Partagez | 

 Damn this traffic jam | ft.Leo

MessageSujet : Damn this traffic jam | ft.Leo   Dim 25 Nov 2018 - 14:16
Stevie Mullins
Stevie Mullins

posts : 204
points : 216
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus & Harvey
crédits : Dandelion/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

  • Stevie
  • & you ?
Damn this traffic jam
Je déteste prendre le bus, mais j’ai pas le choix. Là d’où je viens, ce n’est pas important ; là où je vais, c’est chez moi, avec une grosse envie de bière et d’enfiler ces chaussons à la con qui ont l’avantage de tenir chaud. Le chauffeur fait la gueule, moi aussi du coup. Évidemment, c’est bondé et je balance mon regard de droite à gauche pour trouver une place. J’évite le regard vindicatif des petites vieilles ainsi que celui de ces grosses putes enceintes. Elles ont une place, elles sont heureuses et prétentieuses, elles me regardent d’en bas avec une certaine satisfaction qui me donne doucement envie de les poignarder au niveau du ventre. Et tout d’un coup, qu’aperçois-je au loin ? Une oasis ! Le Saint-Graal peut-être même : une place de libre, à côté de quelqu’un collé à la vitre. « J’peux ? » avais-je demandé sans attendre sa réponse pour m’installer.

Je m’assois en faisant du bruit, en râlant, en prenant de la place : désormais, c’est mon accoudoir, plus le sien, cette personne a déjà la vitre, elle peut pas tout avoir non plus, merde. Je branche mes écouteurs et mets la musique à fond : j’espère qu’elle apprécie The Undertones, de toute façon, elle n’a pas son mot à dire. En fait, je ne l’entendrais même pas. Pourquoi on n’avance pas ? Voilà pourquoi j’aime pas le bus ni cet horaire, toujours un chauffeur un peu trop fragile qu’ose pas avancer par peur de gêner la circulation ou même de griller une priorité. Qu’est-ce qu’on s’en fout bordel, c’est le Bronx ! Faut s’imposer sur la route ! Les gens commencent à se poser des questions, et moi je gueule. « Putain, faut qu’je sorte pour pousser ou merde ? » Le chauffeur me demande de me calmer, je lui fais un doigt d’honneur.

Et merde, si j’avais pas payé mon billet, j’serais redescendu aussitôt quitte à faire le chemin à pied. Mais là, j’étais comme prisonnière de cette boite de conserve conduite par un homme-sardine. Il en avait l’odeur en tout cas. Plus de batterie, comme si j’avais besoin de ça ! « ‘Chier, bordel… » dis-je en enlevant mes écouteurs d’un geste énervé. Je croise les bras, je soupire et me tourne vers la personne qui doit me supporter : y’a du temps à tuer, autant le tuer, parce qu’à ce rythme-là, on risquait pas d'arriver de sitôt. « Vous allez où, vous ? » Je me suis forcée pour être polie, j’espère que cette personne sera assez cool pour bien vouloir faire la causette le temps de cet interminable trajet.
Libre


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Mar 4 Déc 2018 - 14:43
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
Bruises that won't heal

posts : 411
points : 836
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Judy & Candice
crédits : moi même (ava+sign)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.


Assise dans le bus, collée à la fenêtre, Leo se rend au studio de danse pour son entrainement habituel du mardi. Sac de sport entre ses pieds, écouteurs sur les oreilles, c’est un morceau de Sia qui résonne dans ses oreilles, alors qu’elle observe le paysage et les rues grisonnantes qui défilent sous ses yeux. Sortant son téléphone, elle avise un message d’un de ses colocataires qui lui demande de ramener du lait lorsqu’elle rentrera. Soupir qui s’échappe de ses lèvres alors qu’elle lui répond à la positive avant de ranger son cellulaire. C’est là qu’une fille s’approche, demande si la place est libre. Leo acquiesce d’un signe de tête, se pousse un peu et laisse la blonde s’installer. Froncement de sourcils en la sentant s’agiter et s’imposer, mais il y a longtemps que l’israélienne ne prête plus trop attentions aux comportements dans les transports en communs, passive.

Le bus ne semble pas redémarrer et la brune lève la tête pour voir ce qu’il se passe, mais ne réagit pas outre mesure. Sa voisine, par contre, le fait pour elle. Malgré ses écouteurs, elle peut allègrement l’entendre beugler contre le chauffeur et surtout, la voir brandir son majeur en signe de protestation. Certaines personnes sont définitivement trop impatiente. Elle n’est pas franchement patiente non plus, mais certaines situations lui passe complètement au dessus de la tête. Qui plus est, la musique l’aide à passer le temps, se perdre dans ses pensées.

Tournant de nouveau son attention vers la vitre, elle est sortie de ses rêveries par sa voisine qui une fois de plus, fait des siennes. À pester toute seule. Elle peut l’entendre, car Leo n’a pas le son de son iPod à fond, toujours attentive à ce qu’il se passe autour d’elle. Comme une façon de se protéger. Tournant la tête vers la jeune femme, qui lui pose une question, elle retire un écouteur pour lui accorder son attention. « Pas très loin, j’vais à mon cours de danse » Lâche t-elle, puisqu’apparemment, cette fille souhaite faire un brin de conversation. Il y a certaines personnes qu’elle aurait totalement ignoré, en temps normal, mais cette fois-ci, Leo accepte d’être moins sauvage, plus sociable et d’accorder un peu de son temps à cette fille là. « Et vous ? Non parce que le chauffeur a pas l’air super réactif, donc j’espère pour vos nerfs que vous ne traversez pas la ville » Renchérit-elle, avec un petit sourire en coin, un brin taquin.


Be the calm to my storm. You're my window to the sky and when you love me, I feel okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Mer 5 Déc 2018 - 14:00
Stevie Mullins
Stevie Mullins

posts : 204
points : 216
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus & Harvey
crédits : Dandelion/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam
Mais putain, le bus c’est censé être un service public, n’est-ce pas ? Pourquoi ça rend service à personne alors. Je me jure de demander le nom du chauffeur en sortant afin d’aller me plaindre à la compagnie, mairie ou que sais-je et pourquoi pas demander son licenciement aussi. Pas d’action sans ce bus bondé, même pas un petit scénario à la Speed, sauf que là, ça serait l’inverse : s’il accélère trop, le bus explose. Si j’avais un instrument de musique avec moi, j’aurais mis un peu d’ambiance, quelque chose dans le genre. Non, il ne me restait plus que ma voisine pour me distraire, et heureusement, elle avait l’air encline à répondre à ma question : restait à savoir si elle me répondait pour qu’j’la laisse tranquille. Un cours de danse hein ? J’acquiesce en silence, sans savoir quoi répondre sur le moment.

J’ai ma réponse à mon interrogation précédente : elle me renvoie ma question, sans doute est-elle prête à échanger plus d’une phrase avec moi, j’apprécie l’intention, je décide donc de ne pas la détester tout de suite. « J’vais chez moi, sur Eastchester Road. J’entends d’ici la bière qui m’appelle… dis-je en pouffant de dire. Donc ouais, en quelque sorte, je traverse la ville… J’suis sûre que je pourrais prendre sa place, j’suis sûre que je pourrais conduire ce bus… » dis-je pensive en regardant tout autour de moi, considérant réellement ce que je venais d’avancer. Ça devait pas être si difficile que ça, si ? Ok, c’était juste un peu plus gros qu’une voiture et plus long aussi. Mais avec moi sur le fauteuil, je vous assure qu’on serait déjà arrivés. Peut-être pas tous en vie, mais on serait arrivés quand même.

J’analyse ma camarade voyageuse : plutôt jeune, vraiment jolie malgré cet air sévère qui se balade sur sa tronche, c’est d’ailleurs ce qui m’empêche de lui donner un âge précis. Mais dans ma tête, elle était suffisamment jeune pour que j’arrête de la vouvoyer. Qui danse encore à notre époque ? Qui prenait des cours de danse d’ailleurs ?  Payer pour danser, mais merde, moi j’ai appris sur le tas, sans l’aide de personne. Comment ça le pogo c’est pas une danse ? Instinctivement, j’essaye de tapoter  sur mon téléphone en sachant très bien que c’était peine perdue. J’en profite pour tendre l’oreille et essayer de trouver ce qu’elle écoute. C’est pas très fort, ça ressemble à d’la pop, c’est tout ce que je peux deviner. « Et donc… danseuse ? Tu danses quoi ? Et où ? »  J’en avais plein d’autres des questions, mais j’en réservai quelques-uns pour plus tard, autrement, j’arriverais trop vite à court de choses à lui demander et je m’ennuierai.


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Dim 6 Jan 2019 - 15:50
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
Bruises that won't heal

posts : 411
points : 836
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Judy & Candice
crédits : moi même (ava+sign)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.


Elle se permet quelques commentaires, parce qu’elle n’a jamais sa langue dans sa poche. Même lorsqu’elle devrait, d’ailleurs, ce qui la fiche parfois dans la merde, mais Leo, elle estime qu’elle n’est plus à ça près vu le chaos présent tout autour d’elle et dans sa propre vie. Alors oui, ici, elle n’a finalement rien à craindre, alors qu’elle ose même un petit sourire après sa taquinerie. « Ah l’appel de la bière… » Dit-elle, un peu évasive mais amusée à la fois. «  Hmmm, je tiens quand même à arriver en vie, alors on va peut être éviter » Relance t-elle, avec ce même air amusé. Finalement, ce n’est pas une si mauvaise chose que cette blonde se soit assise à côté d’elle et daigne faire un brin de conversation. C’est même rafraichissant, parce qu’ici, il n’y a pas d’apriori. Il n’y a pas de jugement hâtif quant à ses réelles activités en dehors de la danse. Elle est une femme comme une autre, une habitante du coin comme une autre. Personne n’est pas là pour la rabaisser d’un regard. Bien au contraire, sa voisine s’autorise de la questionner pour en apprendre un peu plus sur elle. Ce qui la surprend au début, mais ne se sent pas sur la défensive.

« Je danse dans un club pas très loin puis je donne des cours, aussi » Avoue t-elle. Elle n’a pas honte de son statut de danse de boîte de nuit, même si ce n’est pas tellement glorieux, c’est au moins un job légal auquel elle peut se raccrocher, même s’il ne l’occupe pas toute la semaine. Seulement trois soirs. « Principalement je fais du contemporain, moderne et jazz, mais honnêtement je danse un peu de tout » Parce qu’évidement, au club, on lui demande davantage de danser du latino, de bouger ses hanches et sa poitrine, plutôt que de montrer toute sa souplesse au travers une chorégraphie compliqué et à laquelle peu serai sensible. Leo a appris à danser depuis son plus jeune âge et pratique un peu tout avec une grande facilité, à force. Obligé de se plier aux exigences des casting où de ceux ayant bien voulu lui laisser sa chance. « Et toi tu fais quoi ? » Puisque le tutoiement est de mise, Leo ne se fait pas prier pour faire de même. Après tous, les deux jeunes femmes doivent sensiblement avoir le même âge.


Be the calm to my storm. You're my window to the sky and when you love me, I feel okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Lun 7 Jan 2019 - 9:38
Stevie Mullins
Stevie Mullins

posts : 204
points : 216
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus & Harvey
crédits : Dandelion/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam

Un type demande à sortir du bus, il dit qu’il veut prendre un taxi. Le chauffeur refuse car il ne se trouve pas à un arrêt… On en était là alors. Si je m’étais pas lancé dans une discussion avec ma voisine, je me serais levé direct et j’aurais joué l’avocate de ce type. Là j’avais plus envie de bouger, j’étais pas trop mal et plutôt concentrée sur la conversation. Je fronce les sourcils en l’entendant douter de mes capacités à conduire l’engin. C’est dit sur le ton de l’humour, c’est pas méchant, mais j’ai quand même pas envie que ça soit pris comme une plaisanterie ce que j’ai dit. « Hé, je suis grave sérieuse, quand on veut, on peut ! Ouais, c’est plus gros que ma caisse… Mais c’est pas la taille qui compte, mais la manière dont on s’en sert ! » déclarais-je avec conviction.

La fille se prête au jeu et me répond sans détours : dans un club hein ? Il faut de tout pour faire un monde, je juge pas. Mais quand elle m’avait dit qu’elle était danse, je l’avais imaginé sur une scène d’un grand théâtre, pas dans un club. Bah : et pourquoi les gens qui allaient en boite n’auraient pas droit à voir une danseuse hein ? Pourquoi faudrait-il mettre toutes les danseuses dans un théâtre, une salle de concert ou que sais-je ? Elle me fait la liste des genres de danse qu’elle pratique : ça me dit pas grand-chose, je saurais pas faire la différence entre telle ou telle danse : en tête, j’ai juste le cliché de la meuf en tutu sur la pointe des pieds. « C’est cool ! » avais-je simplement dit.

Et moi ? Qu’est-ce que je fais ? Si je dis rock star, je peux rivaliser avec son statut de danseuse, dans le genre métier cool rattaché à l’art. Mais c’est pas ça qui me fait vivre, pas encore tout du moins. « J’travaille dans un garage, sans réellement m’en rendre compte, j’avais détourné le regard. J’fais de la musique aussi, je suis dans un groupe… » Mon attention se porta de nouveau sur le chauffeur : d’après ce qu’on pouvait entendre de là, il était au téléphone avec son chef. J’étais bien tentée de lui piquer son téléphone et de crier à son patron à quel point son employé était à chier. « Hé, mais je rêve ou quoi ? On a fait au moins 20 mètres d'un coup là ! dis-je d’un ton caustique. Ça paye bien danseuse... dans un club ? Je pensais pas qu’on pouvait vivre de l’art… » dis-je légèrement rêveuse


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Ven 11 Jan 2019 - 22:53
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
Bruises that won't heal

posts : 411
points : 836
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Judy & Candice
crédits : moi même (ava+sign)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.


Apparemment, sa voisine de trajet est sérieuse quant à conduire le bus et Leo arque un sourcil avant de sourire. Elle ne peut d’ailleurs pas s’empêcher de rire à sa dernière réplique, pour sur, l’israélienne connait cette réplique mieux que quiconque, surtout face à des clients qui se prennent toujours pour les meilleurs. Ou veulent être les meilleurs. Elle leur dit ce qu’ils veulent entendre, caresse leurs égos pour quelques billets supplémentaires. Leo a compris les règles du jeu et les appliques à la lettre. « C’est vrai que t’as pas tort » Lâche t-elle en riant toujours un peu. « M’enfin je me méfie quand même, laisse donc faire ce pauvre chauffeur, on arrivera bien à destination à un moment ou à un autre » Même si elle même commence à perdre patience de la lenteur de ce trajet, espérant fortement ne pas arriver en retard à son cours de danse. À dire vrai c’est tout ce qui importe. Elle est même prête à descendre un arrêt plus tôt pour terminer en marchant rapidement, si cela peut l’aider.

Finalement, au vu de la longueur de ce trajet, Leo se prête à la conversation et se livre un peu, elle pourtant toujours sur la défensive. Elle sent bien qu’elle n’a rien à craindre et que cette fille au tempérament de feu ne sera pas celle qui l’emmerdera. « Merci » Réplique t-elle, lorsqu’elle précise que c’est cool, avant de lui retourner la question, curieuse à son tour. Quitte à faire la conversation, Leo se prête au jeu. « Oh sérieux t’es genre mécano ou quoi ? C’est pas commun une fille là dedans, je trouve ça sympa » et elle le dit sincèrement, elle le pense réellement, aussi. Les clichés ont la vie dure et elle y fait toujours face. Chaque soir un peu plus, d’ailleurs. Alors, quelqu’un qui les brise est une bénédiction. « Un groupe de quoi ? Enfin, quel genre de musique je veux dire ? » Elle questionne, un peu plus curieuse cette fois, parce que Leo ne lâche jamais son iPod. Leo se passionne pour la musique sans laquelle elle ne peut pas vivre. Un besoin, viscéral, qui lui vide l’esprit et calme ses nerfs. La musique comme compagnie, dans ses instants de solitudes.

Mais déjà, son attention se reporte sur le chauffeur, devant elle, le bus qui avance. « Quel exploit » Lance t-elle en souriant en coin, avant de reporter son attention sur sa voisine. « Vivre de l’art c’est un grand mot, je dirais plutôt survivre de l’art » Avoue t-elle, dans un sourire en coin. Bien loin d’admettre ce qui paye la majorité de ses factures. « C’est pas très glorieux, mais ça paye un peu » Avoue t-elle en haussant les épaules.


Be the calm to my storm. You're my window to the sky and when you love me, I feel okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Dim 13 Jan 2019 - 21:09
Stevie Mullins
Stevie Mullins

posts : 204
points : 216
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus & Harvey
crédits : Dandelion/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam
Bon y avait rien à faire : je réussirai pas à faire en sorte qu’elle m’encourage à prendre la place du chauffeur ; elle était bien gentille de vouloir laisser autant de chance à ce type. N’empêche que ça en disait long sur sa personnalité. Tant pis : je n’en ferai pas une camarade révolutionnaire des transports en commun, ça restera juste une camarade de discussion et aux vues des circonstances actuelles, c’était pas si mal que ça. « Ouais, on finira par arriver… Faut s’dire ça, ouais… » dis-je surtout pour me convaincre moi-même d’adopter son mode de pensée afin de ne pas craquer. Le temps défilait un peu moins lentement depuis que j’avais adressé la parole à ma voisine, mais ce n’était qu'amoindrir le problème.

Dans cette société de merde que je critiquais à longueur de journée, j’avais un profond respect pour les artistes, où tout du moins pour ceux qui faisaient de l’art un métier. C’était comme un gros doigt d’honneur géant à cette société de consommation de chiotte qui préférait avoir des banquiers plutôt que des musiciens, des agents immobiliers plutôt que des dessinateurs, des chefs d’entreprise à la con plutôt que des danseurs… Alors immédiatement, cette fille m’intéressait, et à la limite, je m’en foutais qu’elle danse dans un club : elle dansait, c’était l’essentiel. Comme assez souvent quand je mentionnai mon métier, cela suscitait un certain intérêt, parce qu’effectivement, une fille là-dedans, c’était pas banal. Ça aussi c’était aussi une forme de doigt d’honneur que je faisais à la société : casser les codes, les clichés. « Pfou ! Mécano, caissière, service après-vente, community manager… Je nettoie les chiottes aussi ! J’fais un peu d’tout, j’fais la bouche-trou de service ! » dis-je en me pinçant les lèvres. C’était le deal que j’avais passé avec mon père qui avait bien voulu m’engager : si je refusai de faire un truc, il me virait. « Punk rock. Je suis chanteuse, bassiste et leader du groupe… Il s’appelle Adulstar, on joue fort ! » dis-je avec bien plus de fierté que lorsque j'avais présenté mon travail au garage.

Le chauffeur se coinça de nouveau derrière une grosse voiture : l’exploit avait été éphémère. Pendant ce temps-là, j’aperçus une petite moto se faufiler avec aisance dans la circulation : ouaip, j'pense que j’allais m’acheter une moto dès demain. « Je crois qu’il m’a entendu… du coup, il va plus faire d’effort… bordel… » grommelais-je en posant ma main dans ma tête. Comme je m’y attendais, elle alla dans mon sens : on ne vivait plus de l’art. On survivait tout au plus, j’aimais beaucoup le mot qu’elle avait choisi. « Ouais… ça craint. Je pense que c’est un coup de chance… Mais merde, les mecs de Metallica sont millionnaires, pourquoi pas moi, hein ! demandais-je sans forcément attendre de réponse. Après, pour toi, danseuse célèbre… Peut-être si t’inventes un truc que personne n’a jamais songé à faire avant ? Oh, ou si tu danses pour une célébrité genre Madonna ou Kylie Minogue, ça, ça doit bien payer. Et t’auras de la reconnaissance ! » dis-je en souriant.


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Lun 11 Fév 2019 - 19:30
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
Bruises that won't heal

posts : 411
points : 836
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Judy & Candice
crédits : moi même (ava+sign)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.


Elle sourit en coin alors que sa voisine de transport se calme petit à petit. Elle doit se résoudre à accepter la situation et le fait que ce chauffeur n’ira certainement pas plus vite, quoi qu’il arrive. Leo apprécie le fait qu’elle s’apaise un peu, n’aimant guère le conflit bien qu’elle soit capable d’entrer en plein dedans. Elle a juste envie d’encore un peu de quiétude. La conversation dérive, se fait naturellement, alors que la danseuse se veut curieuse sur la blonde un brin exubérante, à ses côtés. Un nouveau sourire amusé lui échappe. « Parfois faut se salir les mains » Lance t-elle, un peu taquine, consciente que parfois, elle même, n’a pas toujours la partie la plus reluisante du boulot, bien au contraire, lorsqu’on lui amène un client qui la dégoute et elle se doit de penser à autre chose pour subir correctement l’ébat ou au contraire, devoir le dominer. Dieu sait que parfois, Leo s’est fait vomir, après, ou a été affublé de cauchemars et autres insomnies. Mais tout cela elle l’enfouit en elle, elle préfère ne pas y penser et tout oublier, c’est plus facile ainsi. « Oh c’est sympa, ça doit bien bouger » Lâche t-elle en souriant. « Tu fais des petits concerts dans le coin parfois ? » Demande t-elle, curieuse. Elle la sent fière d’elle et de cette passion qu’elle s’efforce de maintenir à côté du reste et cette détermination fait écho à celle de Leo.

« C’est vrai qu’eux ils ne sont pas à plaindre… » Dit-elle, dans un léger soupir. « Mais oué faut y croire c’est le principal » Nouveau sourire, plus léger. Leo n’est pourtant pas la personne la plus positive, bien au contraire. Sa vie est telle, que parfois, elle est trop épuisée pour avoir la réelle force de continuer, ayant laissé de côté les castings depuis quelques temps. Mais cette fille lui redonne un peu d’entrain, l’envie de s’accrocher. Voir qu’elle n’est pas la seule à galérer. « Inventer ça va être compliqué, mais oui sinon, être danseuse pour une chanteuse connue ça marche bien. Ou les troupes de ballets aussi, mais bon les places sont chères » Et elle le sait. Elle ne le sait que trop bien, pour, plus jeune, lorsqu’elle était avec Gabriel, avoir refusé de coucher avec un directeur de casting pour obtenir une place. Parfois, elle regrette ce choix quand elle voit où elle en est rendu. Trop consciente pourtant, qu’on ne peut revenir sur le passé. « Faut juste s’accrocher, je suppose, même si c’est pas simple » Philosophie du moment, énonçant une vérité générale qu’elles ne sont certainement pas les deux seules à connaître. « Vous créez des trucs avec ton groupe ou ce sont surtout des reprises ? » Elle préfère la questionner elle, plutôt que de parler de cette réussite éteinte la concernant. C’est justement moins déprimant.


Be the calm to my storm. You're my window to the sky and when you love me, I feel okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» arche des âmes damnées maison
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT
» Les damnés du nucléaire
» [Vie des ports] Le Port de Nice
» [Marine à voile] L'ARMADA DE L'ESPOIR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LA VIE, LA VRAIE :: Le Bronx-
Sauter vers: