Il est frais notre poisson calendrier de l'avent ! Venez vous y inscrire !

Partagez | 

 Chilling - Chaz & Khalan

MessageSujet : Chilling - Chaz & Khalan   Ven 12 Oct - 15:27
avatar
Khalan Rowell
I'll tell you a lie you'll want to be true...
posts : 42
points : 117
feat : Adonis Bosso
crédits : Zozo
Âge : 27
logement : Old Lady - #004


Ce n’est pas la première fois qu’elle franchit le palier de mon appart…

Je lève la tête. Aujourd’hui, elle a les cheveux rouges, des reflets un peu violets, je dirais. D’un grand geste, elle écarte un peu la fumée dense qui plane dans la pièce, tousse, et va ouvrir la fenêtre. Je me lève de mon fauteuil et pars du côté de la cuisine, le temps qu’elle s’installe sur le tapis et les coussins, près de la table basse.

Je prends mon temps. Deux feuilles de khat, quelques herbes séchées…

Quelques minutes plus tard, je reviens avec une théière en terre cuite bleu nuit, décorée de symboles dorés reliés de fils d’argent, ainsi que deux verres du même acabit. La fumée s’est à peu près dissipée à présent, et je remarque ses boucles d’oreilles en grand cercle, ornés de quelques sobres losanges.

Je souris.

Je verse un peu de l’infusion dans son verre, lui tend avant de faire de même avec le mien et de m’installer aussi sur les coussins de chanvre orangés. Nous buvons un peu, l’infusion est forte et me réchauffe la gorge et le torse, laissant derrière elle ce goût finement parfumé, sûr que ses effets nous procurerons bientôt cette sensation d’éveil agréable, un peu euphorique, toujours bienvenue.

« Smaug va mieux, n’est-ce pas ? »

Elle n’a pas de rendez-vous, bien sûr. Mais ce n’est pas comme si j’étais franchement occupé jusqu’ici. Cela fait toujours du bien d’accueillir ici cette femme sympathique au tempérament de feu. Cela fait déjà longtemps que je refuse qu’elle me paye les divinations que je lui donne, mais elle continue toujours de me remercier en m’amenant régulièrement quelques-unes de ses trouvailles, qu’elles soient décoratives ou bien… Liquides ou végétales. Elle sait qu’elle peut trouver chez moi une bulle calme et sûre, en dehors du monde, et cela semble la satisfaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t512-khalan-rowell-adonis-bosso
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Lun 15 Oct - 15:13
En ligne
avatar
Chaz Fleischer

posts : 366
points : 264
feat : Claire Boucher
crédits : fio!/Rogers
Âge : 30
logement : The Old Lady, #302
I wanna fall through the stars.

  • Chaz
  • Ft. Khal
Chilling
Un refuge, un changement de décor, quelque chose qui fait du bien. De la chaleur humaine, pas forcément pour baiser, des conversations sympas, dont le sujet n’est pas forcément le cul. Je dirais que dans les journées de ma vie, la pause du midi, c’est l’appart de Khal’. Belle analogie non ? C’est comme un doux rituel, un instant pour se ressourcer, se reposer peut-être même. Il me voit, je le vois, il nous prépare un truc, une infusion, du style qui fait de l’effet. J’en ai besoin.

Je bois, je ferme les yeux, j’essaye de trouver le moment exact ou la boisson fera effet, c’est comme un jeu. Oh, ça y est. Vive la nature, vive les plantes. Il me parle : oui, ma bestiole va mieux. Je suis tentée de lui demander « mais comment tu sais ? » mais ça serait comme demander à magicien de révéler ses secrets. Je souris et articule une réponse. « Ouais. J’ai changé son eau. Changé la terre. Et il va mieux ! »

Khal’, c’est un ami. Je crois. Non c’est sûr. Un soir, j’étais rentrée bourrée chez lui, et j’avais proposé de le sucer. Il avait refusé et ça m’avait ému. Ensuite, il m’avait aidé à me mettre au lit, et ça m’avait fait chialer. Ouais, j’pense bien que c’est depuis ce jour que je peux dire que j’avais trouvé un ami. Quasiment allongée sur les coussins, je viens le taquiner : je viens poser mon pied nu sur sa joue pour lui asséner des petites tapes avec,  dans le but d’attirer son attention. « T’as pas du bon son là ? Hein ? Allez, va mettre un truc. Ou alors moi je m’en occupe, si tu veux bien. »
ft. Khal


Sometimes, it seemed okay
When we were young, we used to get so close to it, and you were scared and you were beautiful. I wanna peer over the edge and see in death if we are always the same. Oh, I fear that no life will ever be like this again, 'cause your love kept me alive and it made me insane, oh, yeah.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t514-chaz-fleischer-claire-bouc
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Lun 22 Oct - 22:56
avatar
Khalan Rowell
I'll tell you a lie you'll want to be true...
posts : 42
points : 117
feat : Adonis Bosso
crédits : Zozo
Âge : 27
logement : Old Lady - #004


La plupart des gens attendent une entité mystique pour les aider à lire leur vie, celle des autres.

J’ai toujours préféré ouvrir les yeux avant de me fier à mes intuitions. Jeter un œil au look des gens, à leurs cernes, leurs sourires, leurs manières de parler, de se comporter, à tous ces petits niveaux de contrastes que je pouvais rassembler en conclusions avant même de parler à quelqu’un. C’est bien pour ça que j’ai choisi ma voie. Personne ne s’embarrasse aujourd’hui des détails, et nombreux sont ceux qui préfèrent croire aux esprits de l’au-delà plutôt que d’oser imaginer qu’ils laissent transparaître tant de leur vie aux gens qui les observent.

Bien entendu, de temps en temps, mon intuition semble elle aussi avoir un petit coup de pouce de la nature. Au fond, toutes les voix veulent bien parler à qui veut les entendre, n’est-ce pas ? Dans mon ventre et mes veines, l’infusion commence lentement à trouver son chemin, et j’entends à peine la confirmation de mes soupçons, alors que mon regard se perd dans quelques volutes de fumée capiteuses qui s’échappent par la fenêtre entrouverte.

Smaug va mieux, évidemment.

Le Khat a pour effet de réveiller mes sens quelques peu envahis par l’encens enivrant qui brûlait depuis quelques heures en ces lieux. Ce réveil des sens vient avec la sensation un peu surréaliste d’orteils en contact avec ma joue. Depuis combien de temps sont-ils là, exactement ? Mes yeux tombent sur la forme confortablement avachie de mon invitée dans ses coussins et tire un sourire aux coins de mes lèvres.

Du son ? Pourquoi pas. J’ai eu ma dose de silence méditatif pour aujourd’hui, et il ne m’a pas apporté la plus grande joie du monde, il est temps de passer à quelque chose de plus… Vivant.

Je me lève donc à nouveau, me dirige vers le tourne-disque et manque d’écraser Jimbo au passage, qui se prélasse lui aussi dans un coussin. Malheur, le voilà réveillé… Mon maléfique capucin bondit hors de mon chemin, attrape une statuette de bambou avant le me la jeter au visage et de partir, fier de lui, vers Chaz…

Je glisse un disque de Tracy Chapman dans le lecteur. Probablement pas ce qu’avait en tête la jeune et dynamique DJ, mais je ne doute pas qu’elle reprendra vite les commandes si mes choix ne lui plaisent pas. Après tout, elle sait bien mieux que moi utiliser cette sono Bluetooth qui me sert plus à diffuser des ambiances qu’à vraiment écouter de la musique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t512-khalan-rowell-adonis-bosso
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Mar 23 Oct - 17:21
En ligne
avatar
Chaz Fleischer

posts : 366
points : 264
feat : Claire Boucher
crédits : fio!/Rogers
Âge : 30
logement : The Old Lady, #302
I wanna fall through the stars.

  • Chaz
  • Ft. Khal
Chilling
Là on est bien. Moi ce qui me fascine avec son khat, c’est comment j’vois les couleurs après : tout est tellement plus brillant et chaleureux. Mais quelle plante magnifique ! C’est un super cadeau d’anniversaire en retard. Mais je veux un autre cadeau, je veux autre chose de Khal. Patience, je lui demanderai quand ça sera le moment. Là pour l’instant, je profite, je fais un tour d’horizon de son appart en penchant la tête en arrière, notamment pour surveiller le plafond. Puis je me fais un panorama de sa déco surréaliste, et j’fais attention aux sons qui se répercutent avec violence contre les murs avant de s’échouer au fond de mes tympans.

Il accède à ma requête en silence. Oh la sale bête, j’ai l’impression qu’elle s’est téléportée sur moi. C’est vif comme bestiole tiens ! Il a l’air de vouloir un truc à bouffer. Je reconnais la voix grave de Tracy Chapman, ce n’est pas déplaisant, je me laisse porter par un titre que je ne connais pas. Cette femme a un talent de dingue, il faudrait que je m’y attarde plus en profondeur. Lui y doit peut-être s’y connaitre, il doit savoir quels sont les morceaux à écouter en priorité et peut-être même ceux à éviter s’il y en avait. Je l’imaginais pas écouter ce genre de musique, je ne sais pas, je m’attendais à autre chose, je ne saurais dire quoi.

Combien de temps dure cette chanson ? Ah, c’en est une autre. J’ai même pas fait gaffe à la transition. La transition… J’en ai fait une de belle de transition. C’est qu’un chiffre qui change pourtant, mais c’est une autre étape, la fin d’un chapitre et le début d’un nouveau. Pourtant, moi j’ai rien senti. Je suis plus vieille, mais j’ai rien senti. « Khal… J’ai eu 30 ans… dis-je d’un ton lancinant. J’ai eu 30 ans, qu’est-ce qui va se passer maintenant, hein ? » Oui tiens, est-ce qu’il avait vu des trucs pour moi, sur mon futur que je ne voulais pas, sur mon avenir que je n’apercevais pas ? En attendant qu’il apprenne un jour une incantation pour arrêter le temps, ça me paraissait être une bonne chose à demander.  


Sometimes, it seemed okay
When we were young, we used to get so close to it, and you were scared and you were beautiful. I wanna peer over the edge and see in death if we are always the same. Oh, I fear that no life will ever be like this again, 'cause your love kept me alive and it made me insane, oh, yeah.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t514-chaz-fleischer-claire-bouc
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Sam 27 Oct - 23:20
avatar
Khalan Rowell
I'll tell you a lie you'll want to be true...
posts : 42
points : 117
feat : Adonis Bosso
crédits : Zozo
Âge : 27
logement : Old Lady - #004


Jimbo grimpe sur mon invitée sans la moindre gêne, accès facile à la table basse. N’y trouvant pas de nourriture, il hume rapidement le parfum du thé avant de partir d’un air dédaigneux vers l’une de ses nombreuses cachettes derrière les décos de l’appart. De là, il observe. Toujours prêt pour sa prochaine saloperie. J’aime ce capucin, il rend ma vie moins triste, moins solitaire.

Je reviens m’assoir près de Chaz, dans le confort chaleureux des oreillers, dans le tempo lent d’une soirée qui n’appelle aucun rush, aucun stress, aucune précipitation, loin de la frénésie maladive du monde extérieur, loin de la fougue brusque des transports en communs, des apéros bruyants, ou d’autres va-et-vient sociaux bien trop demandeurs d’attention… Une musique passe… Puis deux.

Tracy nous berce de sa voix grave si particulière. Ce n’est pas franchement le genre de musique atypique et exotique que je mets avec des clients pour créer une ambiance, mais faut pas oublier que j’suis d’ici, c’est la musique qu’écoutait mes parents, et moi après eux. Et ça fait du bien de retourner à ses sources, de temps en temps. D’autant que ses rythmes calmes et doux sont exactement ce que l’atmosphère du moment a l’air de réclamer.

Je viens d’avoir 30 ans… Elle me tire un ricanement. Quand mes propres pensées s’échouent sur la sempiternelle longueur de cette interminable vie à mener, ma voisine parvient à me remonter le moral par l’ardeur de sa flamboyante inquiétude. Me redressant un peu et lui adressant un sourire complice et malicieux, je réponds à sa question d’un air penseur :


« Qui sait, peut-être même bien que tu vas devenir adulte !... Tout peut arriver dans ce bas monde... »

J’insiste avec un haussement de sourcil espiègle et taquin, avant d’éclater d’un rire léger, clair et frais qui me fait un bien fou. Quand je parviens à regagner mon sérieux, je tends le bras, prends sa main par-dessus la table basse, et la récupère entre mes mains légèrement calleuses. Un silence. Je la fixe dans les yeux d’un regard plus sombre, plus profond, plus sérieux.

« Tu veux un aperçu ? »

La musique se tait exactement à cet instant, pour quelques secondes, avant de repartir sur un autre morceau. Hasard ? Evidemment que non, je connais mes morceaux. Sa main parait si petite entre les miennes. Si douce aussi, et si froide. C’est que je commence à avoir chaud, aussi, enfermé dans cet appart depuis le début de l’après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t512-khalan-rowell-adonis-bosso
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Dim 28 Oct - 17:29
En ligne
avatar
Chaz Fleischer

posts : 366
points : 264
feat : Claire Boucher
crédits : fio!/Rogers
Âge : 30
logement : The Old Lady, #302
I wanna fall through the stars.

  • Chaz
  • Ft. Khal
Chilling
Où est passée la bestiole ? Je l’ai perdue de vue. Non c’est pire que ça, je sens encore sa présence, mais j’arrive plus à le voir ce petit singe. J’arrive à imaginer que c’est une créature du diable doté de pouvoirs mystiques, capable de disparaitre à volonté, et peut-être même  de contrôler les pen… Ah bah non, il est là. Ouf. Il nous nargue. S’il pouvait parler, il dirait des trucs vraiment pas très gentils là tout de suite. Qu’il aille se faire foutre ! Singe à la con ! T’avais qu’à évoluer comme nous toi aussi ! Regarde comme on a bien évolué, regarde comme on est intelligents et raffinés. Ok, peut-être pas ce soir-là, mais d’habitude, ouais !

J’ai eu trente ans j’ai rien pu faire contre ça. Dans mon esprit, ce n’est ni grave ni joyeux, ni entre les deux : c’est encore autre chose, c’est une chose qui répète inlassablement la même phrase : ouais, ça aurait pu être pire. Il suppose que je pourrais devenir adulte et ça me fait rigoler. Dans mon esprit, je ne suis ni une adulte ni une enfant, ni entre les deux : mais bordel, j’suis quoi alors ? Y’a pas de mode d’emploi avec la vie, on te lance dans le vide et on te laisse te débrouiller et jusqu’ici en effet, je me suis pas mal débrouillé. Ouais, ça aurait pu être pire. « Tout peut arriver ? Même une invasion de zombies ?  J’ai trop envie d’une invasion de zombies… En fait, je crois que j’ai le fantasme de la civilisation remise à zéro, une nouvelle société plus libre… J’ai pas fêté mon anniversaire, j’ai invité personne… » dis-je sans transition.

Le contraste entre ma main blanche et la sienne noire me fascine, j’oublie de demander pourquoi il veut ma main d’ailleurs, même si j’ai ma petite idée derrière la tête : c’est son taf après tout. Il me propose un aperçu et je sais ce que ça veut dire. Comme toujours, j’ai envie d’y croire, alors je vais y croire ; j’ai même un peu peur de ce qu’il va me dire. Je peux pas refuser, il a déjà sa main dans la mienne, c’est comme si le pacte avait déjà été scellé. « Vas-y » dis-je une fois que le morceau suivant démarre. « Mais doucement, dis pas tout non plus… Je veux garder des surprises quand même ! » dis-je en le fixant à mon tour.


Sometimes, it seemed okay
When we were young, we used to get so close to it, and you were scared and you were beautiful. I wanna peer over the edge and see in death if we are always the same. Oh, I fear that no life will ever be like this again, 'cause your love kept me alive and it made me insane, oh, yeah.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t514-chaz-fleischer-claire-bouc
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Dim 18 Nov - 19:52
avatar
Khalan Rowell
I'll tell you a lie you'll want to be true...
posts : 42
points : 117
feat : Adonis Bosso
crédits : Zozo
Âge : 27
logement : Old Lady - #004


Alors que je suppose qu’elle pourrait bien devenir adulte, après toutes ses folies en boite, ses coups d’un soir, ses prises de drogues et ses réactions fantasques, elle confirme un peu mes dires par la mention d’une apocalyptique invasion de zombies. Elle mentionne sa fête d’anniversaire… Inexistante.

« Il va falloir qu’on remédie à ça, alors... On na va quand même pas laisser ces trente ans tomber silencieusement dans l’oubli ! »

Pendant que je cherche dans un coin de ma tête des idées absurdes pour fêter son anniversaire, mes pensées reviennent à l’invasion de zombies qu’elle a mentionné plus tôt. Et si ?... Non… Mais pourtant…

« J’ai bien une idée… » dis-je avec un sourire mystérieux. « Mais je ne suis pas sûr que ce soit très prudent d’inviter des zombies à une fête d’anniversaire. »

Je repense à ces herbes qui vous plongent dans un brouillard épais… Ces autres qui vous emplissent de haine envers le monde, ces autres qui vous font ignorer la douleur… Je pars d’un petit rire inquiétant, me levant d’un bond assuré. Je récupère un bol en terre cuite gravé de squelettes dansant, quelques herbes sur les étagères. Je pousse deux statuettes posées sur un gros coffre en bois mat. Je le dépoussière rapidement, l’ouvre, récupère trois petits fruits mauves que je rajoute dans mon bol avant de refermer le coffre. Je m’approche à nouveau d’elle. Ainsi debout, en surplomb, la lumière tombe sur mon visage d’une façon bien inquiétante…

« Tu ne voudrais pas finir mordue, n’est-ce pas ? »

Mon regard est à la fois sérieux et pétillant d’ivresse. Je me saisi d’un pilon et d’un peu d’alcool de riz, repose le tout sur la table avant de m’assoir à nouveau face à elle. J’écrase le tout, le mélange, y met le feu, donne mon intention dans la langue de mes ancêtres, puis le recouvre prestement de mes deux mains tendue, l’étouffant pour l’éteindre.

« Enfin… Cadeau. Si jamais ça t’intéresse vraiment, tu peux te servir de ça. Ça ne devrait pas être contagieux, mais le fou rire pourrait l’être, lui. »

- - - - -

Sa main dans la mienne, elle me donne son accord pour continuer. Elle me fait sourire avec sa demande de ne pas tout révéler d’un coup, comme si mon ‘pouvoir’ pouvait s’étendre jusque-là.

« Oh, je vais faire un effort pour t’épargner deux ou trois choses, alors ! »

De ma main droite, j’étale des arcanes de tarot sur la table. De ma main gauche, je tiens toujours la sienne. Je passe ma main libre au-dessus des cartes, lentement. Je ferme les yeux, essaye de sentir son pouls et le mien, essaye de sentir les cartes et leur puissance, essaye de sentir les moindres frissons de mon corps et ses réactions aux flux extérieurs.

« Le Monde. Bien sûr, on aurait pu s’y attendre, dans cette ville, avec tout ces gens venus d’ailleurs qui croisent nos vies en permanence et s’entremêlent à nos destins… »

Alors qu’elle réagit au tirage de cette première carte, je m’apprête à me saisir d’une seconde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t512-khalan-rowell-adonis-bosso
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Sam 24 Nov - 15:07
En ligne
avatar
Chaz Fleischer

posts : 366
points : 264
feat : Claire Boucher
crédits : fio!/Rogers
Âge : 30
logement : The Old Lady, #302
I wanna fall through the stars.

  • Chaz
  • Ft. Khal
Chilling
Dans tout ce que j’ai pu raconter, je remarque de Khalan fait plus attention à ce que j’ai pu dire en dernier, sans lien avec le reste de mes inepties : l’absence d’une fête d’anniversaire. J’avais reçu un coup de fil de mes parents, des SMS de quelques amis, mais j’avais pas fait de fête, rien organisé, ça demandait trop d’efforts et puis quelque part, c’était trop déprimant. J’avais juste eu besoin de trouver quelqu’un pour qui une date d’anniversaire avait de la valeur, et ce quelque c’était Khal’, fidèle à lui-même, aux petits soins avec moi, ce qui était pas loin de m’émouvoir d’ailleurs. « Roh, mais non, laisse tomber ! » marmonnais-je même si secrètement, j’étais maintenant curieuse de voir la suite.

Mystique à souhait, il me reparle de cette invasion de zombie que je réclame tant. « Quoi ? » dis-je étonnée. J’arrive vraiment pas à savoir où il va, et j’aime ça. Il se lève, et je comprends par les bruits qu'il fait qu’il me prépare un truc. Toujours encore un peu dans les vapes avec son mélange précédent, il m’apparait presque comme une divinité au-dessus de moi avant de me dévoiler ce qu'est mon cadeau d’anniversaire. Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Ça se fume, boit, sniffe ? « Ooooh vous n’auriez pas dû, mon cher ! » dis-je avec un accent snob. Je décide de ne pas y toucher tout de suite et plutôt de me concentrer sur ses prédictions.

Je souris lorsqu’il me rassure et me dit qu’il va essayer de garder secrets des bouts de ma vie, ça aurait été comme raconter la fin d’un film autrement, j’aime vraiment pas ça. Il va faire ça avec des cartes : dans ma tête, ce jeu provient du garage d’un vieux sorcier ou alors directement d’Afrique ; en tout cas, il a une origine et un pouvoir, c’est évident : sinon pourquoi Khal’ le posséderait ? Le monde. Ah. Pour lui c’est logique, moi, j’essaye immédiatement de trouver un sens à tout ce qu’il me décrit. Il parle d’Ebbe ? D’Hermès ? De Jill ? Ces trois personnes sont rentrées dans ma vie sans vraiment trop prévenir, est-ce à ça qu’il fait allusion ? « Ah bon ? » demandais-je gênée parce que je savais que le tirage n’était pas terminé et que je venais peut-être de le déconcentrer.


Sometimes, it seemed okay
When we were young, we used to get so close to it, and you were scared and you were beautiful. I wanna peer over the edge and see in death if we are always the same. Oh, I fear that no life will ever be like this again, 'cause your love kept me alive and it made me insane, oh, yeah.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t514-chaz-fleischer-claire-bouc
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   Hier à 23:08
avatar
Khalan Rowell
I'll tell you a lie you'll want to be true...
posts : 42
points : 117
feat : Adonis Bosso
crédits : Zozo
Âge : 27
logement : Old Lady - #004


Laisse tomber… Qu’elle dit en baissant les yeux.

Bien sûr que non, j’vais pas laisser tomber. Cet anniversaire, on va le faire, et plutôt deux fois qu’une. Une occasion de briser la routine, pourquoi s’en priver ? Il y a déjà bien assez de jours sans vie dans notre quotidien, quel mal peut dont faire un brin de folie ?

Alors que je prépare cette potion de mort-vivant, elle me regarde d’un œil suspicieux. Le silence s’installe, brisé seulement par les bruits des ingrédients que je ramasse, broie et brûle, ainsi que des notes calmes de la musique qui nous berce et nous emporte. Elle me remercie d’un air snobinard, par une nouvelle formule de politesse, que je lui retourne en la saluant d’un haut de forme imaginaire :

« Oh, mais si, mais si… J’insiste. »

Un sourire, une explication.

« Glisse ça dans la nourriture de quelqu’un, et tu devrais avoir ton zombie dans l’heure, morsures et griffures comprises ! Ne reste pas trop près et… Je ne sais pas, soit prudente, tout ça. »

- - - - -

Dans son regard je lis une certaine déception, une interrogation. La carte du Monde ne semble pas tant lui parler. Pourtant, dans une ville aussi cosmopolite que New York, avec un métier comme le sien, ce tirage ne m’étonne pas plus que ça. Je tente de la mettre sur la voie de la compréhension des Arcanes.

« Des étrangers peut-être ? Un bel italien charmeur ? Une jolie serbe ? New York est pleine de surprises, d’opportunités à saisir… »

Un moment passe, et ma main glisse dur une carte qui vibre sous mes doigts. D’un geste précis, je saisis l’arcane et la pose sur la table.

« Je… Intéressant… »

La Roue de la Fortune. Que va-t-il donc t’arriver, Chaz ?

« La Roue de la Fortune… Elle indique que ta vie va prendre un nouveau tournant, commencer un nouveau cycle, changer, pour le meilleur ou pour le pire… C’est la fatalité, le destin... Tu ne seras pas en contrôle, et n’aura d’autres choix que de suivre, ou luter et souffrir… Je ne sais pas ce que les cartes veulent te dire… Mais j’espère pour toi que c’est quelque chose de bien. »

Je la regarde d’un œil attentif, cette carte me dévoilant sous une nouvelle lumière l’inquiétude de sa trentaine. Sa question, que va-t-il se passer maintenant, prend désormais un nouveau sens, plus mystérieux.

« Mais si tu as besoin d’aide, je serais là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t512-khalan-rowell-adonis-bosso
MessageSujet : Re: Chilling - Chaz & Khalan   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LA VIE, LA VRAIE :: The Old Lady :: Les Appartements-
Sauter vers: