Partagez

 ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable

MessageSujet : ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMar 11 Sep - 22:57
Alba Bartolotti
Alba Bartolotti
fear the number cruncher

posts : 153
points : 750
feat : Odette Annable
multis : Fran
crédits : strockes (av), old money (sign)
Âge : 33
logement : 703, homewrecker
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable 190103062941827475

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
ALBANIA BARTOLOTTIfeat. Odette Annable
CANARD - MAUDE - 26
( Ton personnage est...? ) Prélien de @Ario Bartolotti
( Comment est-ce que tu as trouvé le forum ? ) De bouche à oreille!
( Pourquoi avoir choisi de t'inscrire ? ) Parce que je suis faible.
( Quelles sont tes disponibilités ? ) Constamment sur mon tel, RP autant que possible!
( Si tu devais définir ton style, quel genre de joueur es-tu ? ) Oula, je flood jamais, mais j'adore embêter les gens pour des RPs et des liens  GRAOU
( C'est quoi ton dinosaure préféré ? ) L'ALBERTOSAURE, CANADA REPRESENT
( Un dernier petit mot ? ) pas mot? petit, alors.
Carte d'identité
Âge et date de naissance : 8 avril 1986, 32 ans.
Lieu de naissance : Dans la Petite Italie de New York City.
Origine et nationalité : Italienne jusqu'au bout des ongles, élevée dans la tradition par la famiglia. D'autres diront pourtant « Américaine d'origine italienne », parce que sur son passeport il est écrit qu'elle est née dans l'état de New York. Des détails.
Job ou occupation : Juricomptable. Depuis qu'elle a fini l'université, elle est embauchée à gauche et à droite pour prouver les fraudes financières. Faillite frauduleuse, blanchiment d'argent, détournement de fiducie, appropriation criminelle d'une pension alimentaire... Albania, les chiffres lui parlent – ils sont comme une partition musicale, pour elle, et elle les lit sans problème. Ils lui racontent une histoire.
À l'inverse, elle peut leur faire dire ce qu'elle veut; ce qui arrange la famille. Actuellement, elle est en arrêt maladie indéterminé grâce à un petit billet de médecin falsifié qui lui permet de se concentrer sur les affaires familiales.
Orientation sexuelle : Elle pourrait confirmer ou non son hétérosexualité si ses dates lui faisaient l'honneur de ne pas l'abandonner dans la brume après un ou deux rendez-vous.
Mensurations : Menue, loin de la volupté qu'on imagine de la parfaite italienne. Elle n'est pas très grande, ni très imposante, d'ailleurs.
Son de sa voix : Un peu basse, douce et apaisante. Expressive, surtout; on y décèle aisément ses émotions.
Statut civil : Éternelle célibataire, elle est trop préoccupée par les affaires familiales et sa carrière pour s'y attarder réellement. À son âge, dans la tradition, elle aurait dû être mariée et avoir déjà une ribambelle d'enfants, mais elle résiste encore à la mamma sur ce plan, préférant prendre soin de ses nièces.
Crédits : loudsilence

Caractère : Douce, sagace, intelligente, discrète, introvertie, logique, serviable, naïve, perfectionniste, studieuse, solitaire, exigeante envers elle-même, modeste, franche, organisée, méticuleuse, loyale, prudente, indépendante, curieuse



je suis un voisin
invisible
je possède un appartement plus ou moins rangé dans le homewrecker


Raconte ta vie
( 1 ) Il y a les jours blancs où porter le nom de Bartolotti est une bénédiction; un café gratuit par-ci, un sandwich avec extra capicollo par-là, des sourires bienveillants de la part de commerçants de la Petite Italie ou des bonjours sincère des vieux qui traînent devant le café autour d’une table, à jouer aux cartes. Il y a les jours noirs où seul son nom de famille suffit à faire hausser les sourcils, où on s’imagine qu’elle se présente à la cour pour se poser dans le banc des accusés et non pas pour témoigner contre un fraudeur en série sans vraiment lui poser la question. La plupart du temps, c’est gris, incolore : c’est la famille avant tout et le reste du monde peut bien aller se faire voir. C’est la mamma revendicatrice, le souvenir doux-amer d’un père parti trop tôt, et trois frères pour qui elle se donne sans compter – voire quatre, si l’on compte le cousin, tout aussi proche. Ce serait mentir de dire qu’elle n’a pas, parfois, envie d’emprunter le nom de jeune fille de sa mère pour se faciliter la vie – mais ce serait cracher sur l’héritage de son père et elle s’y est toujours refusé.

( 2 ) Elle est brillante, Albania, mais ça n’a jamais été aussi impressionnant que les exploits scolaires et professionnels d’Hermès. Ça lui convient, ça ne l’embête pas outre mesure, en réalité, aussi fière que sa mère de ce qu’a pu accomplir son aîné. Elle n’a jamais été intéressée par les sciences de la vie, mais les mathématiques ont toujours eu un effet magnétique sur elle. Gamine, elle calculait plus rapidement que la caissière le prix total de ce que sa mère achetait à l’épicerie – en plus de calculer le montant des taxes. Adolescente, elle séchait les cours de mathématiques pour assister à ceux, plus avancés, des high schoolers de dernière année. C’est grâce à une bourse d’excellence qu’elle peut se permettre d’aller à l’université sans travailler et en dépit des réticences de sa mère. Syracuse, ce n’était pas New York, mais ce n’était pas loin non plus – après sept ans d’études, à voyager entre le nord et la Grande Pomme constamment, elle avait empoché trois diplômes qui n’ont, malgré tout, jamais impressionné sa mère, qui aurait préféré la voir rester à la maison, trouver un mari et cuisiner pour les enfants.

( 3 ) C’est compliqué, son travail, mais c’est un défi constant et une source de motivation infinie. Le nez plongé dans une base de données ou dans un livre comptable, Alba ne voit pas le temps passer, comme si elle était en conversation avec les chiffres, les motifs, les anomalies, les aberrations. Parfois, c’est un gérant peu scrupuleux qu’elle contribue à faire écrouer – un gestionnaire anonyme qui a trouvé une façon de voler de l’argent discrètement à sa compagnie et qui pensait ne jamais se faire prendre. D’autres fois, c’est un entrepreneur qui gonfle artificiellement le prix des travaux confiés par l’administration municipale, croyant faire un coup d’argent rapide. Albania n’a pas d’émotion particulière vis-à-vis de ces fraudeurs qui s’en prennent à la machine, à plus gros qu’eux, à un système qui les a laissés désillusionnés. Là où elle mord, la belle, c’est quand elle doit prouver qu’un mari falsifie son revenu réel pour éviter de payer trop à son ex-épouse qui s’occupe des enfants; quand une tutelle détourne les fonds réservés pour un mineur ou une personne vulnérable. Pour ce genre de cas, elle ne compte pas les heures supplémentaires et les pratiques… grises.

( 4 ) Elle est tout en contrastes, tout en paradoxes. Albania est bénévole dans son église de la Petite Italie, donne sans compter son temps et son argent, elle dégage une innocence rafraîchissante qui pourrait presque faire oublier son nom de famille. Discrète et posée, ceux qui n’ont pas connu son père se demandent d’où elle a bien pu tirer ce côté si authentique. Alba, c’est devant elle qu’on fait la file pour avoir sa paye quand on bosse au Moine, et c’est elle qui tend la liasse de billets soigneusement blanchis, parfois avec un plat entier d’aubergines parmigiana ou de cannoli aux pistaches; elle qui refuse le moindre dollar d’avance de salaire, mais qui prend soin du gamin si la mère doit danser pour payer l’électricité. C’est, selon les principes de la tradition catholique, aimer son prochain et ne jamais jeter la première pierre, mais ruiner la vie de ceux qui osent détrousser les démunis, les vulnérables, les mères célibataires et les employés floués. Ce n’est pas qu’elle ignore que le crime organisé, c’est mal – elle sait pertinemment qu’il s’agit d’un fléau systémique et assume autant que possible son affiliation à celui-ci. Elle le fait pour la famille, pas pour nuire, pas pour s’enrichir, pour asseoir sa supériorité sur qui que ce soit.

( 5 ) Alba est indépendante, voire solitaire selon certains, mais elle ne s’en plaint guère. Ses loisirs le sont aussi, à son image. On peut la retrouver seule devant son piano (le seul luxe que ses parents lui ont offert, un clavier électronique et quelques leçons pour ses dix ans qui se sont transformés en une véritable passion); seule devant des téléromans en mandarin (après sept ans à étudier la langue à l’université, c’est resté son péché mignon); seule en cuisine (où elle affûte ses compétences, pour faire plaisir à sa mère, pour nourrir ses frères et ses nièces, pour gâter un peu les employés du Moine); seule dans un café (italien, bien sûr – les Starbucks de ce monde ne trouvent guère grâce à ses yeux) à lire un journal. Ça ne l’embête pas outre mesure, étant le mouton noir de sa famille dans tous ses aspects, effacée là où les autres sont revendicateurs. On la voit souvent en contexte social, à l’église, comme si elle attirait inévitablement les autres par son amabilité, par le magnétisme qu’elle ignore avoir, mais ça l’épuise, à la longue, et faire les choses par elle-même lui permet de recharger ses batteries.

( 6 ) Ceux qui connaissent la famille savent qu’il vaut mieux éviter de flirter avec l’unique fille, l’unique sœur. Ceux qui ne la connaissent pas se la font présenter rapidement et prestement, et comprennent qu’il vaut mieux pour leur santé – mentale et physique – ne pas traîner autour d’Albania sans être prêt à monter au front. Toujours entourée de gros bras souvent mal éduqués, elle s’est souvent rabattue sur des nerds, comme elle, des vieilles connaissances de l’université, des collègues; rarement les choses vont-elles plus loin que deux ou trois rendez-vous, néanmoins. Les premières fréquentations qu’elle a présenté à ses frères ne faisaient jamais l’unanimité et cessaient souvent de la rappeler. Alors elle a arrêté de ramener des garçons à la maison, mais ça a continué, alors elle s’est dit que c’était elle, le problème; depuis quelques années, Albania ne cherche plus à fréquenter, espérant qu’un jour un Italien lui tombe dessus fortuitement, qui soit bien établi et qui reçoive le sceau d’approbation de la famiglia. C’est risible comme espoir, mais son enchaînement de malchances amoureuses lui a un peu plombé le moral.

( 7 ) Sous un couvert de professionnelle respectable – ce qu’elle est, dans un sens –, Alba a des convictions bien moins sages. Ne pas faire revivre la famille et sa mauvaise réputation ne l’aurait pas embêtée, tout comme participer à sa reconstruction est une évidence pour elle. Avant ses propres ambitions, celles de la famille – celles de son frère, Ario, qu’elle soutient dans l’ombre, loin de vouloir voler la vedette dans la pièce de théâtre de sa vie. Il la consulte pour les chiffres, elle lui explique, il s’impatiente de ne pas tout piger, alors elle s’en occupe avec une diligence presque religieuse. Sectaire, si on veut. Ario lui fait confiance et elle se fait toujours un point d’honneur de ne pas la trahir, quelles que soit les circonstances, et le contraire n’est même pas envisageable. Alba s’assure que la famille ne manque de rien, que les ressources sont suffisantes en cas de crise, fait jouer ses contacts à Wall Street, fait fructifier l’argent familial, tient des livres impeccables, conseille sur les innombrables façons de blanchir l’argent sale sans se faire prendre. Dévouée, ce n’est jamais un mauvais moment lorsqu’on l’appelle pour une question d’affaires. Quant au quartier d’opérations élu par Ario, Alba peut difficilement s’avouer en accord avec les choix de son frère, mais elle s’est désensibilisée aux allées et venues des clients, avec le temps.

( 8 ) Alba ressemble davantage à feu son père, physiquement comme mentalement. Il lui manque terriblement; il était le seul à la laisser être elle-même, et elle garde des souvenirs doux-amers des matins à partager le petit-déjeuner en silence, ensemble sans ressentir le besoin de se divertir mutuellement. En perdant son père, elle a perdu son ancre, son repère, la personne qui faisait qu’elle se sentait indubitablement normale, parce qu’elle était comme lui. Lorsqu’il a été tué, elle s’est instinctivement tournée vers ses frères, notamment l’aîné, devenu chef de la famille par défaut. Ario, il lui rabattait constamment les oreilles en lui disant de ne pas s’attacher à des crétins, de faire attention à la façon dont elle s’habille, à la fois protecteur et contraignant, prenant la place d’un père qu’ils avaient perdu trop jeunes. Les messages sont parfois contradictoires, même si elle n’a jamais douté une seule seconde de la dévotion de ses frères à la famille. Aller à l’université à l’écart de la ville, c’était un peu sa façon à elle de s’affranchir, de s’émanciper temporairement, malgré un succès mitigé. Elle manque de confiance en elle, persuadée qu’elle n’est rien sans sa famille, sans leur soutien, sans être en mesure de les aider – qu’à défaut d’être utile, elle devient un poids, et elle veut absolument éviter d’en venir à ça. Sans être opprimée, il y a une déférence extrême qu’elle ne peut s’expliquer autrement que par la tradition.

( 9 ) Les chiffres, les finances, les méandres des lois fiscales américaines – c’est bien le seul point sur lequel elle a entièrement confiance en elle. Elle sait que c’est elle qui assure la pérennité de l’empire familial, et si c’est le chef qui prend les décisions, elle ne le laisserait jamais faire dans ce domaine sans le conseiller – même qu’elle tient les cordons de la bourse serrés, comme possessive de la perfection des comptes qu’elle tient. La moindre erreur pourrait tout leur coûter, après tout, et elle le sait. Elle n’a aucune envie que son frère retourne en prison, ou pire, qu’il subisse la même fin tragique que leur père. C’est bien le seul sujet sur lequel elle oserait tenir tête à qui que ce soit, comme mue par une autre partie d’elle-même, une facette cachée de sa personnalité, celle qui laisse peut-être planer les soupçons quant aux grandes choses dont elle serait capable si elle pouvait seulement s’affirmer, prendre sa place en bonne et due forme au sein du clan. Mais la mafia n’est pas une affaire de femmes, et elle sait qu’elle fait exception en pouvant s’imaginer sans trop craindre de se tromper être égale aux autres… dans une certaine mesure.

( 0 ) En vrac : Alba est catholique par tradition, même si elle ne sait pas trop à quel point elle maintiendrait ces habitudes si sa mère n’était pas dans les parages; elle aime toutefois donner de son temps aux démunis en faisant du bénévolat à l’église de la Petite Italie. Elle est une grande amatrice de café, mais boit aussi beaucoup de thé au jasmin, qu’elle achète toujours à la même supérette chinoise. Ironiquement, Alba est férocement démocrate et très investie en politique, n’hésitant pas à faire valoir son opinion sur le sujet. Sa boisson alcoolisée de prédilection est le vin rouge, même si elle ne boit jamais en dehors de contextes sociaux. Sa mère déteste son appartement, le jugeant trop épuré et pas assez chaleureux; elle va même jusqu’à laisser quelques bibelots et autres figurines religieuses lors de ses passages, qu’Alba retire toujours soigneusement une fois la matriarche partie. Elle garde en souvenir de son père une vieille montre de luxe qui ne fonctionne plus, depuis le temps, et son jonc de mariage; elle espère pouvoir l’utiliser pour se faire faire un bijou un jour, plutôt que de le laisser dans une boîte à la maison, mais elle manque de temps et d’inspiration pour vraiment s’y coller.

( C'est comment, chez toi ? ) Ce n’est rien de vraiment impressionnant, à vrai dire; un petit F2 de rien du tout qu’elle partage avec son chat, Moscato, et où elle ne fait principalement que cuisiner et dormir. Quand on est élevé à l’italienne, c’est difficile d’être seul, alors elle invite parfois les jumelles à manger, ou alors s’invite chez ses frères; même l’ambiance du Moine est préférable à un appartement vide, à son sens. Décoré avec goût, tout en discrétion et en tons de gris, il n’a rien à voir avec le joyeux fouillis d’une maison familiale. ( L'immeuble d'en face, la rivalité tout ça, tu en penses quoi ? ) Elle n’en a pas grand-chose à faire, de cette guerre qui demeure simplement par habitude. Est-ce seulement envisageable que les gens des deux immeubles entretiennent une véritable animosité les uns envers les autres? Ça lui semble idiot d’avoir une haine arbitraire envers des inconnus. Elle a du respect envers ceux qui travaillent dur pour s’offrir, au minimum, le luxe d’un toit au-dessus de leur tête. ( Tu penses finir ta vie ici ? ) Peut-être… mais sûrement pas. Naïvement, elle s’imagine encore, dans quelques années, au bras d’un mari fidèle devant leur nouvelle maison en campagne dans le nord de l’état de New York, les grands espaces à leur portée, le chien qui batifole dans la cour, les enfants qui jouent. Quelque part, elle sait que sa famille la retiendra toujours en ville, et ça lui convient aussi. S’éloigner de sa famille n’est pas une vie, après tout.

En bref, ça donne quoi ?
gif
Si tu devais résumer le personnage en quelques mots ? Albania, c’est la force tranquille, le pilier, l’assurance que l’on peut toujours revenir vers elle pour un peu de confort et d’amour. Le paradoxe de construire autant que de détruire, la famille avant tout, la bonté dans un monde de brutes. C’est la bête qui mériterait de faire surface à son tour, de montrer enfin ce dont elle est capable.


Béton armé





-- it's not the song, it is the singing
it's the hearing of a human spirit ringing, it is the bringing of the line, it is the baring of the rhyme; it's not the waking, it's the rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t350-alba-bartolotti-odette-ann
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMar 11 Sep - 23:26
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
C'est pas parce que t'es bonne que tu dois faire des caprices comme ça, là !

(Mais, bienvenue. ♥️)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMar 11 Sep - 23:40
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
IGOR Je te vois.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 0:07
Alba Bartolotti
Alba Bartolotti
fear the number cruncher

posts : 153
points : 750
feat : Odette Annable
multis : Fran
crédits : strockes (av), old money (sign)
Âge : 33
logement : 703, homewrecker
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable 190103062941827475

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
même pas possible d'être tranquille et incognito DEUX MINUTES.


GRAOU




-- it's not the song, it is the singing
it's the hearing of a human spirit ringing, it is the bringing of the line, it is the baring of the rhyme; it's not the waking, it's the rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t350-alba-bartolotti-odette-ann
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 0:29
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
bienvenue PLOP
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 5:15
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Bienvenue à la maison mademoiselle Bartolotti ! Il y a de fortes chances que nos personnages se croisent ! CUTE I love you Bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 7:51
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Encore une Bartolotti ! Nous sommes envahis ! GNOE
Bienvenue à toi ! J'aime déjà beaucoup le début de ta fiche. Il me fait penser à un autre perso que je joue CUTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 9:40
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable W42ky

posts : 3629
points : 3599
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Connor, James, Lena & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, seul dans un appartement désormais trop grand.
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable 190628084055890112

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Que veux tu, tout le monde viens sur BA, regarde j'ai même réussi à te convaincre EUH ?!! EUH ?!!

BIENVENUE DARLING OMG LÀÀÀÀ LOVE PLOP PLOP

La sista la plus belle, la plus intelligente, laisse moi m'incliner de respect DEAD
(la seule femme devant qui Hermès s'inclinera, qu'on s'le dise ! #macho #groscon)


I know there will be times when the ground gets cold
When you're lost and you're insecure and there is no road
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 10:07
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
ahhh mais y a des bartolottis partout, c'est l'invasion HUG
bienvenue et courage pour ta fiche LOVE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 12:52
En ligne
Ario Bartolotti
Ario Bartolotti
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EJ3q5
posts : 1427
points : 2390
feat : Tom Hardy
crédits : Saravasti
Âge : 36
logement : #602, Homewrecker
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable LavishWealthyAmericangoldfinch-size_restricted

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Mais..... mais t'es trop mimi !!!!!!! LOVE LOVE LOVE LOVE
Trop parfaite, la soeur de nos rêves ! Welcome ici et merci d'incarner ce perso : on va tellement te chouchouter que tu ne voudras plus jamais nous quitter, tu verras PLOP PLOP PLOP


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyMer 12 Sep - 22:32
Alba Bartolotti
Alba Bartolotti
fear the number cruncher

posts : 153
points : 750
feat : Odette Annable
multis : Fran
crédits : strockes (av), old money (sign)
Âge : 33
logement : 703, homewrecker
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable 190103062941827475

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Rah mais vous êtes trop mignons ma foi GNOE Je vous aime tous d'un amour aussi vif qu'éternel. I love you




-- it's not the song, it is the singing
it's the hearing of a human spirit ringing, it is the bringing of the line, it is the baring of the rhyme; it's not the waking, it's the rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t350-alba-bartolotti-odette-ann
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyJeu 13 Sep - 22:33
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Bienvenue par ici :3
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyJeu 13 Sep - 22:55
Al Kelley
Al Kelley
- administrateur -
ROI DES BRANLEURS

posts : 654
points : 1054
feat : Callum Wilson
crédits : MISERUNT (ava) ASTRA (sign)
Âge : 18
logement : #101 (TOL)
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable HKkOUi

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Bienvenue parmi nous !

Je n'approuve pas le choix de famille, non non ils ne son pas civilisés ! ROH


ENFANT DU BRONX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t59-al-kelley-callum-wilson
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyVen 14 Sep - 20:19
avatar
Invité
Invité

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Les italiens se reproduisent quand même à une vitesse phénoménale... Laughing
Bienvenue parmi nous !! I love you
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptySam 15 Sep - 16:45
En ligne
Ario Bartolotti
Ario Bartolotti
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EJ3q5
posts : 1427
points : 2390
feat : Tom Hardy
crédits : Saravasti
Âge : 36
logement : #602, Homewrecker
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable LavishWealthyAmericangoldfinch-size_restricted

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Je walide cette petite soeur parfaite I love you


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable EmptyDim 16 Sep - 15:10
En ligne
Hermès Bartolotti
Hermès Bartolotti
- administrateur -
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable W42ky

posts : 3629
points : 3599
feat : Joel Kinnaman
multis : Leo, Connor, James, Lena & Dimitri
crédits : moi même (ava+sign+crack)
Âge : 34
logement : #701 Homewrecker, seul dans un appartement désormais trop grand.
ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable 190628084055890112

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
OMG t'es validé(e) !prêt à tout donner ?

Alba la parfaite qui se retrouve dans une famille de voyous, c'est beau ! La pauvre a les frères les plus sur-protecteurs qui soient, pas facile pour pécho Laughing Elle est bonne à marier en tout cas (pas qu'à marier, d'ailleurs).  Rolling Eyes

Bien joué, tu fais enfin parti des heureux habitants de l'Eastchester Road ! C'est un truc de malade, non ? Enfin, cache ta joie quand même. Bref tu peux désormais courir t'inscrire sur le registre des métiers et des appartements et si tu as encore assez de souffle, va te faire des potes via les fiches de lien et surtout, t'afficher dans les réputations. Sur ces bons conseils, on te souhaite encore la bienvenue parmi nous et en cas de souci, n'hésite surtout pas à nous MP, on est là pour ça !  

Chiche de lancer un RP libre direct ?  




I know there will be times when the ground gets cold
When you're lost and you're insecure and there is no road
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beton-arme.forumactif.com/t61-hermes-bartolotti-joel-kinn
MessageSujet : Re: ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable   ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty

Contenu sponsorisé

ALBA BARTOLOTTI ▸ Odette Annable Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon Samedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETON ARME :: LES VOISINS D'PALLIER :: Nos chers voisins :: Les Locataires Validés-
Sauter vers: