Il est frais notre poisson calendrier de l'avent ! Venez vous y inscrire !

Partagez | 

 Notes pour trop tard. | Judy

MessageSujet : Notes pour trop tard. | Judy   Lun 15 Oct - 3:38
avatar
Alto Sisters
c'est bien les hommes ça, toujours
à maquiller vos trouilles en vertu.

posts : 512
points : 713
feat : Charlie Hunnam.
crédits : Morrigan.
Âge : 39


Quelques jours par semaine, Alto passe par l'étage de Judy pour venir le récupérer et aller au boulot ensemble. Sisters aime bien ce moment à deux passé dans sa bagnole jusqu'au Saloon à discuter de ses études mais aussi de sa vie en général, de ses conneries d'adolescent dont il n'a dans le fond rien à foutre mais qui lui tiennent à coeur lorsqu'il s'agit de ce môme qu'il n'acceptera certainement jamais de voir grandir. Pourtant paradoxalement, le cowboy ne peut s'empêcher de lui parler comme s'il devait se comporter en homme et en être un. Même s'il ne lui dit pas toujours directement avec ses mots à lui, Rex voudrait le voir plus persévérant, plus caractériel aussi. Il ne sait même plus d'où lui vient cette diplomatie à l'encontre de Judy mais une part de lui sait que s'il ne le fait pas, les choses ne pourront qu'aller en s'empirant.

Son regard se pose sur sa montre. Il est devant sa porte en train d'y toquer comme si les flics allaient bientôt l'enfoncer. Sisters lui a laissé cinq minutes de battement mais aujourd'hui le môme n'est pas là à l'attendre, déjà prêt pour venir bosser au saloon. Jude qu'est-ce que tu fous putain ! Sa voix porte, doit certainement réveiller tout l'étage mais personne ne se hasardera à lui dire quoi que ce soit.

J'en ai rien à foutre que tu sois en train de te branler ou avec une nana, j'rentre. Ce ne sont que des menaces que le cowboy ne mènera pas à exécution. Si Judy rate cette journée de boulot, Alto lui en voudra certainement mais pas tellement pour le travail, seulement parce qu'il se sera inquiété toute la journée pour sa petite gueule de con. En entendant du bruit de l'autre côté de la porte, T Rex accepte de se calmer et lâche un soupir. Je t'attends dans la bagnole. Alto est l'un de ces types sans filtre qui ne retiennent pas leur agacement. Sa lourde carcasse descend les escaliers pour aller s'installer dans sa voiture et se griller une clope. La fenêtre ouverte malgré le froid matinal, Johnny Cash l'accompagne dans son moment de solitude en attendant que Judy accepte de se radiner jusqu'ici. Ce qu'il peut détester les retards d'horaire.  

Le moteur de la bagnole ronronne et le calme un peu malgré tout. Le soleil d'automne est si haut dans le ciel que la buée froide colle au carreaux de l'engin alors qu'il balance sa clope pour remonter la vitre. Alto se sent con de prendre le temps d'allumer le chauffage pour éviter que Judy se cailler le cul de bon matin alors qu'il l'emmerde au plus haut point.


he's a badass with a good heart.
SOFT, BUT STRONG. UNAPOLOGETIC AND HONEST. HE'S THE TYPE OF MAN YOU GO TO WAR BESIDE -
not against.


quand t'acceptes pas de renoncer à tes origines de cow-boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   Mar 16 Oct - 13:36
avatar
Judy Riggins
- administrateur -
posts : 104
points : 171
feat : Noah Centineo
crédits : moi même (ava + sign)
Âge : 21


D’ordinaire, lorsque c’est un jour où il sait qu’il bosse au saloon, parce qu’il n’a pas cours, ou au pire une heure, par ci par là, il est en avance. Il attend Alto devant l’immeuble, en bas, écouteur dans les oreilles, à jouer sur son téléphone, ou simplement sur le bord du trottoir en regardant les gens passer. Souvent, l’hiver, c’est avec la capuche d’un de ses éternels sweat, rabattue sur sa tête, comme une protection contre le froid. Pourtant, ce matin, il n’est pas descendu, il n’est pas en avance, ou même à l’heure, comme à son habitude. Judy qui met pourtant tant d’énergie dans la ponctualité. Parfois, on se demande même comment il peut être aussi bien élevé, avec la mère qu’il a eu comme génitrice, qui s’est barré, qui l’a laissé et qui parfois encore, lui envoi une carte et un peu de fric pour son anniversaire. Il faut croire qu’à s’occuper d’elle, à tenter de garder la tête hors de l’eau, il en est devenu un mec bien.

Il est en train de beugler sur Tyra, sa soeur, qui semble une fois de plus dépassée par les évènements, lorsqu’il entend toquer à la porte. Les pleurs de Thomas font une constante dans l’appartement, qui l’agace profondément, alors que déjà, la voix d’Alto résonne au travers de la porte de bois abîmée. Il soupire, Judy, alors que sa soeur lui fait un doigt d’honneur bien visible avant de quitter la pièce avec son gamin, pour s’enfermer dans la salle de bain. Judy, il ne sait plus où donner de la tête, entre ses obligations forcées et sa vie personnelle. Et ça, dieu sait que ça le fait chier. « J’arrive putain ! » Beugle t-il de nouveau en direction de la porte, agacé, alors qu’il se met désespérément à la recherche de sa paire de Stan Smith usées, qui semble apparemment disséminée dans l’appartement. Il jure, entre ses dents, peste une nouvelle fois contre sa soeur, incapable de mettre un peu d’ordre, jusqu’à enfin, trouver sa seconde chaussure sous le canapé. Il les enfile rapidement, ne prenant même plus la peine de faire et défaire les lacets, qui sont bien trop lâches avec le temps. Récupérant ensuite son sac à dos, où trône quelques affaires de cours, il le passe sur son épaule. Il ne prend même pas la peine de dire au revoir à sa soeur, de lui souhaiter une bonne journée ou quoi que ce soit de poli dans le style, il veut juste fuir le plus loin possible de cet appartement et la journée à venir, à passer au saloon, semble être une bénédiction.

L’air froid de l’extérieur lui arrache un frisson, dés lors qu’il pose un pied à l’extérieur, un blouson de cuir sur les épaules, son sweat gris chiné en dessous. « Bordel on se les gèle ! » Lâche t-il en s’installer côté passager, dans la bagnole d’Alto. « Salut, au fait » Glisse t-il dans un sourire en coin, tournant la tête vers lui, avant de poser son sac à ses pieds. « Désolé pour le retard, tu connais ma soeur » De loin, de nom, parfois juste de réputation, mais Tyra est un phénomène qui mène la vie dure à son, pourtant, grand frère. Il frotte ses mains pour les réchauffer un peu. « J’espère que j’tai pas mis de mauvaise humeur pour la journée » Renchérit-il, un peu dépité, parce que ça le fait chier parfois, sa propre vie, sa propre situation. Il aimerait que tout soit simple et qu’il puisse se focaliser sur les bons aspects de son quotidien.


I see you layin' there with me like my missing puzzle piece
Dreaming of what we could be, we couldn't make you up
Did you follow your, follow your fire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t546-judicael-riggins-noah-cent
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   Jeu 18 Oct - 23:17
avatar
Alto Sisters
c'est bien les hommes ça, toujours
à maquiller vos trouilles en vertu.

posts : 512
points : 713
feat : Charlie Hunnam.
crédits : Morrigan.
Âge : 39


Judy se ramène enfin. Alto baisse légèrement la musique  mais laisse Cash en fond, son compagnon de galère, le seul capable de le calmer un peu quand il a juste envie de faire la gueule jusqu'à la fin des temps. Les sourcils froncés, le visage fermé, il faut que le gamin en rajoute une couche en se plaignant de la température alors que Sisters se les gèle depuis tout à l'heure dans cette bagnole sans broncher. Encore une plainte et t'iras au boulot à pieds. Avec interdiction de retard. Ce qui est impossible, Alto le sait mais n'en a rien à faire lorsqu'il monte un peu plus le chauffage avant de démarrer enfin. Judy a au moins la décence de s'excuser mais le plus vieux continue de tirer la gueule, plus par fierté qu'autre chose. Il ne sait pas en vouloir à ce môme même si cela risque de finir par lui jouer des tours. Alto s'efforce de rester droit, de ne pas laisser ses sentiments dicter ses agissements et son respect envers son employé qu'il considère à présent comme un membre à part entière de la famille.
Mais ça, Alto n'a encore jamais eu les couilles de le lui dire à voix haute. Il sait que c'est un engagement à prendre, comme une promesse. Tu peux pas balancer à quelqu'un que tu le considères comme un petit frère ou une merde du genre sans la moindre répercutions.

Oh Jude ... Commence pas à me prendre la tête. Sa voix est agacée, pleine d'une autorité qu'il a du mal à contenir. Il n'a pas envie d'entendre parler de sa soeur, de cette petite conne qu'il entend parfois gueuler à travers la porte et dont il supporte difficilement le comportement. En réalité, le blond n'a jamais été capable de supporter grand monde mais son jugement et doublement plus compliqué lorsqu'il s'agit de cette gamine qui sans le vouloir ruine les nerfs de Judy. Au feu rouge, dans le silence que ses paroles ont laissé, Alto rumine un peu tout seul dans sa tête et accepte finalement de briser le silence.

Le petit, ça va ? Avec l'automne, les températures qui baissent, les microbes. Il l'a entendu pleurer de l'autre côté de la porte en frappant comme un bourrin. Alto pourrait lui demander comment vont les cours aussi, si quelque chose va pas pour qu'il soit dans cet état mais fait par grade. Détendre l'atmosphère dans un premier temps, s'excuser sans le dire d'être un sale con aussi. Première fois que Judy est en retard, il essaie de relativiser, de pas lui en vouloir encore en sachant que ça ne servira à rien. Quand son père lui reprochait des trucs lorsqu'il était môme, il avait simplement envie de continuer sur ce chemin là. Il sait que ce gamin n'est pas comme ça mais accepte pour une fois d'avoir mal réagi. Alto n'est pas le genre de bête à s'excuser mais le fait à sa manière lorsqu'il s'agit de cette tête brune à côté de lui.
Quelle idée d'être autant attachant aussi.


he's a badass with a good heart.
SOFT, BUT STRONG. UNAPOLOGETIC AND HONEST. HE'S THE TYPE OF MAN YOU GO TO WAR BESIDE -
not against.


quand t'acceptes pas de renoncer à tes origines de cow-boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   Dim 21 Oct - 17:01
avatar
Judy Riggins
- administrateur -
posts : 104
points : 171
feat : Noah Centineo
crédits : moi même (ava + sign)
Âge : 21


La réflexion sur le froid extérieur lui vient comme une constatation à haute voix. Il ne pense pas à mal, Jude, il s’exprime comme le ferait n’importe quel jeune du genre. Sauf qu’Alto est déjà de mauvaise humeur et que cette seule réflexion suffit à le faire répondre avec agressivité. Alors, le brun tourne la tête vers le trentenaire, un peu surpris de sa véhémence. C’est le genre de moment où il comprend qu’il doit juste fermer sa gueule et baisser la tête, mais au lieu de ça, il s’excuse presque, espérant qu’il ne l’a pas mis de mauvais poil. Pourtant, il vient aisément de comprendre que si. Alors, Judy, il tourne de nouveau la tête vers la route, puis vers l’extérieur, du côté de sa vitre, fixant les immeubles qui défilent, la grisaille automnale, aussi. Il sait que lorsqu’Alto s’énerve, comme ça, c’est aussi parce qu’il a sa fierté, parce qu’il ne lui faut pas grand chose pour être d’une humeur maussade et agressive. Il le connait, à force, depuis le temps qu’il travaille pour lui. Un temps relatif au vu de sa jeunesse, mais suffisant pour compter dans sa vie et y avoir laissé sa trace. Parfois, il se surprend à songer qu’Alto est un peu le père qu’il n’a jamais eu. Trop jeune pour l’être vraiment, mais suffisamment âgé pour faire office de figure d’autorité vers laquelle il se tourne naturellement. Le mec qui lui rentre dedans pour pointer du doigt quand il merde où qui le prévient que ce qu’il compte fair relève de la connerie. Alto ne mâche jamais ses mots. Ne prend pas de gants, avec le gosse, comme il aime appeler Judy. Il est vrai qu’à côté de tous les autres Sisters, Riggins n’est qu’un petit jeune, un adolescent un peu trop innocent et naïf et pourtant plus adulte que certains, sur bien des points.

Le regard tourné vers l’extérieur, le chauffage les berçant désormais alors que la route défile, le silence les enveloppe, seulement brisé par la musique de Johnny Cash résonnant dans l’habitacle. Judy sent son portable vibrer, dans la poche de son jean, mais ne prend même pas la peine d’en regarder le message, focalisé sur l’extérieur. Il s’en veut, un peu, d’avoir foutu Alto de mauvais poil dés le matin. Ça le fait chier, mais il ne dit rien. Il n’a pas envie d’aggraver son cas. Du moins jusqu’à ce que le blond brise le silence. Alors, l’étudiant tourne la tête vers lui, un peu surpris qu’il parle de Thomas. « Oué ça va, on a mis du chauffage à l’apparte pour pas qu’il est trop froid, du coup c’est mieux, parce que la semaine dernière il était infernal » Infernal et épuisant, dieu sait que Judy aurait payé cher pour une bonne nuit de sommeil sans les pleurs de son neveu. Mais il s’improvise adulte responsable, à défaut d’un véritable père dans la vie de ce gosse. Tyra est souvent débordée, lorsqu’elle est pas englué dans son insouciance, à faire comme si elle n’avait pas décidé de garder son gosse. Parfois, Judy lui balance toute son agressivité à la gueule et les deux se prennent violemment le bec. Parfois, elle chiale parce qu’elle en peut plus et il la serre contre lui. Leur relation est aussi chaotique que déstabilisante.

« Tu pourrais venir manger un soir, si tu veux » Qu’il propose, un peu à la volée. Il sait que Thomas a déjà étrangement bien réagit en voyant la gueule d’Alto dans le coin, calmant ses pleurs pour laisser place à une certaine fascination qui avait dérouté Judy et sa soeur. « J’te cuisinerai un bon truc de cowboy » Relance t-il, avec un large sourire amusé, parce qu’il a bien dû apprendre à cuisiner pour s’occuper de sa soeur et de lui même. Pas qu’il soit devenu un cordon bleu, mais il se défend. Rio, d’ailleurs, est le premier à profiter allègrement des talents de son meilleur ami.


I see you layin' there with me like my missing puzzle piece
Dreaming of what we could be, we couldn't make you up
Did you follow your, follow your fire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t546-judicael-riggins-noah-cent
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   Mar 23 Oct - 17:42
avatar
Alto Sisters
c'est bien les hommes ça, toujours
à maquiller vos trouilles en vertu.

posts : 512
points : 713
feat : Charlie Hunnam.
crédits : Morrigan.
Âge : 39


Jude l'agace, forcément, ce n'est qu'un gamin qui ne peut pas tout gérer sans faire d'erreurs. Alto est peut-être trop dur avec lui mais ne supporte pas de le savoir en retard et se ramener dans sa bagnole avec un air fatigué à cause d'un gosse dont il n'est pas responsable. Pourtant, même s'il ne l'évoque pas à voix haute, Sisters est fier de lui, fier de le voir gérer tant bien que mal chaque front de sa vie au mieux. Le chauffage commence doucement à englober leurs corps, les détendre un peu alors qu'Alto reste malgré tout retranché dans ses sentiments pudiques. Son regard posé sur la route, il redémarre lorsque le feu tricolore le lui autorise, fait l'effort de ne pas rouler trop vite. Lorsqu'il a la vie d'un autre dans sa bagnole, il évite les conneries, s'en voudrait trop de lui causer du mal. Le grand Sisters adresse un regard à Judy lorsqu'il lui parle des mesures prises à l'appart pour faire face au froid. Faudra que j'vienne le voir. Il a déjà du grandir. Un bail que j'ai pas eu l'temps de passer. Entre tout, il n'a pas toujours le temps de prendre des nouvelles, aime pourtant bien ce gosse qu'il prend parfois dans ses bras pour lui offrir un sourire un peu trop pétillant. Même s'il était froid au début, la faute à son propre môme qu'il a abandonné quelque part dans ce monde, il sent petit à petit les barrières tomber.

Si vous avez b'soin d'un truc, vous me le dîtes. Il parle aussi de sa sœur qu'il croise de temps en temps tout en restant toujours si froid à son égard. Il la tient parfois responsable de la situation de Judy avant de réaliser qu'il n'est pas mieux avec ses frères. Alto a tout sacrifié pour eux et continuerait de le faire si on le lui demandait. Il aurait pu sauver sa famille, garder son gosse à ses côtés, ne pas aller en taule mais rien n'y a jamais fait. Ses connards passent avant le reste, surtout avant lui-même. Un truc de cowboy comme des pomme de terre à l'eau ? Accompagné d'un sourire moqueur pour enterrer réellement la hache de guerre.

Non ça m'ferait plaisir. Tu m'diras. Il y a beaucoup de chances pour que cette invitation ternisse dans le vent et qu'ils ne reviennent jamais dessus mais cela lui  va. Alto ne s'en vexera parce qu'il garde en considération que Jude est un gosse avec la tête pleine de distractions autre que lui, son vieux con d'employeur qui ne sourit jamais. Sur le parking du saloon, Alto descend le premier, grimace un peu lorsque le froid lui mord les joues et lance les clés à Judy pour le laisser ouvrir les portes. Depuis le temps, les deux ont leurs habitudes. Avant de fermer la voiture, la main posée sur la capot, le gamin de dos, Sisters prononce son prénom. Jude. Il se racle la gorge pour donner plus de clarté à sa voix. Si t'as besoin d'une nuit calme un jour, tu peux venir à l'appart. A vivre si proche l'un de l'autre, pourquoi pas. Ses frères foutent beaucoup de bordel mais il sait aussi que ce sont des poches à vin qui s'endorment vite le soir après le service du Saloon. Alto lui laissera sa chambre, toujours très calme et prendra le canapé. Il a l'habitude, ça ne lui fait rien.


he's a badass with a good heart.
SOFT, BUT STRONG. UNAPOLOGETIC AND HONEST. HE'S THE TYPE OF MAN YOU GO TO WAR BESIDE -
not against.


quand t'acceptes pas de renoncer à tes origines de cow-boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   Mar 27 Nov - 17:13
avatar
Judy Riggins
- administrateur -
posts : 104
points : 171
feat : Noah Centineo
crédits : moi même (ava + sign)
Âge : 21


Bien qu’il sait que la vérité est loin, Alto lui a toujours semblé être entre le grand frère protecteur et le père. Ou du moins, le type aux instincts paternel. Judy n’a jamais connu son père, n’a désormais plus de mère, alors la seule figure un brin parentale qu’il puisse avoir aujourd’hui, reste Alto. Aussi déroutant cela puisse t-il être, quand on voit certains choix de vie du cowboys. À commencer par les jeux de flingues et les règlements de comptes. Mais qu’importe, Judicaël reste heureux d’avoir le grand blond dans sa vie, même si leur relation est parfois tendue. Le Brun fait toujours en sorte de tout faire bien, d’être irréprochable, mais finit souvent par se planter monumentalement, comme aujourd’hui, d’ailleurs, s’attirant les foudres d’Alto sans trop savoir pourquoi. En un sens, Judy est dépassé par sa propre vie et le fait qu’il est capable d’y trouver réellement sa place.

Heureusement pour lui, l’échange devient plus léger, Alto se détend et de ce fait, Judy aussi. « Oué ça grandit vite à cette âge, un truc de fou » Lâche t-il dans un sourire, forcé de constater qu’avec le temps qui passe, Thomas ne cesse de grandir à une vitesse folle. Dans le fond, même si parfois, il le déteste pour gâcher sa jeunesse, Judy est attaché à ce gosse, sur lequel il veille du mieux possible. Rio est parfois obligé de détourner son attention des besoins de son neveu, pour simplement profiter de sa propre vie. « C’est gentil, mais ça va, t’inquiète » Plus ou moins bien, plus ou moins mal. Parfois, l’argent manque un peu, Judy doit travailler davantage, ou Tyra, faire quelques heures supplémentaires. Il leur arrive de galérer, mais préfère rester soudés et se débrouiller par eux même, que de quémander l’aide financière de d’autres. Une histoire de fierté, là où pourtant, les performances de Judy en cours ou sur le terrain, en ont déjà fait les frais.

Un rire lui échappe, lorsqu’Alto parle du menu de cowboy, que le jeune homme a volontairement exagéré. « J’pensais à un truc un peu plus « fancy » mais oui si tu veux des patates vapeurs, c’est dans mes cordes ! » Ricane t-il joyeusement, tournant le visage vers le blond, avant de calmer petit à petit son hilarité. « Oué faut juste que j’vois avec Tyra si y’a un soir qui l’arrange, je sais qu’elle a deux trois soirées à faire au taf » Des soirées en plus, pour la clientèles. Des conneries commerciales comme le Black Friday, mais qui ont le mérite d’ajouter un peu plus de fric dans la cagnote du foyer, alors, Judy est loin de cracher dessus, même s’il doit s’occuper de son neveu dans ces moments là au lieu de sortir ou de profiter.

Le calme s’installe de nouveau dans la bagnole, seulement rompu par la musique de Cash résonnant dans l’habitacle. Judy perd son regard sur la rue et le léger brouillard présent, jusqu’à ce que la voix d’Alto le sorte de ses rêveries. Il tourne la tête vers le plus âgé, esquisse un sourire en coin. Pour sur qu’il aurait bien besoin de souffler un peu. N’ayant pas de petite-amie et n’étant pas non plus le genre à coucher à droite et à gauche, il est très rare qu’il puisse s’évader un peu de chez lui et souffler loin de toutes ses responsabilités. « C’est gentil, t’es pas obligé tu sais, ça ira » Lâche t-il d’abord, modeste. Il n’a pas envie de s’imposer, d’être un poids mort pour Alto qui a déjà suffisamment à gérer. « Mais… Oué j’dis pas non, à l’occasion, ça me changerait un peu parce que j’t’avoue que parfois, j’en ai vraiment ma claque » Lâche t-il, esquissant un sourire pour alléger cette réplique alors que pourtant, toute la gravité de la situation lui noue la gorge. Oui parfois, Judy aimerait juste être un étudiant comme certains de ses potes, sans obligations trop pesante ou encore responsabilités qui ne sont pas les siennes. Le plus âgé, la figure d’autorité depuis que sa mère s’est barré, mais dieu sait que parfois, il a juste envie de tout envoyer chier.


I see you layin' there with me like my missing puzzle piece
Dreaming of what we could be, we couldn't make you up
Did you follow your, follow your fire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t546-judicael-riggins-noah-cent
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   Lun 10 Déc - 23:22
avatar
Alto Sisters
c'est bien les hommes ça, toujours
à maquiller vos trouilles en vertu.

posts : 512
points : 713
feat : Charlie Hunnam.
crédits : Morrigan.
Âge : 39


Si Alto propose c'est qu'il en a envie. Le Sisters n'est pas du genre à s'emmerder avec ce qui le dérange et n'aurait tout simplement rien proposé à Judy. Il se contente de lever les yeux au ciel lorsque le môme lui fait remarquer qu'il est pas obligé mais qu'il garde tout de même sous le coude la proposition. T'es beaucoup trop poli, Jude, tu l'sais ça ? Arrête un peu tes conneries tu veux. On s'connaît depuis assez d'temps maintenant. Il n'a pas l'habitude de faire face à tant de politesse. S'il admire cette faculté qu'a le môme de rester calme en toutes circonstances, cela lui fait parfois bizarre. Ses frères lui auraient déjà envoyés quelques conneries à la tronche là où tout reste très simple avec ce gamin. Et la simplicité, cela fait si longtemps qu'Alto ne l'a plus croisée qu'elle lui semble parfois obscure.

Une fois dans le saloon, Alto s'avance vers le bar afin de boire un fond de whisky pour bien commencer la journée. Il sait que c'est une mauvaise habitude mais peine à s'en débarrasser. Difficile de ne pas suivre les pas de son père lorsqu'ils hantent sa tête depuis qu'il est môme. Les Sisters sont tous les mêmes sur ce point là : la picole est leur point faible. Alto parvient simplement à mieux tenir le coup que les autres. Il lui faut vraiment vouloir se bourrer la gueule pour arriver à ses fins. Le whisky, ce matin, n'est qu'un petit remontant pour affronter la longue journée qui se dessine pour lui et Jude.

Bon alors, qu'est-ce que tu racontes ? Tandis qu'il baisse une à une les chaises des tables avant d'aller ouvrir les épais rideaux. Ce soir les filles viendront faire une représentation. Alto sait déjà qu'il faudra aussi préparer la scène, qu'elle soit parfaitement propre. Toujours pas de nana ? Un point sur lequel le cowboy ne peut s'empêcher de taquiner le plus jeune. Il a du mal à comprendre comment un petit gars comme lui puisse être encore seul. Non pas que ce soit un mannequin mais Judy a un certain charme. Dans les séries pour ado, les basketteurs sont toujours des tombeurs.


he's a badass with a good heart.
SOFT, BUT STRONG. UNAPOLOGETIC AND HONEST. HE'S THE TYPE OF MAN YOU GO TO WAR BESIDE -
not against.


quand t'acceptes pas de renoncer à tes origines de cow-boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: Notes pour trop tard. | Judy   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamais trop tard pour bien faire
» Trop tard pour adhérer à une AGA! Majoration de 25%? Des solutions?
» C'est realisable sans peri ?....
» trop tard pour SCI ?
» marcher trop tôt...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LA VIE, LA VRAIE :: The Old Lady :: Les Appartements-
Sauter vers: