Partagez | 

 LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane

MessageSujet : LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Sam 27 Oct - 23:54
avatar
Lola Sorensen
posts : 15
points : 25
feat : Adelaide Kane
crédits : ultraviolences
logement : Au #204 de l'Homewrecker. L'hôpital dans un F5.


Lola Sorensenfeat. adelaide kane
TADSHOOT - MARION - 24
( Ton personnage est...? ) Inventé
( Comment est-ce que tu as trouvé le forum ? ) Via Siam
( Pourquoi avoir choisi de t'inscrire ? ) Parce que  Cool
( Quelles sont tes disponibilités ? ) Malheureusement, moins que ce que je voudrais... Quelques soirs.
( Si tu devais définir ton style, quel genre de joueur es-tu ? ) Casse couille ! CB addict.
( C'est quoi ton dinosaure préféré ? ) Rex de Toy Story
( Un dernier petit mot ? ) Raclette ?
Carte d'identité
Âge et date de naissance : T'es née un rude soir d'hiver, dans une voiture coincée dans la tempête. Le 11 janvier de cette année a été marqué d'une pierre blanche. Aussi blanche que la neige qui ensevelissait toute la ville, coupant toute électricité pendant des heures durants. C'est un médecin coincé lui aussi dans les embouteillage qui t'as mis au monde. T'aurais probablement du mourir. Mais non. T'as à peine pleuré.
Lieu de naissance : Dans une voiture coincée dans la tempête à New York, quelque part entre le Bronx et Manhattan.
Origine et nationalité : Tu penses en anglais. Et parfois un peu en espagnol. Mais toi, t'as pas l'accent chilien de ta mère. Faut dire, t'y as jamais mis les pieds au Chili. Ta mère y est jamais retourné. Immigrée clandestine, elle a rencontré l'amour ici sous la forme d'un bel Americain d'origine irlandaise. T'as jamais été en Irlande non plus d'ailleurs.
Job ou occupation : Tu voulais être flic. Le rêve depuis que t'étais gamine. Tu voulais aider les gens. Etre véritablement la super héros que tu croyais être quand t'étais petite. T'as passé le test écrit. Tu l'as même réussi. Mais ils t'ont mis un stop au rendez vous médical. Trop dangereux. La colère au creux du ventre, t'as fini par te résilier et prendre le job que Gaby te proposait ... Alors tu vends des livres et des vinyles dans un librairie/café. Pas vraiment ce dont tu rêvais.
Orientation sexuelle : Dans ta tête, t'as toujours été hétéro. Faut dire, t'as aimé que Gabriel. Et puis peut-être quelques amoureux à l'école. Au fond, c'est juste que t'as jamais essayé. Mais ça t'attire pas plus que ça. En attendant ... Pourquoi pas.
Mensurations : On se moque régulièrement de toi et de ta petite taille. Faut dire, t'es souvent la plus petite de l'assemblée avec tes 163 centimetres. Quant au poids, ça bouge de temps en temps sur la balance, oscillant entre 51 et 53 kilo. Pas grosse non plus. Si on te charriait quand t'étais ado parce que t'as poussé après les autres, tes seins ont plus rien envié aux autres avec un joli 85B qui penche parfois même vers 85C selon les soutiens gorge.
Son de sa voix : Mezzo-Soprano selon la prof de musique à l'école. Toujours avec cette once d'excitation et d'empressement. Tu parles trop vite et probablement trop fort. Avec le coeur dans la voix.
Statut civil : T'étais en couple depuis des années. Beaucoup d'année. A vrai dire, t'as connu que lui. Et maintenant, il est plus là. Alors t'es là. Toute seule. A errer dans le monde sans savoir vraiment ou aller.
Crédits : lux aeterna

Caractère : Expansive ; Etourdi ; Idéaliste ; Rebelle ; Dynamique ; Enthousiaste ; Curieuse ; Impulsive ; Sociable ; Audacieuse ; Solidaire ; Travailleuse ; Impatiente ; Casse-cou ; Dévouée ; Fidèle ; Attentionnée ; Un peu hautaine parfois ; Joueuse ; Rancunière ; Pas romantique



je suis un voisin
curieux
je possède un appartement plus ou moins rangé dans le ( The Homewrecker, appartement 204 )


Raconte ta vie
Il dessine sur ta peau à l’encre de ses doigts. Ton corps pour parchemin et tes cicatrices pour guide. Il lie tes blessures pour que tu lui contes leurs aventures. Son doigt s’arrête sur l’une d’elle. Il tourne autour un instant avant d’y déposer un baiser. Doux baiser. Tu frissonnes doucement. « Tu peux sentir ? » Tu souris de cet air un peu mutin qui te va si bien. « Bah oui idiot » C’est pas si évident pourtant. « C’est que la douleur que j’sens pas … » Il te regarde. Il te regarde comme personne d’autre te regarde. Avec cette lueur au creux des yeux. « Raconte moi… » Sa voix, chaude et brulante, achève tous tes doutes. Et dans la douceur de la nuit, vous partagez baisers et souvenirs.



Premiere cicatrice - T’as des marques sur le corps. Trop d’marques. T'arrives toujours à la maternelle avec des bleus. C’est vrai que tu te bas souvent dans la cours. Mais les marques ne viennent pas que de là. C’est sur. La maitresse, elle commence à se poser des questions. Elle commence à s’inquiéter. « Est-ce que ça va à la maison Lola ? » Et toi, tu la regardes avec tes grands yeux. Tu comprends pas bien la question. Alors tu hausses les épaules. « Maman a un peu crié, mais Papa a dit que c’était pas grave. » Tu crois que la maitresse parle de l’eau qui a coulé partout dans la salle de bain la dernière fois. Quand t’as fait le sous-marin dans la baignoire. Tu comprends pas. Que tes mots peuvent vouloir dire autre chose. Des choses qui peuvent changer ta vie. La maitresse a appelé l’assistante sociale. Et t’as été à l’hôpital pour la première fois. Arrachée à tes parents pendant six longs mois avant qu’on comprenne. Non. Maman et papa ne te tape pas dessus. Jamais. C’est juste que t’as pas mal. Alors tu réalises pas. Tous les bleus sur ta peau.


Deuxième cicatrice - Elle sert un peu les dents en te regardant. Et toi, t’hausses vaguement les épaules « Tu peux y aller hein… » Tu préfèrerais même qu’elle y aille. Plutôt que de toujours rester avec toi. A vérifier que tu fais pas d’conneries. Tu l’vois, qu’elle hésite. Elle sait que ça plaira pas aux parents. Qu’elle était censée te surveiller. Mais y’a les copines qui attendent, impatiente. « Tu fais pas d’connerie hein ?! » Tu lui souris, secouant la tête. Pas d’connerie. Ca a jamais été dans tes gènes ça. T’attends qu’elle ait disparu pour rejoindre les garçons. Pour lancer l’idée de celui qui remonte le toboggan le plus vite. Puis de celui qui sautera du plus haut. Et évidemment, y’a personne quand tu retombes mal. La. Sur ton bras tordu. Mais ça fait pas mal. Alors tu continues. C’est un des garçons qui remarque. « Lola. Il a quoi ton bras ? » Ah. Merde. Ca va gueuler à la maison. Et toi, tu veux pas. Que ça gueule. Alors tu fais la grande. Tu vas toute seule à l’hôpital. Tu te perds une ou deux fois. Mais t’y arrives. Seulement. T’avais pas pensé que le premier truc qu’ils feraient. C’est appeler tes parents. Ta soeur s’est pris un savon. Et la liste de raison de t’en vouloir s’en encore allongée.


Troisième cicatrice - Regard de tueuse. Tu plonges ses yeux dans les siens, le fixant avec cette détermination sans faille. Il a beau faire une tête de plus que toi, tu vrilles pas. Lui, il jette un petit coup d’oeil vers ses potes et un rire s’échappe de ses lèvres moqueuses. « Et qu’est-ce qu’tu comptes faire minimoy ? » Tu sers les poings. Tu les détestes. Les garçons comme lui. Tu détestes leur regard supérieur et leur sourire moqueur. Tu voudrais remettre le monde à l’endroit. Parce que personne d’autre le fera. Personne ne se bat jamais pour les autres. Ils ont trop peur. Peur de la douleur. Mais pas toi. Alors le coup part tout seul. Coup genoux dans l’tibia. Foutrement bien placé. Parce que t’as appris à t’battre au fil des années. La cours de récréation a été ton plus grand ring. Et il gueule le grand. Y’a même des larmes au creux de ses yeux. Et toi, tu comprends pas bien. Comment un simple coup peut faire ça. Comment ça peut faire pleurer ces hommes qui se disent grand. Tu comprends pas, mais ça te convient bien. Alors tu te contentes de récupérer le sachet marron qu’il tient encore entre ses doigts pour le rendre à son propriétaire. Et l’grand peste. Il peste pour la douleur, puis pour ses potes qui rigolent derrière. Parce que s’en prendre une par une gamine, y’a rien de très glorieux. Alors c’est la colère qui réplique. Il te pousse. Avec toute la force du monde. Et tu t’y attendais pas. Alors tu trébuches. Et c’est la tête qui prend. Qui prend salement. Le bruit de ton crâne contre le sol résonne à l’intérieur de chacun des esprits. Les rires se tuent. C’est comme si plus personne n’osait respirer. Tu restes inerte un instant. Comme pour réfléchir à la suite. Mais tu t’relèves, au même rythme que les murmures. « … Lola …? » Tu hausses un sourcils. « Quoi ?! » Tu grognes un peu, nonchalante. « … Lola, tu saignes… » Tu hausses vaguement les épaules. Comme si c’était rien. Mais c’est pas rien. « C’est bon, c’est rien ! » T’as pas mal. Mais tu t’écroules quand même sur le sol dans un bruit sourd.


Quatrième cicatrice - C’est comme si on te coupait les ailes. T’es là, coincée sur ce fauteuil roulant parce que le trauma a niqué ta motricité et ton équilibre. Infoutu de tenir debout. Y’a cette colère à l’intérieur. Comme un volcan en éruption. Brulant et destructeur. Heureusement, y’a les autres. Les autres idiots qui viennent, malgré eux, rendre le voyage plus agréable. Ils arrivent à la faire rire. Là. Avec leurs conneries. Quand vous vous retrouvez tous au groupe de soutient. Quand vous faites des courses de fauteuil roulant dans les couloirs déserts de l’aile des enfants. Alors tu souris comme une idiote en regardant Gabriel se caler sur la ligne de départ. Son sourire réveille les milliers de papillons qui sommeillent au creux de ton bas ventre. Tu te demandes si les autres le voient. Ce regard que tu poses parfois sur lui quand tu n’arrives plus à dissimuler la colère. « J’espère que tu seras meilleur qu’la dernière fois ! » 3 2 1. GO. Vous démarrez à toute vitesse dans les couloirs. Ces couleurs qui entendent rarement autant d’encouragement et de rire. Ca crie. Ca hurle. Mais contrairement à d’habitude, y’a cette joie dans les regards. Le temps d’un instant. Vous êtes tous ensemble et c’est tout ce qui compte. Même quand tu rates le tournant et que tu te ramasses salement. Même quand ton coude se tord dans une sale position. Gabriel s’arrête pour voler à ton secours. Et toi. Sale gamine. T’en profites pour marcher jusqu’à la ligne d’arriver. Comme si de rien était. Comme si ton bras était pas plié dans l’mauvais sens. « Gagné » Tu lui souris avec provocation. Et lui, il s’agace de ton inconscience. Parce qu’il s’en fiche de gagner Gabriel. Tout ce qu’il veut, c’est être avec toi. Mais ça, tu le vois pas. Pas encore.


Cinquième cicatrice - Tu lui balances une poignée de farine à la gueule avant d’éclater de rire. « T’es trop beau comme ça ! » Et la bataille commence. Ca avait pourtant bien commencé. Pas d’engueulade. Rien. Juste le désir commun de faire plaisir. Siam et toi en alliance pour l’anniversaire de Gaby. Une recette de gateau devant les yeux et deux incapables. L’un comme l’autre, vous avez jamais vraiment été du genre à vous poser pour faire à manger. Mais il aime ça Gabriel. Les petites attentions comme ça. Alors vous vous êtes entendus pour lui faire la surprise. Les chamailleries ont commencé quand il a mal cassé les oeufs. « T’es nul ! » Douce provocation. Tu le pousses gentiment pour prendre sa place. Et pas faire mieux. C’est lui qui commence. A t’foutre du chocolat sur la joue. Et toi, tu plonges dedans les yeux fermés, prolongeant volontiers les hostilités. Et tu ries comme un conne en l’regardant couvert de bouffe. La. Appuyée sur le four. « Ca sent l’cramé ! » Tu fronces les sourcils. Ouais. Ca sent l’cramé. Tu te redresses pour te tourner vers le four sur lequel tu t’étais appuyé. Et c’est un voulant l’ouvrir que tu remarques que t’as allumé les plaques de cuisson malencontreusement. Plaque de cuisson sur laquelle était posée le bord de ta main. « Merde ! » Et comme souvent, tu t’sens conne. De pas avoir senti. T’avais remarqué la chaleur pourtant. Mais sans que ça ne t’alerte plus que ça. Siam a presque l’air en colère quand il attrape ta main pour la foutre sous l’eau froide. « … Ca va, c’est rien. » Sauf que non. C’est pas rien. C’est jamais rien. Un jours, t’en crèveras de tes conneries.


Sixième cicatrice - Est ce que c’est ça la douleur ? La sensation de son absence ? Ne plus jamais avoir envie de te lever de ce canapé où tu t’étales lamentablement ? Tu dors plus dans votre lit. Plus depuis qu’il est parti. A vrai dire, tu fais plus grand chose depuis qu’il est parti. Tu pleures parfois. Alors que ça t’étais jamais arrivé jusque là. De pleurer. Et quand tu vois Siam, t’as envie de tout casser. Quand tu penses à ce coeur au creux de sa poitrine. Ce coeur qui t’appartenait. T’as envie d’hurler qu’il avait pas le droit de le lui prendre. De te le prendre. Mais ça les blesse tous quand tu cries. Alors tu erres en les évitant. En l’évitant lui. Parce qu’il te rappelle encore et encore que t’as perdu ton Gaby. Pour toujours et à jamais. C’était ce qu’il t’avait soufflé au creux des lèvres quelques nuits avant d’partir. Alors maintenant, t’as cette cicatrice au coeur. A l’intérieur. La seule cicatrice que personne verra jamais. Pour toujours et à jamais.


( C'est comment, chez toi ? ) Souvent l'bordel. Trop de gens. Trop d'médicament. Ca gueule souvent. Ca s'aime tout autant. C'est la maison. Celle qui reste au creux du coeur. ( L'immeuble d'en face, la rivalité tout ça, tu en penses quoi ? ) C'est marrant. Si c'est pour jeter des oeufs sur les portes d'en face, pourquoi pas. Si c'est pour lancer la guerre pour de vrai. Jamais d'la vie. ( Tu penses finir ta vie ici ? ) Surement. Ca sera probablement dans pas longtemps.

En bref, ça donne quoi ?
gif
Quand elle était petite, Lola, elle croyait qu'elle était une sorte de super-héroïne. Qu'on lui avait donné le pouvoir de pas ressentir la douleur pour aider les autres. Alors Lola, elle est souvent au milieu des histoires. Elle a toujours des bonnes intentions mais ça fini par toujours bien. Lola, elle a le coeur qui bat trop fort pour tout. Mais il battait surtout pour lui, et maintenant qu'il est parti, il bat plus vraiment. Et Lola, elle s'demande si c'est ça la douleur ? La vie quand il est pas là ? Elle se demande comment ils font les autres pour la ressentir tout le temps.  


Béton armé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Dim 28 Oct - 14:45
En ligne
avatar
Gally Leone

posts : 172
points : 260
feat : daisy ridley
crédits : tweek (ava)
Âge : 25
logement : the old lady #504


Bienvenue jolie ange I love you
Je valide tous tes choix, Adélaïde est tellement canon et Lola à l'air tellement cute POTTE


Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire, quand tout est noir, quand tout est noir. Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire, j'fais que douter d'moi quand tout est


bleu noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t370-gally-leone-daisy-ridley
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Dim 28 Oct - 15:36
avatar
Aaliya Abelson
posts : 128
points : 298
feat : Priyanka Chopra.
crédits : Carole71 (avatar), anaëlle (signature).
logement : The Old Lady -F2, n°803, 8ème étage. ça paye pas de mine, mais c'est son chez elle.
YOU CANNOT CATCH HER IN HER DREAMS.

Ce début de fichette (et ta plume PLEASE ). DEAD ça promet tout ça. CUTE Hâte d'en savoir plus sur ta belle I love you
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de la rédaction ! Exclamation



--- who am i ?
Sometimes, I think you run away just so someone will come looking for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t106-aaliya-abelson-priyanka-ch
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Lun 29 Oct - 10:01
avatar
Ebbe Bartolotti
posts : 645
points : 401
feat : Barbara Palvin
crédits : Ava : plateau / sign : anesidora
Âge : 18
logement : #602, Homewrecker

Intéressant cet handicap :3
Mon personnage se passionne pour la médecine , ça peut donner lieu à un lien sublime je sens !

Bienvenue ! :3


† And I need a friend, oh, I need a friend
To make me happy, not stand there on my own Wonderful Life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t475-ebbe-bartolotti-barbara-pa
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Lun 29 Oct - 16:56
avatar
Siam Romaldi
posts : 54
points : 125
feat : d. rieder
crédits : balaclava
Âge : 25
logement : The Homewrecker, 204.


ils se font tellement tous avoir avec ta gueule d'ange et ton air mignon j'hallucine Rolling Eyes
y'a intérêt que j'vois au moins une fois le prénom de Siam oh, j'fais pas partit du décor Arrow j'ai hate de lire la suite, c'est déjà canon
bienvenue sinon Shocked


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system —————.
they say that all good things must end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Mer 31 Oct - 14:04
avatar
Orso Morello
posts : 190
points : 288
feat : JOSH MARIO JOHN
crédits : AVA.SCHIZOPHRENIC
logement : 103, old lady.


cette fiche est à tomber DEAD Exclamation
termine-nous ça rapidement, c'est de la torture Twisted Evil

sinon, ça fait plaisir de voir adelaide, ma queen de toujours I love you I love you I love you

bienvenue dans le quartier :chou:


Al est géniAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t440-orso-morello-josh-mario-jo
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Jeu 1 Nov - 9:57
avatar
Isaac Taylor
posts : 22
points : 61
feat : Hugh Dancy
crédits : Faust
Âge : 35
logement : Homewrecker, un appartement miteux


Bienvenue jolie lola,
Adelaide Kane est un super choix I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Mer 7 Nov - 14:26
avatar
Lola Sorensen
posts : 15
points : 25
feat : Adelaide Kane
crédits : ultraviolences
logement : Au #204 de l'Homewrecker. L'hôpital dans un F5.


merci à tous ANGE
Vous êtes tous adorables

ebbe - carrément ! faudra qu'on se mp pour voir tout ça
orso - so so sorry, j'suis tellement lente, c'est impardonnable. j'ai un peu rajouté et j'essaye de finir ça ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Sam 10 Nov - 14:09
avatar
Robin Parker
posts : 123
points : 159
feat : Rachel Yampolsky
crédits : ganseys + solosands
logement : un bout de lit volé chez Orso, premier étage de l'Old Lady, elle peut voir sa chambre par la fenêtre.

haaa j'étais pas passée lire cette fiche Bave Bave Bave Bave mais mon coeur va pas tenir olalala. Tout est si parfait ici ??? genre ça devrait être interdit ?
enfin bref courage pour la suite j'ai hate de lire ça en rp



   
     
comme des enfants ☩
Si mon coeur est en verre comment voir à travers, franchement, j'sais pas moi-même ce que je ressens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Sam 10 Nov - 15:09
avatar
Lola Sorensen
posts : 15
points : 25
feat : Adelaide Kane
crédits : ultraviolences
logement : Au #204 de l'Homewrecker. L'hôpital dans un F5.


Olalala merci t'es trop gentille, je fonds...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   Sam 10 Nov - 22:44
avatar
Hermès Bartolotti
- administrateur -
Poudre aux yeux nez

posts : 827
points : 871
feat : Joel Kinnaman
crédits : moi même (ava + sign)
Âge : 33
logement : The Homewrecker #602 avec Ario et ses deux nièces


OMG t'es validé(e) !prêt à tout donner ?

(Mille excuses pour le délai de validation)
Ta fiche m'a donné des feels, je souffre pour Lola qui vraiment doit faire face à de sacrées douleurs Crying or Very sad je sens que vous allez être beaux avec Siam I love you Magnifique fiche I love you


Bien joué, tu fais enfin parti des heureux habitants de l'Eastchester Road ! C'est un truc de malade, non ? Enfin, cache ta joie quand même. Bref tu peux désormais courir t'inscrire sur le registre des métiers et des appartements et si tu as encore assez de souffle, va te faire des potes via les fiches de lien. Sur ces bons conseils, on te souhaite encore la bienvenue parmi nous et en cas de souci, n'hésite surtout pas à nous MP, on est là pour ça !





I will come running when you call my name
Even a broken heart can beat again
Forget about the one who caused you pain
I swear I'll love you in a different way
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: LOLA SORENSEN ▸ Adelaide Kane   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (f/libre) ADELAIDE KANE
» (f) ADELAIDE KANE aka Emma Whitehall
» [Nefer Kane] Mystery
» Ref. 175 Lola T70
» Lola Altération MTG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LES VOISINS D'PALLIER :: Nos chers voisins :: Les Locataires Validés-
Sauter vers: