Partagez

 Damn this traffic jam | ft.Leo

MessageSujet : Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyDim 25 Nov - 14:16
Stevie Mullins
Stevie Mullins
Damn this traffic jam | ft.Leo 1557343133-large3
posts : 278
points : 442
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus, Zoha & Baron
crédits : Lonewolf/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
  • Stevie
  • & you ?
Damn this traffic jam
Je déteste prendre le bus, mais j’ai pas le choix. Là d’où je viens, ce n’est pas important ; là où je vais, c’est chez moi, avec une grosse envie de bière et d’enfiler ces chaussons à la con qui ont l’avantage de tenir chaud. Le chauffeur fait la gueule, moi aussi du coup. Évidemment, c’est bondé et je balance mon regard de droite à gauche pour trouver une place. J’évite le regard vindicatif des petites vieilles ainsi que celui de ces grosses putes enceintes. Elles ont une place, elles sont heureuses et prétentieuses, elles me regardent d’en bas avec une certaine satisfaction qui me donne doucement envie de les poignarder au niveau du ventre. Et tout d’un coup, qu’aperçois-je au loin ? Une oasis ! Le Saint-Graal peut-être même : une place de libre, à côté de quelqu’un collé à la vitre. « J’peux ? » avais-je demandé sans attendre sa réponse pour m’installer.

Je m’assois en faisant du bruit, en râlant, en prenant de la place : désormais, c’est mon accoudoir, plus le sien, cette personne a déjà la vitre, elle peut pas tout avoir non plus, merde. Je branche mes écouteurs et mets la musique à fond : j’espère qu’elle apprécie The Undertones, de toute façon, elle n’a pas son mot à dire. En fait, je ne l’entendrais même pas. Pourquoi on n’avance pas ? Voilà pourquoi j’aime pas le bus ni cet horaire, toujours un chauffeur un peu trop fragile qu’ose pas avancer par peur de gêner la circulation ou même de griller une priorité. Qu’est-ce qu’on s’en fout bordel, c’est le Bronx ! Faut s’imposer sur la route ! Les gens commencent à se poser des questions, et moi je gueule. « Putain, faut qu’je sorte pour pousser ou merde ? » Le chauffeur me demande de me calmer, je lui fais un doigt d’honneur.

Et merde, si j’avais pas payé mon billet, j’serais redescendu aussitôt quitte à faire le chemin à pied. Mais là, j’étais comme prisonnière de cette boite de conserve conduite par un homme-sardine. Il en avait l’odeur en tout cas. Plus de batterie, comme si j’avais besoin de ça ! « ‘Chier, bordel… » dis-je en enlevant mes écouteurs d’un geste énervé. Je croise les bras, je soupire et me tourne vers la personne qui doit me supporter : y’a du temps à tuer, autant le tuer, parce qu’à ce rythme-là, on risquait pas d'arriver de sitôt. « Vous allez où, vous ? » Je me suis forcée pour être polie, j’espère que cette personne sera assez cool pour bien vouloir faire la causette le temps de cet interminable trajet.
Libre


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyMar 4 Déc - 14:43
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
She is walking on fire

posts : 616
points : 1360
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Lena, Candice, James & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.
Damn this traffic jam | ft.Leo Tumblr_inline_oan4klRQc51sn95bh_250

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Assise dans le bus, collée à la fenêtre, Leo se rend au studio de danse pour son entrainement habituel du mardi. Sac de sport entre ses pieds, écouteurs sur les oreilles, c’est un morceau de Sia qui résonne dans ses oreilles, alors qu’elle observe le paysage et les rues grisonnantes qui défilent sous ses yeux. Sortant son téléphone, elle avise un message d’un de ses colocataires qui lui demande de ramener du lait lorsqu’elle rentrera. Soupir qui s’échappe de ses lèvres alors qu’elle lui répond à la positive avant de ranger son cellulaire. C’est là qu’une fille s’approche, demande si la place est libre. Leo acquiesce d’un signe de tête, se pousse un peu et laisse la blonde s’installer. Froncement de sourcils en la sentant s’agiter et s’imposer, mais il y a longtemps que l’israélienne ne prête plus trop attentions aux comportements dans les transports en communs, passive.

Le bus ne semble pas redémarrer et la brune lève la tête pour voir ce qu’il se passe, mais ne réagit pas outre mesure. Sa voisine, par contre, le fait pour elle. Malgré ses écouteurs, elle peut allègrement l’entendre beugler contre le chauffeur et surtout, la voir brandir son majeur en signe de protestation. Certaines personnes sont définitivement trop impatiente. Elle n’est pas franchement patiente non plus, mais certaines situations lui passe complètement au dessus de la tête. Qui plus est, la musique l’aide à passer le temps, se perdre dans ses pensées.

Tournant de nouveau son attention vers la vitre, elle est sortie de ses rêveries par sa voisine qui une fois de plus, fait des siennes. À pester toute seule. Elle peut l’entendre, car Leo n’a pas le son de son iPod à fond, toujours attentive à ce qu’il se passe autour d’elle. Comme une façon de se protéger. Tournant la tête vers la jeune femme, qui lui pose une question, elle retire un écouteur pour lui accorder son attention. « Pas très loin, j’vais à mon cours de danse » Lâche t-elle, puisqu’apparemment, cette fille souhaite faire un brin de conversation. Il y a certaines personnes qu’elle aurait totalement ignoré, en temps normal, mais cette fois-ci, Leo accepte d’être moins sauvage, plus sociable et d’accorder un peu de son temps à cette fille là. « Et vous ? Non parce que le chauffeur a pas l’air super réactif, donc j’espère pour vos nerfs que vous ne traversez pas la ville » Renchérit-elle, avec un petit sourire en coin, un brin taquin.


Who cares if all goes down the drain, if I still have your hand to hold? Who cares if the whole world fades to black, if I have you to wake up to? And who cares, if every star we see in the sky is dead a million years ago, if I have you with me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyMer 5 Déc - 14:00
Stevie Mullins
Stevie Mullins
Damn this traffic jam | ft.Leo 1557343133-large3
posts : 278
points : 442
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus, Zoha & Baron
crédits : Lonewolf/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam
Mais putain, le bus c’est censé être un service public, n’est-ce pas ? Pourquoi ça rend service à personne alors. Je me jure de demander le nom du chauffeur en sortant afin d’aller me plaindre à la compagnie, mairie ou que sais-je et pourquoi pas demander son licenciement aussi. Pas d’action sans ce bus bondé, même pas un petit scénario à la Speed, sauf que là, ça serait l’inverse : s’il accélère trop, le bus explose. Si j’avais un instrument de musique avec moi, j’aurais mis un peu d’ambiance, quelque chose dans le genre. Non, il ne me restait plus que ma voisine pour me distraire, et heureusement, elle avait l’air encline à répondre à ma question : restait à savoir si elle me répondait pour qu’j’la laisse tranquille. Un cours de danse hein ? J’acquiesce en silence, sans savoir quoi répondre sur le moment.

J’ai ma réponse à mon interrogation précédente : elle me renvoie ma question, sans doute est-elle prête à échanger plus d’une phrase avec moi, j’apprécie l’intention, je décide donc de ne pas la détester tout de suite. « J’vais chez moi, sur Eastchester Road. J’entends d’ici la bière qui m’appelle… dis-je en pouffant de dire. Donc ouais, en quelque sorte, je traverse la ville… J’suis sûre que je pourrais prendre sa place, j’suis sûre que je pourrais conduire ce bus… » dis-je pensive en regardant tout autour de moi, considérant réellement ce que je venais d’avancer. Ça devait pas être si difficile que ça, si ? Ok, c’était juste un peu plus gros qu’une voiture et plus long aussi. Mais avec moi sur le fauteuil, je vous assure qu’on serait déjà arrivés. Peut-être pas tous en vie, mais on serait arrivés quand même.

J’analyse ma camarade voyageuse : plutôt jeune, vraiment jolie malgré cet air sévère qui se balade sur sa tronche, c’est d’ailleurs ce qui m’empêche de lui donner un âge précis. Mais dans ma tête, elle était suffisamment jeune pour que j’arrête de la vouvoyer. Qui danse encore à notre époque ? Qui prenait des cours de danse d’ailleurs ?  Payer pour danser, mais merde, moi j’ai appris sur le tas, sans l’aide de personne. Comment ça le pogo c’est pas une danse ? Instinctivement, j’essaye de tapoter  sur mon téléphone en sachant très bien que c’était peine perdue. J’en profite pour tendre l’oreille et essayer de trouver ce qu’elle écoute. C’est pas très fort, ça ressemble à d’la pop, c’est tout ce que je peux deviner. « Et donc… danseuse ? Tu danses quoi ? Et où ? »  J’en avais plein d’autres des questions, mais j’en réservai quelques-uns pour plus tard, autrement, j’arriverais trop vite à court de choses à lui demander et je m’ennuierai.


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyDim 6 Jan - 15:50
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
She is walking on fire

posts : 616
points : 1360
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Lena, Candice, James & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.
Damn this traffic jam | ft.Leo Tumblr_inline_oan4klRQc51sn95bh_250

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Elle se permet quelques commentaires, parce qu’elle n’a jamais sa langue dans sa poche. Même lorsqu’elle devrait, d’ailleurs, ce qui la fiche parfois dans la merde, mais Leo, elle estime qu’elle n’est plus à ça près vu le chaos présent tout autour d’elle et dans sa propre vie. Alors oui, ici, elle n’a finalement rien à craindre, alors qu’elle ose même un petit sourire après sa taquinerie. « Ah l’appel de la bière… » Dit-elle, un peu évasive mais amusée à la fois. «  Hmmm, je tiens quand même à arriver en vie, alors on va peut être éviter » Relance t-elle, avec ce même air amusé. Finalement, ce n’est pas une si mauvaise chose que cette blonde se soit assise à côté d’elle et daigne faire un brin de conversation. C’est même rafraichissant, parce qu’ici, il n’y a pas d’apriori. Il n’y a pas de jugement hâtif quant à ses réelles activités en dehors de la danse. Elle est une femme comme une autre, une habitante du coin comme une autre. Personne n’est pas là pour la rabaisser d’un regard. Bien au contraire, sa voisine s’autorise de la questionner pour en apprendre un peu plus sur elle. Ce qui la surprend au début, mais ne se sent pas sur la défensive.

« Je danse dans un club pas très loin puis je donne des cours, aussi » Avoue t-elle. Elle n’a pas honte de son statut de danse de boîte de nuit, même si ce n’est pas tellement glorieux, c’est au moins un job légal auquel elle peut se raccrocher, même s’il ne l’occupe pas toute la semaine. Seulement trois soirs. « Principalement je fais du contemporain, moderne et jazz, mais honnêtement je danse un peu de tout » Parce qu’évidement, au club, on lui demande davantage de danser du latino, de bouger ses hanches et sa poitrine, plutôt que de montrer toute sa souplesse au travers une chorégraphie compliqué et à laquelle peu serai sensible. Leo a appris à danser depuis son plus jeune âge et pratique un peu tout avec une grande facilité, à force. Obligé de se plier aux exigences des casting où de ceux ayant bien voulu lui laisser sa chance. « Et toi tu fais quoi ? » Puisque le tutoiement est de mise, Leo ne se fait pas prier pour faire de même. Après tous, les deux jeunes femmes doivent sensiblement avoir le même âge.


Who cares if all goes down the drain, if I still have your hand to hold? Who cares if the whole world fades to black, if I have you to wake up to? And who cares, if every star we see in the sky is dead a million years ago, if I have you with me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyLun 7 Jan - 9:38
Stevie Mullins
Stevie Mullins
Damn this traffic jam | ft.Leo 1557343133-large3
posts : 278
points : 442
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus, Zoha & Baron
crédits : Lonewolf/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam

Un type demande à sortir du bus, il dit qu’il veut prendre un taxi. Le chauffeur refuse car il ne se trouve pas à un arrêt… On en était là alors. Si je m’étais pas lancé dans une discussion avec ma voisine, je me serais levé direct et j’aurais joué l’avocate de ce type. Là j’avais plus envie de bouger, j’étais pas trop mal et plutôt concentrée sur la conversation. Je fronce les sourcils en l’entendant douter de mes capacités à conduire l’engin. C’est dit sur le ton de l’humour, c’est pas méchant, mais j’ai quand même pas envie que ça soit pris comme une plaisanterie ce que j’ai dit. « Hé, je suis grave sérieuse, quand on veut, on peut ! Ouais, c’est plus gros que ma caisse… Mais c’est pas la taille qui compte, mais la manière dont on s’en sert ! » déclarais-je avec conviction.

La fille se prête au jeu et me répond sans détours : dans un club hein ? Il faut de tout pour faire un monde, je juge pas. Mais quand elle m’avait dit qu’elle était danse, je l’avais imaginé sur une scène d’un grand théâtre, pas dans un club. Bah : et pourquoi les gens qui allaient en boite n’auraient pas droit à voir une danseuse hein ? Pourquoi faudrait-il mettre toutes les danseuses dans un théâtre, une salle de concert ou que sais-je ? Elle me fait la liste des genres de danse qu’elle pratique : ça me dit pas grand-chose, je saurais pas faire la différence entre telle ou telle danse : en tête, j’ai juste le cliché de la meuf en tutu sur la pointe des pieds. « C’est cool ! » avais-je simplement dit.

Et moi ? Qu’est-ce que je fais ? Si je dis rock star, je peux rivaliser avec son statut de danseuse, dans le genre métier cool rattaché à l’art. Mais c’est pas ça qui me fait vivre, pas encore tout du moins. « J’travaille dans un garage, sans réellement m’en rendre compte, j’avais détourné le regard. J’fais de la musique aussi, je suis dans un groupe… » Mon attention se porta de nouveau sur le chauffeur : d’après ce qu’on pouvait entendre de là, il était au téléphone avec son chef. J’étais bien tentée de lui piquer son téléphone et de crier à son patron à quel point son employé était à chier. « Hé, mais je rêve ou quoi ? On a fait au moins 20 mètres d'un coup là ! dis-je d’un ton caustique. Ça paye bien danseuse... dans un club ? Je pensais pas qu’on pouvait vivre de l’art… » dis-je légèrement rêveuse


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyVen 11 Jan - 22:53
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
She is walking on fire

posts : 616
points : 1360
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Lena, Candice, James & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.
Damn this traffic jam | ft.Leo Tumblr_inline_oan4klRQc51sn95bh_250

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Apparemment, sa voisine de trajet est sérieuse quant à conduire le bus et Leo arque un sourcil avant de sourire. Elle ne peut d’ailleurs pas s’empêcher de rire à sa dernière réplique, pour sur, l’israélienne connait cette réplique mieux que quiconque, surtout face à des clients qui se prennent toujours pour les meilleurs. Ou veulent être les meilleurs. Elle leur dit ce qu’ils veulent entendre, caresse leurs égos pour quelques billets supplémentaires. Leo a compris les règles du jeu et les appliques à la lettre. « C’est vrai que t’as pas tort » Lâche t-elle en riant toujours un peu. « M’enfin je me méfie quand même, laisse donc faire ce pauvre chauffeur, on arrivera bien à destination à un moment ou à un autre » Même si elle même commence à perdre patience de la lenteur de ce trajet, espérant fortement ne pas arriver en retard à son cours de danse. À dire vrai c’est tout ce qui importe. Elle est même prête à descendre un arrêt plus tôt pour terminer en marchant rapidement, si cela peut l’aider.

Finalement, au vu de la longueur de ce trajet, Leo se prête à la conversation et se livre un peu, elle pourtant toujours sur la défensive. Elle sent bien qu’elle n’a rien à craindre et que cette fille au tempérament de feu ne sera pas celle qui l’emmerdera. « Merci » Réplique t-elle, lorsqu’elle précise que c’est cool, avant de lui retourner la question, curieuse à son tour. Quitte à faire la conversation, Leo se prête au jeu. « Oh sérieux t’es genre mécano ou quoi ? C’est pas commun une fille là dedans, je trouve ça sympa » et elle le dit sincèrement, elle le pense réellement, aussi. Les clichés ont la vie dure et elle y fait toujours face. Chaque soir un peu plus, d’ailleurs. Alors, quelqu’un qui les brise est une bénédiction. « Un groupe de quoi ? Enfin, quel genre de musique je veux dire ? » Elle questionne, un peu plus curieuse cette fois, parce que Leo ne lâche jamais son iPod. Leo se passionne pour la musique sans laquelle elle ne peut pas vivre. Un besoin, viscéral, qui lui vide l’esprit et calme ses nerfs. La musique comme compagnie, dans ses instants de solitudes.

Mais déjà, son attention se reporte sur le chauffeur, devant elle, le bus qui avance. « Quel exploit » Lance t-elle en souriant en coin, avant de reporter son attention sur sa voisine. « Vivre de l’art c’est un grand mot, je dirais plutôt survivre de l’art » Avoue t-elle, dans un sourire en coin. Bien loin d’admettre ce qui paye la majorité de ses factures. « C’est pas très glorieux, mais ça paye un peu » Avoue t-elle en haussant les épaules.


Who cares if all goes down the drain, if I still have your hand to hold? Who cares if the whole world fades to black, if I have you to wake up to? And who cares, if every star we see in the sky is dead a million years ago, if I have you with me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyDim 13 Jan - 21:09
Stevie Mullins
Stevie Mullins
Damn this traffic jam | ft.Leo 1557343133-large3
posts : 278
points : 442
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus, Zoha & Baron
crédits : Lonewolf/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam
Bon y avait rien à faire : je réussirai pas à faire en sorte qu’elle m’encourage à prendre la place du chauffeur ; elle était bien gentille de vouloir laisser autant de chance à ce type. N’empêche que ça en disait long sur sa personnalité. Tant pis : je n’en ferai pas une camarade révolutionnaire des transports en commun, ça restera juste une camarade de discussion et aux vues des circonstances actuelles, c’était pas si mal que ça. « Ouais, on finira par arriver… Faut s’dire ça, ouais… » dis-je surtout pour me convaincre moi-même d’adopter son mode de pensée afin de ne pas craquer. Le temps défilait un peu moins lentement depuis que j’avais adressé la parole à ma voisine, mais ce n’était qu'amoindrir le problème.

Dans cette société de merde que je critiquais à longueur de journée, j’avais un profond respect pour les artistes, où tout du moins pour ceux qui faisaient de l’art un métier. C’était comme un gros doigt d’honneur géant à cette société de consommation de chiotte qui préférait avoir des banquiers plutôt que des musiciens, des agents immobiliers plutôt que des dessinateurs, des chefs d’entreprise à la con plutôt que des danseurs… Alors immédiatement, cette fille m’intéressait, et à la limite, je m’en foutais qu’elle danse dans un club : elle dansait, c’était l’essentiel. Comme assez souvent quand je mentionnai mon métier, cela suscitait un certain intérêt, parce qu’effectivement, une fille là-dedans, c’était pas banal. Ça aussi c’était aussi une forme de doigt d’honneur que je faisais à la société : casser les codes, les clichés. « Pfou ! Mécano, caissière, service après-vente, community manager… Je nettoie les chiottes aussi ! J’fais un peu d’tout, j’fais la bouche-trou de service ! » dis-je en me pinçant les lèvres. C’était le deal que j’avais passé avec mon père qui avait bien voulu m’engager : si je refusai de faire un truc, il me virait. « Punk rock. Je suis chanteuse, bassiste et leader du groupe… Il s’appelle Adulstar, on joue fort ! » dis-je avec bien plus de fierté que lorsque j'avais présenté mon travail au garage.

Le chauffeur se coinça de nouveau derrière une grosse voiture : l’exploit avait été éphémère. Pendant ce temps-là, j’aperçus une petite moto se faufiler avec aisance dans la circulation : ouaip, j'pense que j’allais m’acheter une moto dès demain. « Je crois qu’il m’a entendu… du coup, il va plus faire d’effort… bordel… » grommelais-je en posant ma main dans ma tête. Comme je m’y attendais, elle alla dans mon sens : on ne vivait plus de l’art. On survivait tout au plus, j’aimais beaucoup le mot qu’elle avait choisi. « Ouais… ça craint. Je pense que c’est un coup de chance… Mais merde, les mecs de Metallica sont millionnaires, pourquoi pas moi, hein ! demandais-je sans forcément attendre de réponse. Après, pour toi, danseuse célèbre… Peut-être si t’inventes un truc que personne n’a jamais songé à faire avant ? Oh, ou si tu danses pour une célébrité genre Madonna ou Kylie Minogue, ça, ça doit bien payer. Et t’auras de la reconnaissance ! » dis-je en souriant.


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyLun 11 Fév - 19:30
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
She is walking on fire

posts : 616
points : 1360
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Lena, Candice, James & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.
Damn this traffic jam | ft.Leo Tumblr_inline_oan4klRQc51sn95bh_250

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Elle sourit en coin alors que sa voisine de transport se calme petit à petit. Elle doit se résoudre à accepter la situation et le fait que ce chauffeur n’ira certainement pas plus vite, quoi qu’il arrive. Leo apprécie le fait qu’elle s’apaise un peu, n’aimant guère le conflit bien qu’elle soit capable d’entrer en plein dedans. Elle a juste envie d’encore un peu de quiétude. La conversation dérive, se fait naturellement, alors que la danseuse se veut curieuse sur la blonde un brin exubérante, à ses côtés. Un nouveau sourire amusé lui échappe. « Parfois faut se salir les mains » Lance t-elle, un peu taquine, consciente que parfois, elle même, n’a pas toujours la partie la plus reluisante du boulot, bien au contraire, lorsqu’on lui amène un client qui la dégoute et elle se doit de penser à autre chose pour subir correctement l’ébat ou au contraire, devoir le dominer. Dieu sait que parfois, Leo s’est fait vomir, après, ou a été affublé de cauchemars et autres insomnies. Mais tout cela elle l’enfouit en elle, elle préfère ne pas y penser et tout oublier, c’est plus facile ainsi. « Oh c’est sympa, ça doit bien bouger » Lâche t-elle en souriant. « Tu fais des petits concerts dans le coin parfois ? » Demande t-elle, curieuse. Elle la sent fière d’elle et de cette passion qu’elle s’efforce de maintenir à côté du reste et cette détermination fait écho à celle de Leo.

« C’est vrai qu’eux ils ne sont pas à plaindre… » Dit-elle, dans un léger soupir. « Mais oué faut y croire c’est le principal » Nouveau sourire, plus léger. Leo n’est pourtant pas la personne la plus positive, bien au contraire. Sa vie est telle, que parfois, elle est trop épuisée pour avoir la réelle force de continuer, ayant laissé de côté les castings depuis quelques temps. Mais cette fille lui redonne un peu d’entrain, l’envie de s’accrocher. Voir qu’elle n’est pas la seule à galérer. « Inventer ça va être compliqué, mais oui sinon, être danseuse pour une chanteuse connue ça marche bien. Ou les troupes de ballets aussi, mais bon les places sont chères » Et elle le sait. Elle ne le sait que trop bien, pour, plus jeune, lorsqu’elle était avec Gabriel, avoir refusé de coucher avec un directeur de casting pour obtenir une place. Parfois, elle regrette ce choix quand elle voit où elle en est rendu. Trop consciente pourtant, qu’on ne peut revenir sur le passé. « Faut juste s’accrocher, je suppose, même si c’est pas simple » Philosophie du moment, énonçant une vérité générale qu’elles ne sont certainement pas les deux seules à connaître. « Vous créez des trucs avec ton groupe ou ce sont surtout des reprises ? » Elle préfère la questionner elle, plutôt que de parler de cette réussite éteinte la concernant. C’est justement moins déprimant.


Who cares if all goes down the drain, if I still have your hand to hold? Who cares if the whole world fades to black, if I have you to wake up to? And who cares, if every star we see in the sky is dead a million years ago, if I have you with me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyDim 17 Fév - 15:22
Stevie Mullins
Stevie Mullins
Damn this traffic jam | ft.Leo 1557343133-large3
posts : 278
points : 442
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus, Zoha & Baron
crédits : Lonewolf/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
  • Stevie
  • & Leo
Damn this traffic jam

Oh oui, il fallait se salir les mains, les bras, la tête parfois aussi. Si j’avais voulu un métier moins salissant, j’aurais fait prof, ou une connerie dans le genre. Mais même si j’aimais bien me plaindre de mon encrassement, je devais reconnaitre que j’aimais bien être recouverte de cambouis, d’avoir cette odeur d’huile autour de moi, il y avait vraiment quelque chose de satisfaisant dans le fait de faire un truc qui personne ne voulait faire. Ah non, personne voulait se salir… Mais on avait parfois pas le choix.

« Ouais ça bouge pas mal : on a déjà eu des gens avec des acouphènes à la fin des concerts qui venaient nous voir pour dire merci ! C’est le meilleur compliment que je puisse recevoir… ouais, rendre les gens sourds ouais ! T’as peut-être remarqué que j’aime bien m’exprimer, et m’exprimer de manière forte ! » dis-je en faisant évidemment allusion à ma brusque joute verbale avec le chauffeur tout à l’heure. Celui se décoinçait peu à peu des bouchons : il y avait eu un effort de fait… Je crois. « Pas en ce moment, on est plutôt en phase écriture là… Putain, je supporte pas m’entendre, j’ai l’impression de faire la star vantarde… ‘Scuse-moi ! » dis-je ne posant ma main sur son épaule, tant pis si elle était pas tactile.

C’était facile de rêver, de s’imaginer qu’on pouvait avoir une carrière similaire à celle des plus grands groupes de rock et métal. Mais indubitablement, à notre époque, c’était plus dur de percer, fallait vraiment proposer un truc hyper original, ou alors s’adonner aux bassesses les plus dégoutantes de l’industrie musicale pour avoir un peu de succès. Oh mais ça, ça risquait pas d’arriver : il était pas arrivé le jour où j’allais montrer mon cul pour gagner ma croute ! « Les troupes de ballets ? Mais ça fonctionne comment ? J’y connais vraiment que dalle, pardonne mon inculture… » déclarais-je un peu honteuse. Il fallait s’accrocher, c’était tout du moins ce qu’elle prétendait. J’étais la première à dire qu’un rêve était fait pour être réalisé, mais il y avait tellement d’autres paramètres à prendre en compte que je me demandais si c’était réellement faisable. « Ah non, pas de reprises, je le supporterai pas ! dis-je hilare. Non, on a que des compos… Tu chercheras : Adultstar, sur youtube, j’sais pas si c’est ton genre, j’pense pas qu’on puisse danser sur ce genre de musique ! »


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyDim 24 Fév - 20:54
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
She is walking on fire

posts : 616
points : 1360
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Lena, Candice, James & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.
Damn this traffic jam | ft.Leo Tumblr_inline_oan4klRQc51sn95bh_250

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Elle ne peut s’empêcher de rire, Leo, face au tempérament de feu de la fille assise à côté d’elle. Voilà longtemps qu’elle n’a pas parlé à un inconnu, ou une inconnue, du genre sans arrière pensée diverses de la part de la personne, si ce n’est celle de discuter de tout, de rien. D’en apprendre plus sur sa vie et elle, d’en apprendre sur celle de l’autre. Cette légèreté est un baume sur son âme meurtrie et trop souvent rabaissée. « Oué je vois, en même temps ça veut dire que ça leur a plus, alors je comprend » Avoue t-elle, parce qu’elle se souvient de compliment à la suite d’un spectacle de danse et c’est effectivement une des plus belles choses qu’il peut arriver, au delà de l’effusion du moment et de la joie d’avoir réussi à tout mener à bien. « J’ai bien remarqué que t’aime bien parler fort, oué » Glousse t-elle de nouveau. « Tu es toujours comme ça ? » Toujours aussi amusée.

« Y’a pas de mal t’as pas à t’excuser, vu que je suis aussi dans un milieu créatif je te comprend. Même si de mon côté c’est plutôt gesticuler qu’écrire, mais » Haussement d’épaule avec ce sourire qui ne la quitte pas vraiment, alors qu’elle savoure le fait de parler de sa passion autant que de partager avec quelqu’un capable de comprendre les affres des métiers artistiques. Souvent difficiles, mais pas moins passionnants. « Un groupe de danseurs, des répétitions fréquentes pour préparer des spectacles. Enfin après moi je ne fais pas beaucoup de classiques, mais j’ai été dans des troupes de danses contemporaine » Avoue t-elle, pas peu fière de la chose. Mais tout ça, parfois, elle a l’impression que c’est du passé. Un passé douloureux d’ailleurs, qui lui manque. « Du coup on a un salaire par mois etc. On est vraiment genre employé d’un groupe de danse, je sais pas si c’est plus clair pour toi ? » Demande t-elle, comprenant aisément que la chose peut être un peu abstraite, là, comme ça.

Un sourire plus large se dessine sur ses lèvres lorsque Stevie parle de reprises. « Bien ce qu’il me semblait » parce qu’elle commence à cerner un peu plus le personnage, à force de discussion. « J’irais voir, je ne te garanti pas que ça soit mon style, j’avoue, mais j’irais jeter un oeil je suis assez curieuse » Avoue t-elle. Simplement grâce à leur conversation, Leo ira découvrir. Simplement parce que cette fille là, lui aura permis de parler un peu de ce qu’elle garde souvent pour elle au milieu du chaos de sa vie. « Je descend bientôt, tu prends souvent ce bus ? On aura certainement l’occasion de se re croiser je pense » Dans un fin sourire, avenante.


Who cares if all goes down the drain, if I still have your hand to hold? Who cares if the whole world fades to black, if I have you to wake up to? And who cares, if every star we see in the sky is dead a million years ago, if I have you with me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyLun 25 Fév - 21:42
Stevie Mullins
Stevie Mullins
Damn this traffic jam | ft.Leo 1557343133-large3
posts : 278
points : 442
feat : Sky Ferreira
multis : Chaz, Angus, Zoha & Baron
crédits : Lonewolf/Rogers
Âge : 25
logement : The Homewrecker, #101
I am going to teach you a lesson.

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty

Stevie & @Leo Adani // Damn this traffic jam
How I hate to be late,
It hurts my motor to go so slow.


Ce qui devait arriver arriva : le bus sorti des bouchons. Oh, qu’on ne se fasse pas d’illusions, c’était une bonne nouvelle, mais une moins bonne nouvelle qu’il y a trente minutes parce que la conversation que j’avais avec ma sympathique voisine de bus allait bientôt s’achever. C’était la conséquence directe de cet exploit de la part du chauffeur. J’en étais pas non plus à dire que les bouchons avaient été bénéfiques pour ma vie sociale, mais tout de même : c’était marrant la vie, pas de bouchons, pas d’agacement, pas d’envie de papoter, pas de rencontre avec une nana sympa… On sait jamais quand on rencontre nos futurs amis : peut-être que là, c’était le cas ? « Toujours comme ça ? Non… pas quand j’dors ! » dis-je en éclatant de rire. On était pas loin de la vérité !

C’était l’occasion d’enrichir ma culture, d’en apprendre un peu plus sur les métiers de la danse, parce que oui, il y avait des métiers de la danse. C’était vraiment pas quelque chose que je serai allée voir par moi-même sur google, puis c’était plutôt sympa d’avoir les explications d’une connaissance. Attention, j’étais pas en train de dire que j’étais en train de me découvrir une passion, mais c’était cool de savoir comment une troupe pouvait fonctionner. « Si carrément, j’comprends mieux. Moi aussi je voudrais un salaire tous les mois pour jouer dans mon groupe… » Déjà que c’était miraculeux quand quelqu’un nous achetait un disque.

J’allais pas lui demander de me promettre d’adorer ma musique, c’était pas à moi de décider des goûts des autres. De savoir qu’elle allait y jeter un œil ou plutôt une oreille, c’était amplement suffisant et déjà très satisfaisant. Peut-être que dans son entourage, quelqu’un aimait bien le rock, alors elle lui fait découvrir à son tour, et ainsi de suite. On arrivait vraiment à la fin : elle m’annonça qu’elle était sur le point de descendre. « Ah… non, c’est justement rare : ma voiture est en panne, j’attends que le mécanicien se penche dessus pour les finalisations… c’est moi l’mécanicien… » avouais-je en haussant les épaules. D’habitude j’aimais vraiment pas remettre les choses au lendemain, mais là, ça me déprimait trop d’arriver à la fin des réparations, ça me rendait triste d’avoir une voiture en état de marche. « J’pense pas qu’on s’reverra ici… Hé, si tu vas sur la chaine youtube d’mon groupe, tu trouveras de quoi me contacter, enfin, si tu veux me contacter. J'fais aussi manager du groupe, c’est Stevie, c'est moi…enfin, Stephanie, mais plus personne n’utilise ce nom-là. »
⇜ code by bat'phanie ⇝


Nobody Asked Me (If I Was Okay)
Right now it hurts that I want you to stay, nobody asked me if I was okay. In six seconds I count 10 reasons to go, every day people tell me something else that I know. Yeah, nobody asked me what I wanted, nobody asked me.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t685-stevie-mullins-sky-ferreir
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo EmptyDim 3 Mar - 13:42
Leo Adani
Leo Adani
- administrateur -
She is walking on fire

posts : 616
points : 1360
feat : Alicia Vikander
multis : Hermès, Lena, Candice, James & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 27
logement : #301 Old Lady, avec ses deux colocs.
Damn this traffic jam | ft.Leo Tumblr_inline_oan4klRQc51sn95bh_250

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Elle ne peut s’empêcher de rire, Leo parce que cette fille là elle a un quelque chose d’honnête et de rafraichissant. Sans filtre, sans gêne. Une assurance insolente qui se dégage de tout son être, allant de pair avec son accoutrement. Ce n’est pas péjoratif, bien au contraire, pour une Leo habituée à être discrète, mais sachant tout de même s’affirmer. Elle apprécie finalement cet échange, alors qu’elle était parti pour s’enfermer dans sa bulle une fois de plus. Un nouveau sourire éclaire son visage, un sourire amusé, lorsque la jeune femme évoque le fait d’être payé pour être dans un groupe. « Oué j’imagine bien, crois moi que moi aussi » Parce que ce n’est pas son cas actuellement, mais elle a toujours cet espoir silencieux, dans un coin de sa tête, de vivre pleinement son rêve. Ou peut être de devenir chorégraphe, si l’âge du succès de la danse vient à passer. Tout ce qu’elle souhaite, c’est pouvoir trouver son bonheur autour de la discipline qui l’a passionne particulièrement. S’épanouir, loin du chaos et de la saleté de sa vie actuelle.

Elle ne peut s’empêcher de glousser de nouveau Leo. « Aller au boulot ! Crois moi que si je pouvais me passer du bus, je le ferai. Puis quelque chose me dit que le chauffeur se passerait aussi du fait de te revoir une deuxième fois » Glousse t-elle de nouveau, en la gratifiant d’un sourire. Elle finit par se lever, son arrêt approchant, contournant légèrement Stevie pour sortir de son siège et rester debout là, un instant, le regard posé sur elle. « D’accord Stevie » Dit-elle, chaleureuse. « Prend soin de toi d’ici là en tout cas et j’espère que ça va marcher pour toi. À une prochaine fois » Elle la gratifie d’un clin d’oeil, avant de s’approcher des portes du bus, tandis que ce dernier ralenti. Elle arrange un peu son sweat et son blouson, sa tenue, prête à rejoindre son cours de danse, alors qu’enfin, le véhicule s’arrête pour marquer l’arret. Un dernier regard à la jeune femme, alors qu’elle sort enfin dans le froid, croise machinalement ses bras contre son buste et file d’un pas rapide en directement du club de danse.

Rp terminé


Who cares if all goes down the drain, if I still have your hand to hold? Who cares if the whole world fades to black, if I have you to wake up to? And who cares, if every star we see in the sky is dead a million years ago, if I have you with me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t736-eleonor-adani-alicia-vikan
MessageSujet : Re: Damn this traffic jam | ft.Leo   Damn this traffic jam | ft.Leo Empty

Contenu sponsorisé

Damn this traffic jam | ft.Leo Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: RP Terminés-
Sauter vers: