sent capable de faire un peu de place dans son nid terriblement vide, agonisant d'une autre présence masculine entre ses murs. Bien sûr que cela ne rendra pas l'Irlandais irréprochable mais qu'importe. Ça ne m'intéresse pas de prendre des rendez-vous pour pouvoir te voir et dormir dans ton lit alors que ton frère ronfle à côté. Il veut leur intimité, pas d'un petite déjeuner en famille. Sam n'est pas comme lui, seul Jephté et sa mère comptent, le reste, il s'en passe.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyLun 3 Déc - 20:02
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Il est agressif, direct. Peut être un peu trop, d’ailleurs, mais à ce stade, Hermès ressent un réel besoin de réponses. Il veut savoir s’il doit attendre quelque chose de Sam, ou non. Il n’ose même pas lui parler de son ressenti de l’autre nuit, de peur de trop en dévoiler pour être blessé ensuite. Piétiné. Simplement parce que Maël affiche cette forte indépendance, comme s’il n’a besoin de personne. En soit, c’est aussi ce qu’affiche Hermès, même si au fond, ce n’est qu’un mensonge. Un mensonge qu’il a juste du mal à admettre et à regarder en face. Alors que pourtant, il y a ces sensations, ce picotement qui ne le laisse pas indifférent. Il a ressenti quelque chose. Il a envie de quelque chose. De quelque chose de plus. Oui, dans le fond, c’est ça. Il a envie de plus, sans être capable de le dire réellement, de l’admettre à haute voix, de se révéler, encore une fois. Hermès est fait de tabou et de non dits, concernant ses sentiments, sur beaucoup de choses. Il dit ce qu’il pense, se complait dans une certaine franchise, mais ce que son coeur lui dicte ou que sa tête lui martèle, est une autre histoire, plus douloureuse, plus tabou. Blessé par d’innombrable personnes, lorsqu’il a tout perdu, incapable de faire facilement confiance, désormais.

Alors oui, il se braque. Il reste de marbre, lorsque le ton de Maël se veut amer et blessé. Il le regarde, le toise, presque. Pourtant, lorsque ce dernier s’éloigne en direction de sa chambre, les prunelles noisettes d’Hermès le suivent du regard, jusqu’à ce qu’il décroise les bras pour s’élancer à sa suite. Il l’entend fouiller, la porte du placard s’ouvrir. « Bordel mais qu’est ce que tu fous ? » Mais il n’a pas le temps de pénétrer dans la chambre que déjà, le blond en ressort, jetant à ses pieds son sac de soins et un sac de sport, encore ouvert, rempli de ses fringues jetés en vrac à l’intérieur. Son côté maniaque lui hérisse le poil, de voir ses vêtements dans cet état. Mais il n’a pas le temps de s’attarder là dessus, la conversation est bien plus sérieuse. Ses poings se serrent lorsque Maël souligne que les Bartolotti sont cons, mais il n’a pas le temps de réagir que déjà, sa nouvelle tirade arrache à Hermès un air interloqué. Stupéfait, même. Dans tous les scénarios possibles, il n’imaginait en rien celui-ci. « Quoi ? » Demande t-il, de surprise, incapable de prononcer quelque chose de cohérent. Pendant un court instant, il doute, il se demande s’il a bien compris, bien entendu, aussi. Il se saisit machinalement des clés que Sam lui lance, les rattrapant au vol, lui jetant un regard toujours aussi décontenancé.

Il ne sait pas quoi dire, quoi répondre. Il plonge ses prunelles ébènes dans les siennes tandis que Maël s’approche, presque félin, enjambant les sacs pour se camper devant lui. Il peut sentir son souffle, tout proche, comprend petit à petit, qu’il a bel et bien saisit le sens de ses phrases. La caresse sur sa mâchoire l’apaise, alors qu’il pèse le pour et le contre. Il peut sentir une douce chaleur l’envahir, celle du désir, de l’envie, qui lui agite les entrailles à l’avoir si proche, à comprendre ce qu’il veut. Surtout lorsque ses lèvres glissent dans son cou, lui arrachant un soupir d'aise. Il est certains qu’Hermès aime sa famille, mais qu’il manque cruellement de cette intimité à laquelle il s’était habitué. Un grand appartement, rien que pour lui et ses déboires. Ici, tous ses faits et gestes sont soumis aux regards plus ou moins réprobateurs des uns et des autres, à commencer par son frère. Il peut sentir le poids des attentes, des reproches, quant à ses comportements. La perspective de partager l’appartement de Sam lui est beaucoup trop attrayante. Avoir enfin son intimité, mais la partager avec l’irlandais. Lorsqu’il s’approche de lui, sentant sa main glisser dans son pantalon, agripper sa fesse. Toute la chaleur qui irradie de Samaël, communiant avec la sienne, allant avec son affirmation, Hermès s’enflamme à son tour. Le fait qu’il le veuille dans sa vie suffit à lui faire comprendre que tout n’était pas à sens unique. Sans laisser planer le doute davantage, l’italien le fait reculer, pour le plaquer contre le mur, écrase son corps contre le sien en se saisissant de son visage entre ses mains pour l’embrasser comme jamais. Un baiser passionné, fiévreux, mais surtout, où il met du coeur, pour la première fois, en en ayant conscience. Une réponse à lui seul, alors qu’il prolonge cette étreinte jusqu’à manquer de souffle.

« T’auras plus de rendez-vous à prendre parce que je serai là » Murmure t-il contre ses lèvres, dans un léger sourire en coin. Du moins, il sera là, une partie du temps, histoire d’accorder tout de même de ses journées à sa famille, valeur importante pour un Bartolotti. Ses mains glissent jusqu’à la taille de Maël, remontent dans son dos. « Enfin, faudra encore voir si t’arrive à me supporter » Glisse t-il de nouveau, dans un sourire plus large, amusé. En un instant, Hermès se sent plus léger, parce que cette perspective totalement inattendu lui semble diablement séduisante. Il ne sait pas ce que donnera demain, ne se projette jamais, mais vivre avec Sam, même une partie du temps, lui fait envie. Il est prêt à se lancer, à essayer, à envoyer chier ses peurs et hésitations. Il sait que rien ne sera évident, avec son rythme d’animal nocturne, avec son côté maniaque, avec son tempérament de feu. Mais malgré tout ça, il le veut, lui. « J’sais pas ce que tu me fais faire, mais ça m’plait » De foncer, tête baissée. De s’engager plus sérieusement avec lui, sur un coup de tête. Parce que finalement, c’est de ça dont il s’agit. Les deux savent pertinemment que vivre ensembles, même la moitié du temps ne veut pas dire être dans une banale colocation. Pour autant, Hermès est encore incapable de le dire à haute voix, malgré l'espèce d'euphorie qui le prend aux tripes. Il s'en sent d'ailleurs particulièrement stupide.


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyJeu 6 Déc - 19:32
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Les lèvres d'Hermès le prennent d'assaut. Son corps rencontre le mur alors que Sam écarte les cuisses, prêt à se donner tout de suite à son amant au milieu d'un couloir qui ne leur appartient pas. Maël a tellement l'habitude de s'exhiber qu'il a parfois du mal à différence ce qui est acceptable ou non en public. Rien ne l'arrête lorsqu'il est dans cet état de satisfaction et d'amour démesuré à l'encontre d'un être nouveau dans sa vie. Hermès ne le sait pas encore mais fait naître en lui des sentiments si forts qu'ils finiront tôt ou tard par le pousser au pire. A moins que ce ne soit le meilleur. Son autre main se perd dans son pantalon, serre brutalement ses fesses pour retenir son bassin contre le sien, le dos légèrement cambré et le cou en offrande pour recevoir ses baisers. Samaël n'est rien de plus qu'une allumeuse à cet instant, fière de pouvoir ramener chez lui l'un des mafieux Bartolotti pour le sauter sans le moindre filtre. Il s'imagine déjà, le regarder dans le miroir de son plafond, admirer sa chute de reins, se délecter de son souffle brûlant alors que le sien se coupe. Les mots de l'Italien le font sourire, perdre un peu plus les pédales. Ses yeux pétillants cherchent les siens tandis qu'il reprend un peu de contenance en sachant qu'Hermès refusera de coucher avec lui ici, là, maintenant. Si l'un est sans-gêne, l'autre n'est pas encore égoïste à ce point. Combien de fois Jephté l'a surpris en plein échange charnel ? Surtout lorsqu'ils vivaient ensemble. Il n'était pas rare que son frère retrouve ses conquêtes dans son lit parce que Sam envoyait se faire foutre les types après l'orgasme.

Le supporter. Le texan s'imagine bien que les choses tourneront forcément mal par moment. Ne serait-ce que pour ce besoin obsessionnel qu'a Hermès de tout ranger, sans cesse, là où Sam est plus bordélique que jamais. Seule sa chambre tient encore un peu la route parce qu'il la déserte trop ses derniers temps, que son appartement est devenu une terre qu'il fuit pour ne pas faire face à la solitude. Son coeur qui somnolait jusqu'ici dans sa cage thoracique semble soudainement plus éveillé que jamais. Une part de lui était persuadée de ne pas repartir sans son Italien. Samaël sait se montrer convaincant, trouver les mots mais surtout les gestes, le magnétisme.

[...]

Chacun porte un sac lorsqu'ils entrent dans son appartement et que le chat les accueille. Sam se tourne vers Hermès, balance celui qu'il tient dans son canapé avant de faire un tour dans la salle de bains et vérifier qu'il est toujours en état de sortir, que sa superbe n'a pas pris un coup durant leur échange quelque peu houleux. Il défait un bouton de sa chemise, passe son peigne dans sa tignasse avant de revenir sur ses pas. Tu ferais mieux d'aller te préparer, hors de question que nous restions enfermés ici pour fêter notre première soirée ensemble. Félin, Samaël approche d'un pas lent de son amant pour l'embrasser à nouveau, contenant tant bien que mal son envie de se mettre à genoux devant lui pour lui offrir un avant goût de ce qu'il leur réserve une fois hors de ces murs. En bas,n sa voiture parfaitement nettoyée les attend dans un garage à quelques mètres du old Lady. Elle n'attend plus qu'eux pour les conduire dans un restaurant étoilé de Manhattan qui ne fera que lancer les hostilités pour le reste de la soirée. Provocant, il ne peut tout de même s'empêcher de passer sa main sous son t shirt pour le caresser. Tu me donnerais presque envie de ne me consacrer qu'à ce corps. Avant de s'approcher pour lui offrir un coup de langue contre ses lèvres et l'embrasser à nouveau. Son besoin de rendre l'autre unique est tel qu'il serait capable d'arrêter le porno, demander au moins un congés -pour finalement mieux recommencer, le connaissant-. Son cerveau entre lentement mais sûrement dans une telle passion qu'il en deviendrait plus fou que la moyenne. Une folie concentrée dans son adoration pour l'Italien.

Et bon anniversaire.
Il s'est débrouillé pour le savoir, prévoir son coup.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyLun 10 Déc - 21:35
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Un sourire flottant sur ses lèvres, Hermès demeure tout contre Sam, là, contre ce mur. L’envie de lui lui travaille les entrailles, alors que pourtant, il se détache du blond. Bien qu’il soit habitué à coucher à droite et à gauche, il ne se voit pas faire quoi que ce soit ici, dans le couloir de l’appartement familial, là où l’ont pourrait les surprendre. Une certaine pudeur, encore, malgré que le désir soit présent. Grisant.
L’italien se contente de récupérer son sac de vêtements, passe par la salle de bain pour récupérer deux trois affaires, avant de prendre son manteau et de suivre sagement Samaël jusqu’à chez lui, sans un mot, juste une impression d’euphorie idiote et légère, que lui offre d’ordinaire la cocaïne.

[…]

Pénétrant dans l’antre de l’irlandais, Hermès pose sagement son sac sur le sol pour retirer son manteau et l’accrocher à la porte, tandis que Maël s’éloigne dans une attitude nonchalante en direction de la salle de bain. Aussi, l’italien récupère ses affaires et les porte jusqu’à la chambre dont il connait le chemin pour y avoir passer une nuit ou deux. Des nuits sages, d’ailleurs. Il dépose ses affaires au pied du lit, avant de se tourner, lorsque Sam fait de nouveau irruption dans son champ de vision, avant de se diriger vers lui. Il sourit légèrement, entrouvre les lèvres pour s’exprimer, rattrapé bien vite par un baiser qu’il rend au blond, dés lors que ses lèvres entre en contact avec les siennes. Ses baisers, il y prend gout, de plus en plus. Comme une drogue lente et euphorisante. Un plaisir coupable qu’il n’aura désormais plus besoin de réserver pour quelques moments, où ils pouvaient se retrouver. Cette sensation nouvelle l’électrise et l’excite. Jamais encore il n’a connu ça, cette envie furieuse de fuir son quotidien pour s’immiscer dans celui d’un autre. Le partager. En faire partie intégrante. « Je suppose que j’dois me faire aussi fringuant que toi » Pour ne pas dire aussi beau. Maël est doté de ce charme, ravageur et insolant. Un battement de cil, un sourire, un air mielleux et, l’italien le sait, il est capable d’attirer n’importe qui. Même un homme à femme pourrait flancher pour Samaël, il en est persuadé. Ses mains s’accrochent à sa taille, glisse sous sa veste de costume, restant sur le tissu de sa chemise. Le caressant de ses pouces. Un sourire flottant sur ses lèvres, se ravive, alors que les mains de l’irlandais s’infiltrent sous son t-shirt pour caresser sa peau et ses muscles dessinés par un trop plein de sport auquel il est tout aussi accro qu’à la drogue. Un besoin de calmer ses nerfs, de se canaliser.

« T’auras largement le temps de t’y consacrer, maintenant » Soulignant que oui, il va vivre ici, la plupart du temps. Découchant à l’occasion d’une soirée avec sa famille ou d’une trop longue nuit au Moine. Il peut sentir le désir pulser dans son bas ventre, alors que le corps de Samaël épouse le sien, que ses lèvres s’accrochent de nouveau au sienne dans un baiser rempli d’ardeur après un coup de langue provoquant. Pourtant, Hermès hausse les sourcils, affichant une mine de surprise, stoppé dans ses élans, dés lors que le blond parle de son anniversaire. Cette année, l’italien se voyait déjà passer l’évènement à la trappe. Oublié en même temps que ses excès et ses échecs. Plus personne n’a envie de le célébrer lui. Peut être que sa mère aurait fait un gâteau, ce dimanche, histoire de marquer le coup. Instinct maternel bien présent, mais là encore, vu sa déception face à ses déboires, il n’est sur de rien. Aussi, que Maël souligne l’évènement, le touche bien plus qu’il ne le laisse paraître. « Merci, j’pensais pas que quelqu'un me le fêterait cette année » Triste constatation. Il le serre un peu plus contre lui. L’année dernière, il le fêtait avec ses collègues de l’hôpital, dans la salle de réunion qui avait été décoré pour l’occasion, affichant une banderole avec un beau « docteur Bartolotti » qui encore aujourd’hui, lui serre le coeur, dés lors qu’il laisse ses pensées vagabonder jusque là. Il se souvient du champagne, des rires, des conneries échangées, parce que dieu sait qu’il passait le plus clair de son temps dans les locaux de l’hôpital, bourreau de travail. Une date devant être triste et morne se couvre soudainement d’un sourire.

« J’espère que tu m’as pris un costume » Lâche finalement Hermès en se détachant du blond après avoir déposé un nouveau baiser sur ses lèvres, un peu plus long, un peu plus tendre, pour le remercier. Jamais il ne se serait cru capable de tel élans envers un partenaire de vie, mais s’étonne lui même de ce dont il est capable. Gagnant la chambre, il fouille dans son sac, étalant soigneusement ses vêtements sur le lit, non sans un froncement de sourcil à en voir certains froissés. Hermès est une parfaite ménagère lorsqu’il s’agit de s’occuper de ses affaires ou encore d’un appartement. En contradiction totale avec ce qu’il dégage. Il revêt alors un pantalon de costume sombre, retire le débardeur sous sa chemise claire et se pare d’une veste de costume assorti. Il est beau, il a de l’allure, cette classe qui rehausse son charisme naturel, dés lors qu’il fait l’effort d’atours plus habillés. Ses pas le portent ensuite à la salle de bain où il se coiffe, agrémente ses cheveux d’un peu de gel pour les plaquer en arrière, avant de se parfumer de son Dior à lui, n’empruntant pas le parfum de Sam, trop attaché à l’odeur qui se dégage de lui, pour la brouiller. Il rejoint ensuite le blond dans la salle principale. « Ça te conviens ? » En ajustant machinalement son blazer sous le regard critique de l’irlandais, un fin sourire en coin des lèvres.


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyDim 16 Déc - 21:43
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Certains gestes viennent tout seul, sans avoir besoin d'y réfléchir ou de contrôler quoi que ce soit. Sam se laisse porter par ses instincts en sachant que son corps est taillé pour ça, qu'il ne peut pas aller à l'encontre des sensations et de son organisme qui lui dit quoi faire et comment. Son regard se perd dans celui de l'Italien qui le rassure sur cette décision prise à la va vite, sur un coup de tête, un peu comme tout le reste de la vie de Maël. Il est fait d'imprévus et de pulsions car il ne se met jamais de limite, pas même lorsqu'il le dévore du regard en silence en sachant qu'il pourrait demander à Hermès de le déshabiller maintenant et qu'il le ferait. Sam prend le temps, le laisse s'éloigner, revenir plus beau que jamais alors que des pensées naissent dans sa tête, nouvelles, fougueuses, plus imprévisibles encore que toutes les autres. Pas mal. Qu'il lâche, passant une main sur sa joue pour caresser sa peau bien rasée, profiter de ses traits avant de devoir les partager avec l'extérieur et le monde qui les entourera. Ses sourcils se froncent parce qu'il ne peut nier que l'Italien est bien plus beau que lui, que l'avoir à son bras est un atout de plus pour apporter tous les regards sur eux. Sam reprend soudainement de la vie, attrape ses clés et son porte feuilles avant de quitter l'appartement et rejoindre la voiture en bas. Une Audi R8 de location uniquement là pour la frime, gardée de prés par un homme en attendant que Sam ne la conduise dans des quartiers plus luxueux ou elle possède toute sa place. Le bruit du moteur résonne entre les deux immeubles alors que le Bronx se défait lentement du paysage et de sa tête. Sur la route, le texan baisse la musique pour accorder une discussion avec Hermès, tenter de ne pas être simplement une queue sur patte.

Lorsque le bâtiment du restaurant étoilé où il conduit son compagnon se dessine, Maël ralentit, laisse au gardien ses clés pour ne pas avoir à se garer lui-même dans le parking souterrain. Tout ici respire ce qu'il n'aura jamais et qu'il s'accorde uniquement le temps de quelques soirées, généralement pour le travail. L'anniversaire d'Hermès lui semblait une bonne raison pour entrer dans l'excès et lui en mettre plein les yeux. Maël se sait beaucoup trop creux pour être réellement à la hauteur de l'italien et compense avec le superficiel. Sublimer l'irréel n'est que la continuité de leur folie. La came leur apporte un univers synthétique que l'irlandais renforce pour être certain de le garder à ses côtés.

A l'entrée, on leur enlève leurs vestes en demandant leur nom de réservation. Le sourire de Maël continue sur cette note charmeuse, incapable de se défaire de ce personnage haut en couleurs. Bien droit lorsqu'il traverse les tables, il n'hésite pas à poser sa main dans le dos d'Hermès pour montrer le lien qui les relie, la nature de leurs échanges. Une serveuse leur apporte la carte tout en déposant une clé à la place de Samaël. Pour la suite. Elle le souffle d'un air brûlant alors que le regard du texan atteint celui de son invité. Tout ici semble si beau et soigné qu'il est difficile d'imaginer la suite. Monsieur Bartolotti, ce soir vous appartient. Pas de limites. Ni de prix ni de quantité. Accompagné d'un clin d’œil complice tandis que son pied butte contre le sien, légèrement. La longue nappe blanche recouvrant la table empêche tous regards indiscrets de faire face aux malices perverses d'un Samaël déjà plus brûlant qu'un brasier. S'il est d'ordinaire plutôt frileux concernant sa libido, il est de ces êtres qui éveillent la sienne avec une telle ardeur qu'il pourrait s'offrir à tout moment du jour ou de la nuit. Du bout des doigts, il ne peut s'empêcher de caresser la clé qu'on lui a donné tout en dévorant des yeux celui qui lui fait face. Une part de lui sait déjà qu'il commandera un plat beaucoup trop gros pour son estomac. Depuis qu'il se coke, Maël a perdu en appétit. Vivre d'amour et d'eau fraîche, il est ce genre de cons là.

Tu es vraiment à tomber dans ce costume. Il lui souffle ces quelques mots, plus sérieux cette fois, reprenant son allure d'homme pour fixer le menu en pointant du doigt les propositions qui lui font envie. Maël se fond un peu plus dans le paysage pour accorder à Hermès le droit d'être la plus belle chose dans ce restaurant pour ce soir.
Il n'a pas besoin de briller si l'Italien le fait à sa place.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyLun 17 Déc - 18:41
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Un sourire fier, charmeur aussi, étire les traits de l’italien au compliment léger de Maël. Il sait qu’il est dans la retenu, simplement parce que les deux fonctionnent de la même manière. Il suffit qu’un l’un baisse sa garde, se laisse aller à une pulsion érotique pour que l’autre le rejoindre dans ses fantasmes et qu’ils ne sortent pas de cet appartement. Pourtant, la retenue est de rigueur, alors que déjà, Hermès attrape son manteau, le passe sur ses épaules pour suivre le blond jusqu’à la voiture de sport qu’il sort pour la soirée. Un frisson d’excitation parcoure l’ex chirurgien, qui était bien trop habitué à ce genre de véhicule, en ayant possédé plusieurs en fonction de ses humeurs. Le grand luxe et l’opulence. L’adrénaline de la conduite sportive pour palier au fait qu’il était marié à son job et à ses horaires incertains. Passion, vocation, mais le besoin de souffler, à l’occasion. De se satisfaire des chiffres sur son compte en banque et des plaisirs matériaux, superficiels mais salutaires. Pourtant, il ne réclame pas de conduire. Pas de suite, en tout cas. Alors qu’il grimpe sagement côté passager. La musique les berce, ses yeux parcoure l’habitacle avant de se fixer sur l’extérieur. Un peu de conversation, où il le complimente sur son choix de voiture autant que pour son initiative du soir. Hermès se ravit bien trop de cette soirée, déjà sous  le joug de l’euphorie sans avoir besoin de coke. Un moment rare.

Restaurant étoilé où ils pénètre, dans la grande salle au design moderne et épuré. Luxe visible, mais léger. Il guide la marche en suivant le maitre d’hôtel, tandis que la main de Sam se glissant dans son dos, lui arrache un léger sourire, tandis que son regard s’accroche à celui du blond avant qu’ils ne s’installent. Il les remarque, les regards qui s’accrochent à eux, curieux et admiratifs. Ils dégagent un quelque chose d’insolent et de charismatique. Prenant place en face du blond, les yeux d’Hermès détaillent le lieu avant de se greffer sur le menu qu’on lui tend. Il ne peut s’empêcher de sourire en coin, à l’évocation de la non limite le concernant, pour ce repas. « Tu veux m’entretenir, c’est ça ? T’sais que t’as pas besoin de m’acheter pour que j’reste avec toi » Il a beau avoir un sourire un peu taquin sur les lèvres, il le pense réellement. Même si parfois, son train de vie lui manque, ce n’est pas la chose essentielle dans sa vie. Ce qu’il découvre avec Sam, ce qu’il va découvrir d’autant plus avec lui maintenant qu’il va partager son quotidien, l’attire bien davantage qu’un plateau doré où trône du caviar. « Mais si on a le droit de se faire plaisir… » Relance t-il pour détendre un peu plus l’atmosphère en souriant, alors qu’il commande un vin italien, à la serveuse qui file leur chercher ça. « J’espère que tu aimes le vin » Probablement son alcool préféré, à Hermès.

Remarquant soudainement la clé posé aux côtés de Samaël, ayant bien remarqué que la serveuse lui déposait quelque chose, Hermès fronce les sourcils. « C’est quoi cette clé ? » demande t-il en la désignant d’un signe de tête. Il sent le regard fiévreux du blond et se pose des questions. « J’dois m’inquiéter ? » Demande t-il, un fin sourire sur les lèvres. « T’as genre des accès secrets ici ? » Relance t-il, incapable de taire sa curiosité. Il sent que Maël peut le surprendre. Va le surprendre, encore et encore, d’autant plus maintenant qu’il va partager une partie de sa vie. Il avait déjà su le faire, à cette soirée, dans Manhattan, pas très loin d’ici. Hermès sent bien qu’il n’est pas à l’abris de ses surprises, mais ne s’en offusque pas, au contraire. L’irlandais sait titiller autant sa curiosité que ses envies. Stimulant les sens de l’italien autant qu’il lui fait tourner la tête.
L’atmosphère devient soudainement un peu plus électrique, alors que le compliment fuse. « Merci, mais quelque chose me dit que tu me préfèreras sans » Lance t-il en le gratifiant d’un clin d’oeil, un sourire enjôleur sur le visage, avant que la serveuse ne revienne, leur apporte et serve le vin, approuvé par Hermès et prenne leur commande avant de disparaître, les laissant en tête à tête. Au milieu d’un tas d’autres couples, si traditionnels.  


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyMar 18 Déc - 23:46
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Sam ne relève pas la remarque d'Hermès concernant ses excès et l'entretien. L'Irlandais est bien trop dans sa bulle pour laisser quoi que ce soit entacher son besoin de faire plaisir à celui qui semble sur le point de partager un bout de chemin avec lui. Il ne relève les yeux de son menu que lorsque l'Italien lui parle de vin. Immédiatement, son esprit part dans les recoins de sa mémoire où le sourire d'Oleysa lui apporte du baume au cœur. Je suis en passe de devenir un pro concernant le vin. Il commente en se grattant légèrement le menton tout en entretenant un air sérieux et sûr de lui. Sam en rajoute sans cesse dans tout ce qu'il fait, quitte à être énervant. C'est d'ailleurs ce qu'il cherche en règle générale : déclencher des réactions, avoir l'attention de ceux qui de base devraient ne rien en avoir à faire de lui.

Plus brûlant que la moyenne, les questions de l'Italien ne l'aident pas à rester dans le calme et l'Irlandais se tortille légèrement sur sa chaise, excité comme une puce à l'idée de finir le repas pour l'embarquer dans un autre univers, plus sombre mais pas moins intime. Ce soir, il met un point d'honneur pour rester uniquement en tête à tête et ne le partager avec personne. Il trouve cela mémorable de posséder de façon la plus éphémère Hermès. La suite le grise alors que ses organes se contractent brutalement. Son corps parle à sa place, le désire avec une telle ampleur que devoir supporter une table entre eux et une certaine tenue le plonge dans une fébrilité délicate et excitante. L'Italien doit sentir que le Texan le bouffe des yeux alors qu'on leur apporte les plats. Je pense que de nous deux, je suis le seul à devoir m'inquiéter pour les secrets de l'autre. Ce n'est pas un reproche lorsqu'il balance cette phrase, seulement une vérité qui ne fait que rajouter un peu plus de charme à la situation. S'il risque par le futur de s'inquiéter pour Hermès, de lui en vouloir pour tout, Sam gardera en tête que c'est aussi en grande partie pour cette raison qu'il en est dingue. Le danger ambiant, toute cette part sombre qu'il ne découvrira jamais chez Bartolotti mais qui semble pourtant évidente ne cessera de le rendre un peu plus accro à leur lien.

Évite de me nourrir de fantasmes après je ne vais rien manger de tout le repas. Mine boudeuse, Sam retrousse son nez avant de prendre quelques bouchées de ses plats. Il va vite, fait en sorte d'enchaîner le plus rapidement possible pour arriver au dessert avec un peu d'avance. Maël est pire qu'un gosse lorsqu'il prévoit ce genre de surprises qui mettent généralement mal à l'aise ses amants. La plupart de ses ex ont préféré fuir face à l'ampleur des dégâts mais quand il se redresse avec cet air là en tendant sa main à Hermès, n'importe qui aurait envie de le suivre au bout du monde. Il a ce regard plein de tendresse et de dévotion qui vous élève à un rang tellement haut dans l'univers que tout vous semble à portée de mains. A cet instant, l'attention de l'Irlandais doit effacer tous les échecs de l'italien, les pardonner aussi tellement qu'il le manie avec admiration. Ensemble, les voilà qui prennent un ascenseur les menant à un étage au dessus. Des lumières violettes les accompagnent, illuminant chaque porte avec un numéro inscrit dessus. Les couloirs semblent interminables et respirent l'indécence. Sam connaît les lieux pour y être déjà venu quelques fois par le passé, que ce soit pour le boulot ou à titre personnel. Ferme les yeux, fais-moi confiance. sa voix se veut rassurante alors qu'il lui vole un dernier baiser. Après quelques pas, il prend le temps d'ouvrir une porte et de la refermer derrière eux.

Là, un énorme lit rond prend place au milieu d'une vaste pièce, visée par des caméras qui n'attendent plus qu'eux. Un placard discret et noir renferme des accessoires dont ils n'auront certainement pas besoin parce qu'il n'a besoin de rien de plus lorsque son Italien est à ses côtés. D'une voix plus douce, Maël brise le silence. Tu peux revenir parmi nous. Sans ajouter plus d'indices à ce qu'il espère de lui ce soir. Maël ne commence pas à défaire sa chemise, ne touchera rien de sa tenue tant qu'ils ne seront pas sous les caméras. Ce soir, pour leur première véritable fois dans leur vie à deux, il ne veut pas seulement être un acteur pornographique. Un élan narcissique et pervers le fait fantasmer sur un enregistrement de son italien. Les mains dans le dos, l'Irlandais se dirige d'un pas lent vers le lit où des draps noirs en satin toujours si peu confortables et froids n'attendent plus qu'eux. Tout dans cette pièce respire le vice et le sexe et Sam n'a jamais été autant à sa place qu'ici même. Ce serait presque affligeant de le voir se fondre à ce point dans le paysage. Ses fesses se posent sur le matelas alors qu'il attrape la télécommande posée là pour eux. Un seul bouton pour lancer les machines, cela ne tient qu'à ça mais il attend par respect l'autorisation de son amant. Ses pupilles défient Hermès d'entrer dans son jeu. Pas besoin de mots, le langage de son corps suffit pour le provoquer.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyMer 26 Déc - 11:20
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Il est curieux Hermès, à juste titre. Il sait que le blond est diaboliquement imprévisible. Pourtant, ce n’est pas une chose qui l’effraie, bien au contraire. Sam titille ses fantasmes, lui donne envie d’explorer, de découvrir, d’une façon que l’italien n’a jamais expérimenté auparavant. Dans sa zone de confort, quelques excès à l’occasion, allant plus loin que d’autres. Mais jamais au point d’entrer dans l’univers de Maël, dont il découvre chaque jour de nouvelles frasques. Plus insidieuses, plus lubriques, aussi. Un sourire en coin étire les lèvres de l’italien, lorsque l’irlandais parle des secrets. Il ne relève pas, se concentre plutôt sur son plat. Il n’a pas tellement de secrets, mais il sait que les méandres de l’illégalité dans lesquels il évolue, sont susceptible de laisser des non dits entre eux. Des choses que Maël devra ignorer, pour son propre bien. Eviter de s’incriminer, si un jour les choses tournent mal et qu’il est obligé de témoigner contre lui. Hermès n’est pas fataliste, juste prudent sur ce qu’il révèle. Mais face à l’irlandais, il a la sensation qu’il peut tout lui dire, que jamais il ne sera jugé comme il a pu l’être par tant de monde.

Il se concentre sur le repas, divague dans quelques paroles presque banales, les deux parlent de leurs quotidiens avec une certaine nonchalance, une désinvolture flagrante. L’un contre l’autre semble enclin à ne pas penser au lendemain. Les plats sont rapidement terminés, même si Hermès voudrait savourer davantage, il sent que l’irlandais est pressé de la suite de la soirée. « Tu manges bien vite » Lâche t-il simplement, comme une constatation, alors que lui prend un peu plus le temps tout de même. Jusqu’à ce qu’enfin, il avale la dernière gorgée de vin et que les deux hommes quittent le restaurant, non sans des regards lourds de sous entendus, l'un pour l'autre, tandis que l'ex chirurgien glisse une main dans le dos du blond, guidant la marche. Lui aussi, ressentant un besoin de se montrer tactile.

Silencieux et curieux, Hermès suit sagement l’irlandais au travers des couloirs, de l’ascenseur, des portes rehaussées de lumières violacées. Il devine aisément qu’ici, ce joue un tout autre jeu que la chasteté du restaurant, même si les regards parlent souvent, les gestes sont plus tabous. À mesure qu’ils s'avancent, l’italien peut sentir les interdits s’étioler, disparaitre, pour laisser places aux fantasmes. Il peut sentir qu’il pénètre dans un autre monde, plus adulte, plus érotique, aussi. Il lance un regard perplexe à Maël, rehaussé d’un froncement de sourcils, alors que le blond lui demande de fermer les yeux. Sage et obéissant, bien qu’un peu nerveux, Hermès s’exécute avant de se laisser guider par la main du blond, jusqu’à l’intérieur de la pièce où enfin, il lui propose de découvrir la suite du programme.
Le spectacle qui s’offre a lui le déstabilise complètement, alors que déjà, l’irlandais y évolue dans une confiance évidente, probablement trop habitué à ce genre de contexte. Hermès, lui, en est complètement coi, observant autour de lui la pièce, les lumières violacées et les caméras prêtent à capturer tout ce qu’il se passera sur ce lit, sous tous les angles possibles. Ses yeux se baladent, découvrent, alors que Maël se déplace jusqu’au lit pour s’y installer. Hermès peut sentir toute l’électricité dans l’air, toute la tension et l’érotisme qui émane de cette pièce autant que du blond qui le fixe avec un regard lourd de sens. Il s’avance, un peu, observe toujours autour de lui. Il sent bien que Maël est dans la retenu, attendant certainement son signal pour agir. Entre ses doigts, la télécommande actionnant toutes les caméras. Les yeux d’Hermès s’y accrochent, avant de remonter jusqu’au visage du blond. « Je… » Il cherche ses mots, un instant, perplexe et hésitant, se frotte le menton et pince les lèvres. « Tu fantasmes de pouvoir nous revoir, encore et encore ? » Demande t-il, comme recherchant la confirmation. Si Sam a envie de les filmer, tous les deux, il sait que ce n’est pas juste par pur narcissisme, puisqu’il a déjà ses nombreux films pour cela. Il sait que c’est autre chose. Un fantasme, avec lui. Mais ce qui fait hésiter Hermès, est l’infime espoir de reprendre un jour sa carrière. Il sait que le conseil de radiation observera tout, fouillera tout, trouvera la moindre faille, pour peu qu’on lui accorde une seconde chance. C’est idiot, parce que certains jour, l’italien se sent bien trop pitoyable pour avoir un jour la possibilité d’exercer de nouveau, mais lorsque la limite est à franchir, il hésite. Il se rend compte à quel point un fin espoir pulse encore en lui, bien trop attaché à sa vocation.

Il finit par briser la distance entre eux, s’approche de Sam, le surplombe de toute sa hauteur, alors que le blond lève les yeux vers lui. « Si j’accepte… » Il reste évasif un instant, alors que sa main capture le visage de Maël, se greffe sur sa joue, son pouce sur le menton de l’irlandais, calant ses yeux dans les siens. « Je veux que tu me promettes que cette video restera entre nous ? Que jamais elle ne se retrouvera sur aucun de tes sites » Des sites où il apparait en star, avec son propre hashtag, ses mots clés et toute sa célébrité. Hermès a beau s’attacher petit à petit à l’irlandais, il demeure encore des choses pour lesquelles il ne changera pas d’avis. La sincérité se lit dans ses yeux, autant que sa détermination. Il meurt d’envie de se jeter sur le blond, de le posséder comme jamais, à même ces draps satinés, mais avant de laisser libre court à ses envies et ses fantasmes, il se doit d’être sur. D’avoir sa parole et une certaine garantie.


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyMer 26 Déc - 17:33
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Samaël le défit du regard, peu impressionné à l'idée de le voir partir ou lui cracher au visage en le traitant de pervers. Le texan a tellement l'habitude de la brutalité des hommes qu'elle ne lui fait plus rien. Au contraire, la possibilité de se retrouver seul ici le grise totalement à un point où son corps tout entier se met à vibrer tandis qu'Hermès semble perplexe. Ses pupilles ne lâchent rien de ses gestes ou de ses expressions, dégustent délicieusement toute la beauté émanant de ce corps solide. Il pourrait déjà le sentir en lui, accuser ses coups de reins en cherchant du bout de la langue la sienne. Sam ne le lâche pas des yeux, hausse les épaules à sa première question tandis qu'il brise la distance d'un pas lent. Les centimètres qui s'effondrent le font respirer un peu plus fort, un peu plus nerveusement. Sam se comporte comme une chatte, le regard brillant, le corps dans l'attente du moindre contact. Ce n'est que lorsque l'Italien le surplombe en posant une main sur son visage avec une sévérité excitante que l'Irlandais lui offre sa totale dévotion. De plus bas, le menton légèrement relevé, Maël se soumet totalement à lui, sans la moindre retenue, sans la moindre peur de finir complètement déchiré par celui qui lui fait face. Cela lui importe peu ce soir de finir à la casse, d'être une énième fois déçu de ses sentiments parce qu'il ne doute plus de sa capacité à se relever et se régénérer de toutes les violences.

Les lieux sont reconnus dans notre univers tu sais ... Le sien, celui du porno, de la décadence, du toujours plus, de la vulgarité payante. Son souffle chaud s'échoue sur le pouce d'Hermès alors qu'il continue son discours qui se veut rassurant. Leur confidentialité est sans faille. Si tu savais qui vient se faire sauter entre ces murs tu ne verrais plus personne de la même façon. Lui-même a déjà couché avec des figures plus ou moins importantes de la société, quelques stars en manque d'adrénaline aussi. Maël n'est qu'un objet, une sensation forte que l'on s'envoie dans la gueule sans se soucier des conséquences parce qu'on sait qu'il ne demandera rien en échange si ce n'est quelques billets. Et surtout. Sa voix se brise, son visage se baisse. Ses lèvres fines et brûlantes attrapent le pouce de l'Italien, l'humidifie avec un perversion assumée. Ses vices le brûlent un peu plus tandis qu'il le relâche pour reprendre son discours. Il en profite au passage pour commencer à défaire la ceinture d'Hermès, sortir sa chemise de son pantalon et le baisser légèrement. Le son de sa braguette lui rappelle qu'ils sont sur le point de briser une fois de plus toutes les limites. Sam attrape la télécommande, enclenche les caméras pour être certain d'avoir ses paroles sur l'enregistrement. Je n'ai pas envie de partager quoi que ce soit nous concernant avec d'autres. Ce soir nous nous appartenons. Romantique dans l'âme, au milieu des capotes et du lubrifiant subsiste quelques pétales de rose. Son cœur bat encore doucement au milieu de ses tripes gorgées de fantasmes inavouables.

Oublie qu'elles existent. Il n'y a que nous, comme l'autre soir dans cet hôtel. Sam retombait doucement de son nuage après une soirée à s'être défoncé la tête. Jamais il n'avait autant aimé le contact de quelqu'un après ça. Hermès avait su trouver les caresses, les mots, la prestance nécessaire pour canaliser les démons qui le hantent. Ses mains baissent le boxer de son amant. Ses lèvres effleurent son entrejambe, laissent son souffle caresser sa peau, faire monter la fièvre avant de se redresser plus brusquement pour venir l'embrasser, épouser ses formes de son corps.

Sam l'attrape un peu brutalement par le col, se fiche de froisser d'avantage sa chemise, pivote sur lui-même pour le faire basculer sur le lit. Son corps le rejoint de peu, à califourchon sur lui, le coeur au bord des lèvres, son visage se penche jusqu'à celui d'Hermès où il admire une fois de plus sa beauté, la caresse du bout des doigts. Merci. D'accepter ses conneries et ses obsessions, merci de plonger dans ses excès, de s'installer avec lui dans son appartement alors qu'ils ne connaissent presque plus rien l'un de l'autre. Ce soir, Maël accepte de lâcher prise, de le laisser prendre les choses en main, se contente simplement de l'embrasser avec douceur et romantisme. Paupières closes, il fait durer ce baiser avec une fougue qu'il contrôle en attendant de savoir quel sort lui réserve l'Italien.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptySam 29 Déc - 16:49
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Bien sur qu’il s’inquiète un peu, Hermès, même si tout son corps se sent appeler par l’irlandais. D’autant plus lorsque ce dernier joue avec lui, de ses lèvres, d’abord, de ses mains, ensuite. Lorsqu’il se sent déshabillé, lorsqu’il sent le tissu se froisser sous les mains habiles du blond. Des lieux de perversion, comme il en connait tant. Il se doute bien qu’il a plus d’une fois arpenter les lieux, qu’il a dû partager les draps de bien des personnes, plus ou moins célèbres, plus ou moins perverses. « Oh je ne doute pas que tu en connais les coulisses » Lâche t-il en le regardant dévorer son pouce de ses lèvres, défaire un peu plus ses vêtements, sa ceinture, sa braguette. Hermès le sait, il n’a pas besoin de plus pour craquer, pour le laisser totalement faire. Pour se laisser consommer par leur passion commune. Celle là même qui les lie depuis qu’ils se connaissent, d’autant plus depuis qu’ils se fréquentent. Pendant un instant, Hermès se demande quels sont encore les fantasmes dans l’esprit de Maël. De quoi qu’il peut bien avoir envie ? Ou bien, ce qu’il aime réellement, ce qu’il voudrait lui faire faire, ou le voir faire. La curiosité danse dans les prunelles noisettes de l’italien, qui fixe le blond d’un désir nouveau.
Il ne se rend même pas compte qu’il actionne les caméra, mais au fond, il a déjà dit oui. Tout son corps pulse sous l’envie, surtout lorsqu’il balance ses quelques mots, achevant de rassurer ses craintes. Il sait que l’irlandais peut être possessif, même si entre eux, rien n’est encore réellement prononcé, ni même montré au grand jour. Tout est en incartade et en aventure. Là où leur corps trouvent toujours le chemin de celui de l’autre. Ce soir, lui aussi à envie de lui appartenir, autant qu’il le veut jalousement pour lui.

Rien que lorsqu’il évoque l’hôtel et le torrent de sensation qui a bien failli noyer l’italien. Subjugué par un ressenti intense, exacerbé par la coke et les excès. Jamais il n’avait ressenti ça en s’abandonnant contre un autre. Maël éveille ses sens, ceux qu’il pensait endormi. Il ravive ses passions et ses envies d’autres choses, fait naître des fantasmes insoupçonnés qu’il le sait, il n’aura certainement pas assez d’une vie pour satisfaire.
Pris de surprise, au milieu de sa transe, lorsque l’irlandais l’attrape par le col pour le renverser sur le lit. Il tombe en arrière, dans un léger sourire, un regard fiévreux qu’il pose sur l’irlandais, alors qu’il est à moitié déshabillé, le pantalon aux cheville et les yeux bourrés de fantasme et d’envie. Ses mains gagnent sa taille. Un sourire en coin se dessine sur ses lèvres lorsque le blond le remercie. « Tu n’as pas à me remercier » Lâche t-il simplement, alors qu’il l’attire à lui en le tirant par le col pour l’embrasser passionnément. Il le pense sincèrement, Hermès ne se surpasse pas pour accepter Maël. Au contraire, il ne cherche pas à le changer, il ne cherche pas à le modeler comme il le voudrait, il le veut tel qu’il est. Avec ses défauts comme ses qualités, avec cette fusion qu’ils ont seulement l’un avec l’autre. « Déshabille toi, plutôt » Murmure t-il ensuite contre ses lèvres, alors qu’il sent son érection tendu, laissée à nue, contre lui. Une de ses mains glisse jusqu’à une fesse de l’irlandais, qu’il capture possessivement entre ses doigts. Les caméra ne sont là pour qu’ils se donnent en spectacle dans un numéro qu’ils connaissent par coeur. Qu’ils maîtrisent à la perfection. Dont ils ont le secret.

Alors que le blond se redresse et s’exécute, Hermès s’agite à son tour pour se délester de sa veste et de sa chemise qu’il ouvre avec empressement. Il envoi balader ses chaussures et réussi à retirer son pantalon, tend une main pour faire glisser ses sous-vêtements avec et rapidement, se retrouver sans entrave pour profiter de lui. Pour profiter d’eux, alors que son souffle brulant ne demande qu’à venir dévorer la peau du blond, ses lèvres, tout son corps qu’il compte bien s’approprier une fois de plus. Plus longuement que jamais. Juste parce qu’ici, ils sont dans une bulle de perversion et de fantasmes, ou tout est permis.


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyLun 31 Déc - 1:49
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
« Déshabille toi, plutôt »
Il n'en faut pas plus pour réveiller ses instincts les plus bas. Sam se presse, enlève les couches de tissu tout en dévorant chaque parcelle du corps d'Hermès mis à nu. Il s'efforce de rester à sa place pour ne pas se mettre tout de suite à genoux face à lui et le prendre en bouche avec l'ardeur d'une nymphomane privée de sexe depuis trois mois. Malgré toute la confiance que l'Italien dégage, il le sent moins sûr de lui concernant le sexe et ce que désire Sam. Parfois, à cause de son métier, il a la sensation que ses conquêtes ne se sentiront jamais vraiment à la hauteur, comme s'il attendait des artifices de lubrifiant et de jouets de toutes les formes pour parvenir à prendre son pied alors qu'au contraire, le surplus ne parvient qu'à le faire simuler. C'est pour cela que Sam n'ouvre pas le placard pour ramener toutes sortes d'accessoires qui lui rappelleraient son job. Ce soir, il veut simplement revenir à l'essentiel aux côtés d'Hermès et la beauté de son corps taillé qui suffit à faire monter la fièvre. Sam se sent pris au piège de son désir et grimpe sur le lit. Il marche à quatre pattes jusqu'à son amant dépose un baiser au bas de son ventre avant de se redresser lentement. Sa langue goûte sa peau, ses côtes, ses tétons, atteignent sa mâchoire pour finalement l'embrasser. A genoux sur le matelas, l'Italien face à lui, il l'embrasse avec une douceur presque adolescente. Les fesses nues, le corps vierge de tout tissu, ses paupières se ferment pour se concentrer uniquement sur la sensation de sa langue contre la sienne. Son souffle se coupe alors qu'un gémissement traverse ses lèvres pour se perdre entre celles de l'Italien, l'apprivoiser tant bien que mal de tout ce qui le traverse.

Dis-moi ce que tu veux que je fasse. Son souffle dans son cou, Sam lui parle joue contre joue, les mains posées contre son propre torse pour s'empêcher de lancer directement les hostilités, sombrer dans les grossièretés que lui ont appris le porno et qu'il ne veut pas laisser transparaître dans cette vidéo. Il est lentement en train de se mettre la pression, de devenir plus fragile qu'il ne l'est d'ordinaire concernant le sexe. Ici, pour la première fois, ce n'est pas seulement de la baise et de la came mais un véritable engagement émotionnel qui lui décroche des tourments intenses. Tous ce que ressent Sam est toujours une échelle au dessus de la normale. Son hypersensibilité le pousse à se blottir contre Hermès. Serre-moi dans tes bras, avant.

J'ai juste envie qu'on couche normalement, comme deux types qui ...
Qui quoi ? S'aiment ? Non, ça il ne peut pas le dire, encore moins devant les caméras et si vite. Il se heurte contre des questions qui le remuent un peu plus alors que son érection ne perd pas de son ardeur. Il désire tellement Hermès qu'il trouve difficilement comment gérer son corps pour ne pas devenir une fois de plus un cliché du monde pornographique. Toutes ses blessures remontent à la surface alors qu'il embrasse son cou avec plus de tendresse, remontant l'une de ses mains dans ses cheveux blonds alors que l'autre reste coincée entre leurs deux torses. Ses yeux rouges se plantent dans ceux de son homme, ses lèvres à quelques centimètres des siennes, il peut sentir d'ici le réconfort que la présence de l'Italien lui insuffle.

Je t'aime Hermès, j'en ai rien à foutre que ce soit pas réciproque, j'en ai pas besoin. De son amour, de la réciprocité, de toutes ses choses qui l'ont faite souffrir au point de vouloir se foutre en l'air. Qu'importe finalement que les caméras enregistrent ce moment, Sam le regarde sans l'embrasser, caresse ses cheveux, les décoiffe. Un long silence s'étire entre eux, tel un élastique qu'on tire des deux côtés et qui ne casse pas.

Il sait ce que ça fait de brûler les étapes puisque son coeur est un volcan et sa vie un incendie. La lave, il l'a dans les veines, il la nomme parfois Hermès.


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyJeu 3 Jan - 12:25
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
everything happens for a reason. | Hermès  W42ky

posts : 3251
points : 3097
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Candice, James, Lena & Dimitri
crédits : vainglorious (ava) moi même (crack+sign)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, avec son homme.
everything happens for a reason. | Hermès  190103062941827475

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Malgré l’ordre, malgré le ton dominant, Hermès sent que l’atmosphère se transforme. Il a conscience des caméras, du jeu entre eux et du but de ce moment là, pourtant, Sam irradie beaucoup trop pour qu’il se focalise sur son environnement. Une fois de plus, l’Italien pulse au rythme des vêtements qui tombent et de son corps qui se révèle. À quatre pattes jusqu’à lui, l’italien dévore du regard l’irlandais qui s’approche avec une grâce féline et une lueur tout aussi sombre que lui au fond des prunelles. Une lueur de désir, alors que leur corps réagissent au contact de celui de l’autre. Le baiser, intense, fiévreux, le jeu de leur langue, tout est fait pour alimenter cette fièvre et nourrir la passion qui s’installe petit à petit. Ou plutôt, qui renait, qui se relance, jamais très absente, jamais très lointaine. Depuis qu’Hermès partage le quotidien de Maël, les deux ont bien du mal à retirer leur main de l’autre, leur lèvres de l’autre. Il y a comme une attraction magnétique et impossible à refouler. Les mains d’Hermès s’accrochent à la silhouette de Maël alors qu’il lui demande ce qu’il veut. Qu’il lui offre la sensation d’être le maître à bord et de décider de la suite. Son souffle dans son cou est une supplique de la suite, un teasing de ce qui arrive à grand pas, mais alors qu’il entrouvre les lèvres, le blond se blotti contre lui, abandonne sa position dominante pour se lover contre son corps.
Les larges bras d’Hermès s’enroulent autour de sa haute stature pour le maintenir contre lui. L’électricité du moment se transforme en quelque chose de plus doux, en quelque chose de différent ou les sentiments se mêlent au reste, écrase la simple attirance charnelle pour aller au delà. Pour faire naître autre chose.

Le regard d’Hermès s’accroche à celui de Maël lorsque les mots restent coincés dans sa gorge. Il le sait, il le sent, il le voit venir. Au fond, il n’a que trop conscience de ce qui se joue ce soir, alors que son coeur accélère ses battements. Toutes les étreintes dans lesquelles il s’abandonnent, souvent, sont insipides à côté de ce qui se joue avec Maël. Incapable de renoncer à sa liberté, incapable de se dire qu’il peut se poser, qu’il peut s’attacher. C’est la peur qui grignote le cerveau et le coeur d’Hermès, alors qu’il se mure dans un détachement feint, mais qui aujourd’hui, lui semble bien trop fragile, bien trop surfait.
Son regard s’ancre dans celui trop clair du blond, alors que la distance entre eux s’est réduite, il attend, suspendu à ses lèvres et la déclaration de Maël le prend de court. Son corps pulse encore du désir physique et de ce besoin viscéral d’être avec lui, de communier avec lui, de ne faire qu’un autant que de s’abandonner dans ses bras. Il s’est surpris à des élans de tendresse, lorsqu’il rentre trop tard et que Maël dort paisiblement, alors qu’il vient le serrer contre son corps. Des attentions pourtant insignifiantes en apparence mais qui font doucement leur chemin dans le quotidien d’Hermès et plus largement, qui lui plaise.

Pourtant, malgré tout ça, les mots restent coincés au fond de sa gorge. La panique s’installe dans son coeur, lorsque l’irlandais lui avoue l’aimer et le clou sur place. Un silence qui s’étire, alors que ses yeux restent dans les siens. L’italien ne sait pas quoi répondre, ne sait pas quoi avouer. Dans sa tête, tout se mélange et se bouscule, incapable de poser des mots sur des ressentis ou de faire le tri dans son esprit et dans ses sentiments. Aimer. Il n’a jamais aimé vraiment, autrement que les membres de sa famille. Son coeur est toujours resté cloitré derrière des remparts infranchissables. Pourtant Sam est là, à s’immiscer dans sa vie autant qu’il s’immisce dans la sienne. À lui offrir beaucoup, lui qui n’a finalement plus grand chose. Alors, une main dans la nuque du blond, il le rapproche de lui, l’embrasse avec une fièvre nouvelle. Son sang bouillonne dans ses veines, autant que son coeur s’emballe. La seule chose qu’il peut réellement lui offrir, de source sure, aujourd’hui, c’est toute la passion que l’irlandais fait naître en lui. Cette envie de rester dans sa vie et dans son quotidien, même si pour le moment, les deux n’en sont qu’à s’apprivoiser.
Il le caresse, ses mains redécouvrent son corps, alors que sa langue cherche la sienne, danse avec la sienne. Les yeux fermés, l’âme livrée. Les mots ont beau ne pas avoir traversé la barrière de ses lèvres, ses gestes n’en demeurent pas moins sincère. Là où ses peurs le bloquent et ses sentiments le troublent complètement, ses gestes restent une valeur sure pour exprimer tout ce qui le travaille autant qui le trouble. Ses doigts s’accrochent à la peau de Maël, le rapproche un peu plus de lui, comme s’il pouvait se noyer contre son corps, ne faire plus qu’un, communiquer à l’extrême. Son désir est présent, pulse dans son bas ventre et dans son corps.
Oui, ce soir, il peut lui faire l’amour.
Que les caméras capturent ce moment, unique, intense, dévastateur.  


Je t’admire comme une merveille. Tu es ma force et mon soleil. Lorsqu’arrive l’hiver, je me réchauffe sous tes rayons.
Dans la nuit, un seul murmure, celui de ton nom.
Silence brisé de nos coeurs, battants à l’unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  EmptyMer 9 Jan - 15:16
En ligne
Sam Kavanagh
Sam Kavanagh
i feel like i'm the worst
so i always act like i'm the best

posts : 2115
points : 2494
feat : garrett hedlund.
multis : Alto, Téra, Saturne, Aris, River & Timour.
crédits : bartolosexy (ava), Hermès, rio (gif)
Âge : 35
logement : #701 - Homewrecker.
everything happens for a reason. | Hermès  Tumblr_pnmy8eBapa1vzoxb5o1_500

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Sam ne regrettera pas ce qu'il vient de dire. Impossible. Pas grave si Hermès prend la fuite dans la nuit, qu'il se met à flipper après l'avoir baisé au milieu des caméras. Cela lui importe peu de finir seul comme un rat mort du moment qu'il a eu le courage de lui dire ce qu'il avait sur le cœur. Il n'en veut plus,d es non-dits, de ces choses là qu'on garde pour soi et qu'on laisse moisir comme de la viande dans un frigo qui fonctionne plus. Son cœur a déjà vu assez déchets comme ça pour se laisser avoir une fois de plus. Sam se devait de lui avouer, de se laisser aller, non pas pour le rendre prisonnier mais par respect.
Il n'y a pas plus grande preuve d'amour que de ne pas se mettre de barrières face à celui qu'on aime. Maël respire son odeur, ferme les yeux, profite du corps de l'Italien qui sait maintenant dans quoi il est en train de s'embarquer.
Sam n'est plus seulement cette diva superficielle.
Il a traversé la carapace. Il a su, passer à travers ses filets pour atteindre quelque chose de plus profond. Bien sûr que la chair est importante mais ce qu'il aime dans la façon dont Hermès le caresse et l'embrasse, c'est cette parole silencieuse qui se trouve derrière. Celle d'un juste retour des choses. Peut-être n'en est-il pas au même point, peut-être que ses sentiments ne sont pas aussi forts que les siens mais Sam se contenterait des miettes. Il s'en fout de l'air, il s'en fout du vide, il s'en fout de la possibilité d'en crever de douleur pourvu qu'il puisse grignoter quelque chose.

Son dos rencontre le drap alors qu'Hermès lui accorde la promesse d'un échange plus passionné qu'ils n'en n'ont jamais eu. L'hôtel ne sera rien à côté de ce que les caméras sont en train de filmer. Il en a la certitude tranquille, quasi réconfortante. Ses bras autour de son torse pour le tenir contre lui, Maël soupire de satisfaction, l'embrasse à nouveau en lui offrant de légers coups de bassin pour lui montrer qu'il est là. Qu'il le désire comme il n'a jamais désire autre homme. Sa peau s'électrise et chaque mouvement d'Hermès lui décroche une décharge.

Maël savoure l'instant, l'intensité et la sincérité qu'il dégage. Pas besoin de mots lorsque les corps parlent. Pas besoin de vérités dîtes à voix haute quand un homme vous embrasse comme cela. Son corps tremble, un gémissement quitte ses lèvres sans même avoir besoin de sentir Hermès en lui. Ce qu'il fait naître dans ses tripes le tourmente et le fait brûler de désir pour lui. Durant leurs baisers, il prépare petit à petit son corps à recevoir l'une des plus belles déclarations d'amour qu'il n'aura jamais vu jusqu'ici. Ses doigts se crispent dans le dos de l'Italien alors que ses paupières se ferment.
Plus besoin d'avoir la moindre accroche au monde lorsque tous deux se tirent main dans la main pour le meilleur et pour le pire vers leur propre paradis.

Terminé
( KEUR KEUR SUR DANTE  KEUR KEUR SUR DANTE  KEUR KEUR SUR DANTE )


(le cœur chargé comme un fusil.) jusqu'alors je m’égarais et voilà que je te trouve sans le savoir encore. je viens de croiser celui qui va changer ma vie et jusqu'à mon nom, bien plus tard. toi dont je ferai mon rempart, mon amour, mon avenir. comme ça, par hasard, – je ne serai plus jamais moi, je suis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t117-sam-kavanagh-garrett-hedlu
MessageSujet : Re: everything happens for a reason. | Hermès    everything happens for a reason. | Hermès  Empty

Contenu sponsorisé

everything happens for a reason. | Hermès  Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: RP Terminés-
Sauter vers: